Archives du blog

L’ANRU a attribué plus de 10 milliards d’euros de concours financiers aux projets locaux @AnruOfficiel

Source : ANRU

Comme chaque mois, l’ANRU fait état de l’avancement du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) qu’elle a la charge de déployer sur l’ensemble du territoire pour transformer en profondeur les 450 quartiers concentrant le plus de difficultés de sociales et urbaines.

275 000 logements déjà concernés par le NPNRU

Depuis la phase de lancement opérationnelle du NPNRU en mai 2019, l’ANRU a ainsi examiné et validé les projets de transformation de 396 quartiers présentés par les élus des territoires concernés (liste complète en annexe).

Pour permettre la réalisation de ces opérations, l’ANRU a attribué plus de 10,2 milliards d’euros de concours financiers. Elles engendreront au total plus de 34 milliards d’euros d’investissement dans ces quartiers par tous les financeurs concernés (collectivités locales, bailleurs sociaux…).

Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus

Près de 200 projets urbains poussent aux abords des premières gares du Grand Paris Express @GdParisExpress

Source : Société du Grand Paris

Une étude détaille les projets d’aménagement qui sortent de terre dans 35 quartiers de gare. Elle souligne les dynamiques qui sont à l’œuvre dans ces territoires où les travaux du nouveau métro se déploient.

Ce sont ainsi près de 200 projets urbains – 186 plus précisément – qui sont recensés le long de la ligne 15 Sud, dont tous les ouvrages sont en chantier, de la ligne 16 (de Saint-Denis Pleyel à Clichy – Montfermeil), de la ligne 17 (de Saint-Denis Pleyel à la gare Le Bourget Aéroport) et de la ligne 14, avec son prolongement au sud qui fait partie du Grand Paris Express, mais aussi son prolongement au nord.

84 000 logements programmés

Au total, 28% de la surface de ces 35 quartiers de gare sont concernés par des projets urbains, avec des zones d’aménagement concerté, des projets de renouvellement urbain ou encore les projets immobiliers mis en œuvre par la Société du Grand Paris en lien avec les gares. Pour Pont de Rungis, Noisy – Champs, Aulnay ou Le Bourget Aéroport, ces opérations couvrent même plus de 60% de la surface du quartier de gare.

>EN SAVOIR PLUS

Altarea Cogedim : 5 projets lauréats dans le cadre du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris 2 » @altareacogedim #IMGP2

Source : Altarea Cogedim

Les projets lauréats de la 2e édition de l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » ont été dévoilés le 19 juin dernier. Sur les 23 projets lauréats, 3 sites sont portés par Altarea Cogedim et 2 par sa marque, Pitch Promotion. Découvrez ces  5 projets lauréats :

ALTAREA_COGEDIM

Quels sont les projets lauréats ?

Bondy – Fair Play – Altarea Cogedim 
Concepteurs : Cobe architecture et paysage – Fresh Architecture
Pensé par Altarea Cogedim, ce projet met en œuvre un écosystème vertueux portant les valeurs du « Bien-Vivre Ensemble » et de « l’urbain pour tous » afin de concilier l’humain à l’urbain. Inclusif, ce projet s’inscrit dans un territoire d’avenir, riche de sa jeunesse, de son tissu associatif et de ses ferments d’innovations en matière sociale et économique.

Bourg-la-Reine – Le campus de l’enfance – Altarea Cogedim
Concepteurs : Agence François Leclercq et Palast
Le groupe Altarea Cogedim a été sélectionné pour réaliser un Campus de l’Enfance sur le site de la Faïencerie à Bourg-la-Reine. Ce projet de 150 logements familiaux de très grande qualité permettra la réalisation d’un parc d’un hectare et d’une école innovante ouverte sur la ville.

Corbeil-Essonnes – Acionna – Altarea Cogedim
Concepteur : Atelier Xavier Bohl
Imaginé par Altarea Cogedim, le projet Acionna prendra place sur le site de l’Ancien Hôpital Gilles de Corbeil à Corbeil-Essonnes. Il offre un cadre exceptionnel, accolé au quartier résidentiel de Montconseil, bordé par un espace boisé remarquable et situé sur un coteau offrant des vues sur la Seine et la Vallée.

Lire la suite

Paris : bientôt des forêts urbaines sur 4 sites emblématiques de la ville @Paris

Source : Paris

La Ville de Paris prévoit l’aménagement de plusieurs fermes urbaines sur 4 lieux emblématiques de la ville :  le parvis de l’Hôtel de Ville, le parvis de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et sur une voie des Berges de Seine.

La nature reprend ses droits sur la cité. Pour améliorer le cadre de vie des Parisiens et répondre au défi climatique, près de 40 hectares d’espaces verts ont déjà été créés. Cette dynamique se poursuit avec la création de forêts urbaines sur quatre sites emblématiques, dont l’aménagement pourra débuter dès 2020. Il s’agit des parties latérales du parvis de l’Hôtel de Ville, les abords de l’Opéra Garnier, le parvis de la gare de Lyon et une voie des berges de Seine rive droite.

Ainsi, à l’Hôtel de Ville, des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis. La perspective et le maintien d’un espace sur le parvis pour les cérémonies ou des événements seront respectés.

Derrière l’Opéra (rue Gluck et parvis entre l’Opéra et la place Diaghilev), la végétalisation sera réalisée de manière à respecter la vue historique sur le monument. Des arbres seront plantés en pleine terre

Sur la place Henry Frenay, sur le parvis nord de la gare de Lyon, une petite forêt urbaine assurera le rafraîchissement de la Ville

Sur les Berges de Seine, après une consultation de l’Unesco et de tous les acteurs concernés, il y aura de l’herbe sur l’une des deux voies. Ce sera un aménagement pour la détente et les pique-niques. L’autre voie devant rester goudronnée pour la circulation des véhicules d’urgence.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

EpaMarne crée sa 2e filiale, la SPLA-IN M2CA @_EpaMarne

Source : EpaMarne

L’EpaMarne a annoncé la création de sa 2e filiale, SPLA-IN M2CA. Le périmètre d’intervention de la filiale couvre 4 projets urbains à Chelles et Courtry : les ZAC du Castermant, du Centre-gare, de l’Aulnoy et de la Régalle.

epamarne

Après la SPLA-IN Noisy-Est créée fin 2017, EpaMarne poursuit sa politique de diversification de ses modes d’intervention avec la création d’une seconde filiale, la SPLA-IN M2CA. Il s’agit de la transformation de la SEM M2CA créée en 1990. EpaMarne est entré au capital à hauteur de 34%. La filiale a fait l’objet d’une signature d’un pacte d’actionnaires entre la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne qui détient 35% des actions et la ville de Chelles qui en détient 31%.

Le Conseil d’administration est présidé – au titre de la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne – par Céline Netthavongs, par ailleurs maire-adjointe de Chelles et conseillère départementale.

Sont également administrateurs :
– Pour EpaMarne : Jean-Baptiste Rey, directeur général adjoint, Inès Bouchikhi, directrice de projets et Eric Corbel, représentant le ministre en charge de l’urbanisme.
– Pour Chelles : Brice Rabaste, maire, Colette Boissot, première adjointe, Jacques Philippon, maire adjoint.
– Pour la Communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne : Jean-Claude Grandrille, vice-président en charge des finances, Xavier Vanderbise, vice-président en charge de l’urbanisme et maire Courtry, Gérard Eude, vice-président en charge du développement économique, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Plus d’infos ici…

Lire également :