Archives du blog

Reims Habitat : découvrez le projet urbain d’Eco-Habitat participatif de L’îlot Saint Gilles @Reimshabitat

Source : Reims Habitat 

Le 16 mai dernier, Reims Habitat et les 2 associations fondatrices du projet, ont officiellement signé la convention de partenariat pour le projet urbain d’éco-habitat participatif, sur l’’îlot Saint Gilles, à Reims. 

reims-habitat-log

En France, il faut remonter aux années 70 pour voir émerger les premiers habitats participatifs. Quelque peu délaissée au cours des décennies suivantes, cette initiative connaît un regain d’intérêt depuis quelques années. La coordination nationale des associations du secteur recense un peu plus de 500 projets d’habitats participatifs, aboutis ou en cours de réalisation (les plus nombreux). Ce nouveau développement trouve son origine dans la volonté des habitants de recréer du lien social, de la mixité, sociale et générationnelle et de bénéficier d’un habitat respectueux de l’environnement. Ces valeurs sont ainsi à l’origine de la démarche initiée par les associations Cultures à l’Îlot Saint Gilles et Frat Habitat Intergénérationnel pour le projet urbain l’Îlot Saint Gilles, situé dans le quadrilatère des rues du Barbâtre, Montlaurent, Ponsardin et cours Lepagnol à Reims.

La genèse d’un projet participatif
Créée en septembre 2011, Cultures à l’Ilot St Gilles réunit habitants riverains du Passage St Gilles, locataires ou propriétaires et jardiniers. L’association a pour objectif de mettre en valeur le jardin partagé « Le Jardin de Gabriel » qui a été labellisé « jardin remarquable » lors des Journées du Patrimoine en 2014 et de veiller à la mémoire de son quartier d’implantation.
L’association Frat Habitat Intergénérationnel a été créée en Juin 2013. Elle a pour objet de « créer et de développer un lieu de vie, non confessionnel, apolitique, innovant, intergénérationnel, interculturel ». Un lieu où Démocratie Participative, Solidarité, Citoyenneté et Ecologie se vivront dans l’entraide mutuelle, et où la mise en place de recherche et d’innovations seront favorisées pour améliorer la qualité de vie.
>>> Consulter le communiqué de presse dans son intégralité

Lire également :

Création de la ZAC de Champigny Paris-Est : la concertation commence ! @_EpaMarne

Source : EpaMarne 

La concertation pour la création de la future ZAC de Champigny Paris-Est commence. Suite à la validation du Conseil d’administration d’EpaMarne en décembre 2018 des objectifs et modalités de la concertation préalable pour la future ZAC de Champigny Paris-Est, la démarche sera lancée le 23 mai par une réunion publique d’information et se poursuivra jusqu’en octobre/novembre 2019.

epamarne

Dans le cadre de la concertation préalable prévue dans le cadre de la procédure de création de la ZAC Champigny Paris-Est à Champigny-sur-Marne, l’Établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée, EpaMarne organise :
– Une réunion publique le jeudi 23 mai 2019 à 19h30 à la Maison Pour Tous Youri Gagarine, 6 avenue du 11 novembre 1918 à Champigny-sur-Marne
– Une balade urbaine le samedi 25 mai 2019 à 10h – Point de rdv : Gymnase Jesse Owens

Les objectifs du projet urbain
– Réduire la coupure urbaine entre le Plateau et les coteaux de la Marne (Est et Ouest de la commune).
– Dans un objectif de création d’emplois, développer en priorité sur l’emprise foncière non urbanisée des produits d’immobiliers d’activité venant compléter l’offre résidentielle pour les entreprises de type PME-PMI sur Champigny-sur-Marne.
– Développer une offre de logements adaptée au nouveau contexte urbain et aux nouvelles polarités.
– Veiller à la qualité environnementale de l’aménagement et des futures constructions, en cohérence avec les orientations contenues dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable du plan local d’urbanisme (PLU) de la commune mais également dans le schéma régional de cohérence écologique (SRCE).
– Désenclaver les zones d’activités existantes, en particulier Marché Rollay et Grands Godets, pour amorcer leur future mutation.

En savoir plus…

Lire également :

Toulouse : Vinci Immobilier commercialise le village urbain « Nuances » @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier lance la commercialisation de « Nuances », le nouveau village urbain situé près de Toulouse. Ce nouveau projet urbain se compose de 550 logements répartis en 7 îlots, (appartements et maisons de ville), de 12 000 mde bureaux, de 3 500 m2 de commerces et services et d’un équipement scolaire. 

Vinci Immobilier

Des écritures architecturales variées
Imaginé par le cabinet Taillandier Architectes Associés (TAA) en collaboration avec VINCI Immobilier, le projet d’aménagement repose sur l’interaction entre le futur quartier et le tissu quasi villageois du quartier de Saint-Simon avec un travail sur la gradation des hauteurs des bâtiments. « Nous avons choisi de faire appel à trois jeunes agences d’architectes afin d’assurer la diversité architecturale des projets tout en maintenant une cohérence urbaine globale », explique l’architecte Pierre-Louis Taillandier. « Cette démarche a permis de faire émerger une architecture contemporaine de grande qualité, adaptée à chaque environnement : une écriture très urbaine avec les toitures terrasses des villas qui assurent la couture avec les logements collectifs ; des constructions basses, intégrant des parements en brique et des toitures en tuiles, à l’approche des quartiers pavillonnaires de Saint-Simon ».

Des services et des outils innovants
Créer du lien et favoriser la mixité sociale est une des priorités de VINCI Immobilier. Le quartier est donc pensé de manière à faciliter les échanges et les rencontres dans les espaces communs.
Pour orchestrer ce projet, VINCI Immobilier innove en mettant à la disposition des habitants l’assistant à maîtrise d’usage PALANCA, dont la mission sera de développer l’interconnaissance, de créer du lien social et d’accompagner les nouveaux résidents dans les usages des services mis à leur disposition.

Lire la suite…

Lire aussi :

Urbanisme temporaire : Novaxia crée le 1er fonds de dotation @Novaxia @Galivel #SMIDF

Source : Galivel

Lors du Salon des Maires d’Ile-de-France 2019, Novaxia a annoncé, le 17 avril, la création du 1er fonds de dotation en faveur de l’urbanisme temporaire. 

novaxia logo

Son objectif ? Soutenir et conduire toute action d’intérêt général à caractère culturel, artistique, sportif ou éducatif contribuant à la valorisation et à la promotion de projets temporaires dans des lieux urbains vacants appartenant à Novaxia.

Lors de grands chantiers de réaménagement urbain, les bâtiments destinés à être réhabilités restent souvent de longs mois et parfois même plusieurs années sans être utilisés. Pendant les périodes d’inoccupation précédant les premiers coups de pioche, les locaux doivent le plus souvent être gardiennés et entretenus, occasionnant ainsi des frais importants pour l’entreprise propriétaire.
« La place d’acteur majeur que Novaxia est en train de prendre dans le cadre de la transformation urbaine nous pousse à dépasser notre action d’asset manager et de développeur urbain pour aller plus loin et accompagner et soutenir le développement de projets d’urbanisme temporaire qui s’inscrivent dans notre stratégie d’impact investing dont tous bénéficient : les villes, leurs élus, leurs habitants et les associations. C’est pourquoi j’ai décidé de systématiser notre aide avec la création d’un fonds de dotation », annonce Joachim Azan, Président Fondateur de Novaxia.

En savoir plus…

Lire aussi :

EpaMarne : le quartier Marne Europe officiellement lancé @_EpaMarne

Source : EpaMarne

A l’occasion du MIPIM, l’aménageur EpaMarne et la Compagnie de Phalsbourg ont signé le protocole de développement du projet Balcon sur Paris, actant le lancement opérationnel du quartier Marne Europe à Villiers-sur-Marne, future polarité majeure du Grand Paris autour de la station du Grand Paris Express Bry-Villiers-Champigny.

La signature du protocole a été accompagnée par SCP Casagrande & Labrousse et CMS Francis Lefebvre Avocats pour EpaMarne et par Wargny Katz pour la Compagnie de Phalsbourg.  Le projet urbain Balcon sur Paris, porté par le groupement emmené par la Compagnie de Phalsbourg, conjugue les talents d’architectes de renommée internationale tels que Kengo Kuma & Associates, X-TU, Oxo Architectes, KOZ Architectes et Stefano Boeri Architetti. Les paysagistes James Corner Field Operations et Paul Arène complètent cette prestigieuse équipe.

Avec 63 000 m3 de bois, l’écoconstruction est au cœur du projet pour faire de Marne Europe le premier quartier bas-carbone de belle hauteur en bois d’Europe. Toutes les innovations et savoir-faire en matière de biodiversité, de qualité de vie, de performances énergétiques et environnementales, mais aussi de smart-building seront déployés pour que Marne Europe soit l’écho de la ville durable appelée par la ville de Villiers-sur-Marne et EpaMarne.

Pour plus d’informations, cliquez ici…

Lire aussi :