Archives du blog

2018, un bon cru pour le crédit immobilier @Galivel @Cafpipret

Source : GALIVEL

sont ceux qui seront proposés par Cafpi à sa clientèle en ce début de mois.

La demande ne cesse de croître en cette fin d’année 2018. Avec des taux moyens réellement appliqués de 0,80% sur 10 ans, 1,11% sur 15 ans, 1,30% sur 20 ans et 1,56% sur 25 ans en novembre, la production annuelle de Cafpi n’est plus en retrait que de 5% par rapport à la même période en 2017. « Depuis le mois de juillet, nous notons un véritable retour de la demande notamment celle des primo-accédants. Cette activité, bien plus dynamique qu’en début d’année, nous a permis de rattraper le retard de production enregistré sur le 1er semestre de l’année », note Laurent Desmas, Président du Directoire de Cafpi. « L’analyse de cette tendance nous pousse à estimer une année 2018 en progression sur le financement de l’accession à la propriété par rapport à 2017, principalement dans l’immobilier existant dont le nombre de transactions devrait atteindre 980 000 cette année. »

Les primo-accédants en première ligne
Les bons chiffres de 2018 sont principalement dus aux primo-accédants, qui après avoir déserté le marché en début d’année suite aux mesures du gouvernement, ont profité des taux bas pour accéder à la propriété.  « La part des primo-accédants dans la clientèle est passée de 45% à 61% entre le début et la fin d’année 2018. Cette forte présence est le principal indicateur de la bonne santé du marché. Le maintien à un tel niveau sera la condition d’une bonne activité immobilière en 2019 », explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Vers une nouvelle hausse des taux ?
Ces bonnes nouvelles ne doivent pas éclipser la réalité du marché. En décembre, les taux négociés sur Cafpi sont en légère hausse. Les plus bas atteignent 0,70% sur 10 ans, 1,05% sur 15 ans, 1,20% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Face à la forte demande enregistrée ces derniers mois, les banques relèvent légèrement leurs taux. Il s’agit pour elles de préparer l’avenir. Avec une conjoncture pour 2019 pleines d’aléas, la fin annoncée des rachats de dettes d’Etats par la BCE au cours du 1er semestre, et l’annonce d’une probable remontée des taux directeurs au deuxième semestre, les banques anticipent en remontant légèrement leurs conditions de crédit », précise Philippe Taboret.

…lire la suite…

Prêt à Taux Zéro : qui peut en bénéficier ? @SeLoger

Source : Se Loger

Pouvez-vous bénéficier du PTZ, le Prêt à Taux Zéro ?
Si vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf, vous pourrez surement bénéficier  de cette aide financière, vous facilitant l’accession à la propriété. Mais alors, qui en bénéficie réellement de ce PTZ ? Quelles sont les conditions à remplir ?nouveau-logo-se-loger

Différents types de logements neufs vous permettent de profiter du PTZ

Le PTZ (Prêt à Taux 0 %) est une aide financière visant à faciliter l’accession à la propriété des ménages modestes et moyens. Il s’agit d’un crédit accordé sans taux d’intérêt sur les sommes octroyées, qui doit permettre l’acquisition d’un logement neuf partout en France. Ainsi, le PTZ vous concerne si vous comptez acquérir un logement sur plan, si vous achetez un bien neuf terminé mais jamais habité, si vous souhaitez faire construire votre maison individuelle et/ou acquérir un terrain, si vous souhaitez transformer des bureaux en logement, si vous faites l’acquisition d’un logement en vue de sa première occupation après la réalisation de travaux visant à la production ou à livraison d’un immeuble neuf, à savoir la réhabilitation lourde.

Autre règle d’or : être primo-accédant !

Le PTZ ne s’adresse pas à tous les acquéreurs, et vous ne pouvez y prétendre que si vous remplissez certaines conditions :
– Vous devez être un particulier (personne physique)
– Vous devez acquérir votre résidence principale.
– Vous devez être primo-accédant, ce qui signifie que vous devez acheter votre logement pour la première fois ou ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années qui précèdent votre demande de prêt.
– Le PTZ doit être complété par un prêt bancaire classique et ne peut pas dépasser le montant du ou des autres crédits, d’une durée au moins égale à 2 ans, destinés à financer la même opération.

Attention au prix et au secteur géographique du logement que vous achetez

Le montant du PTZ qui peut vous être octroyé est plafonné à 138 000 € et sera calculé en fonction du nombre de personnes qui composent votre foyer, et du secteur géographique dans lequel se situe le bien neuf que vous achetez

——> Pour plus d’informations, cliquez ici

——> Si vous souhaitez découvrir le PTZ en vidéo, cliquez ici

A lire aussi :

Les primo-accédants ont de plus en plus de mal à décrocher un crédit immobilier ! @SeLoger

Source : Se loger

Crédit immobilier : le nombre de primo-accédants est en baisse

Entamée en début d’année, la chute de la part des primo-accédants parmi les emprunteurs immobiliers s’est poursuivie en février. Ainsi, il ne représentent plus que 44 % des clients du courtier Cafpi, alors que les autres accédants constituent 45 % des clients. De leur côté, les investissements locatifs ne représentent que 8 % des dossiers du courtier. Enfin, les autres investissements (maisons secondaires, commerces, etc.) constituent « seulement » 3 % des dossiers. « Les réformes entrées en vigueur au 1er janvier, conjuguées à la hausse des taux et des prix, désolvabilisent les ménages les plus modestes », précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint du courtier. Le projet de loi Logement, annoncé dans les prochaines semaines, confirmera ou infirmera cette évolution. « Si la tendance ne s’inverse pas, il faut s’attendre à un profond ralentissement du marché en cours d’année », affirme Philippe Taboret.

…lire la suite…

Immobilier : la hausse des prix marque une pause ! @meilleursagents

Source : Meilleurs Agents.com

MeilleursAgents publie la 96ème édition de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier résidentiel à Paris, en Île-de-France et dans les dix plus grandes villes de France.

L’analyse de Sébastien de Lafond, Président et co-fondateur de MeilleursAgents.com :

Points clés :

  • En Ile-de-France, convaincus que les taux d’intérêt resteront durablement bas, les acheteurs prennent leur temps et ne se précipitent plus.
  • Les incertitudes pesant sur la fiscalité immobilière, l’encadrement des loyers, les incitations (Pinel, Prêt à taux zéro,…) encouragent les acheteurs à patienter et reporter leurs achats.
  • La pause de la demande oriente légèrement les prix à la baisse en région parisienne : -0,1% à Paris, -0,3% en Petite Couronne, -0,1% en Grande Couronne.
  • Les prix des grandes villes de province restent plutôt orientés à la hausse à l’exception de Marseille, Strasbourg et Lille.
  • MeilleursAgents.com analyse deux situations particulières :
      • Bordeaux dont les prix se sont envolés de près de 17% en 12 mois.
      • L’encadrement des loyers à Paris après l’annulation du dispositif à Lille alors que 30% des annonces dépassent les prix autorisés dans la capitale.

…lire la suite…

Profil des emprunteurs : 55% de primo-accédants @CAFPIPRET

Source : Galivel

logo_cafpi_arrondiLes primo accédants sont de retour, et leur pouvoir d’achat immobilier semble repartir à la hausse

 

Les prévisions de Cafpi sur le retour des primo accédants semblent se confirmer en juillet, car cette clientèle représentait 55 % d’emprunteurs. « Mais attention, précise Philippe Taboret, cette catégorie est fragile, car elle se voit de plus en plus exclue des grandes villes et des zones tendues à cause de la double hausse des taux et des prix ». .Lire la suite…

Lire aussi :

 

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce