Archives du blog

Immobilier : quelles prévisions pour fin 2019 et 2020 ? @pap_fr

Source : PAP

Malgré une forte hausse des prix, le marché de l’immobilier se porte plutôt bien en de début d’année. Cependant, cette tendance va-t-elle encore durer longtemps ? Quelles sont les prévisions pour la fin de l’année 2019 ? Quelles perspectives pour 2020 ?

Résultat de recherche d'images pour "pap"

Crédit : les taux immobiliers vont-ils remonter ?
L’emprunt toujours moins cher. Entre la fin 2012 et la mi-2019, le taux immobilier moyen toutes durées confondues est passé de 3,21% à 1,20% hors assurances selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Une baisse liée à la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), à la chute des indices financiers et à la concurrence entre les banques. Elles se servent du crédit immobilier pour attirer de nouveaux clients et sont même prêtes à accorder des rabais aux meilleurs profils

Logement : l’euphorie sur le marché de l’ancien va-t-elle durer ?
Toujours plus de transactions : un fort engouement pour la pierre dopé par des taux d’intérêt ultra bas : « le marché de l’ancien à plein régime » signalent les Notaires de France dans leur dernière note de conjoncture. « Avec 985 000 mutations réalisées sur douze mois à fin mars 2019, le volume annuel des transactions dans l’ancien reste à un niveau historiquement haut » précisent-ils dans ce document qui porte sur les données enregistrées ce printemps.
– Le marché trouve du crédit : depuis, la dégringolade des taux s’est poursuivie. L’envie d’acheter ne s’est pas démentie. Les banques, pour soutenir la demande, ont continué à assouplir certains de leurs critères. Entre autres exemples, les durées de crédit s’allongent (20 ans et 9 mois au premier semestre 2019, le plus haut niveau jamais observé selon la banque de France). Et le taux d’apport personnel baisse de 6,9% sur les sept premiers mois de 2019 d’après Crédit Logement/CSA.
– Les prix de l’immobilier augmentent : Avec des taux historiquement bas et une très forte demande, les prix ne peuvent que monter. Une hausse que les Notaires de France chiffrent à 3,7% pour les appartements et à 2,5% pour les maisons sur douze mois à fin mars dernier. D’après leurs indicateurs avancés, la hausse annuelle à fin août 2019 atteindrait 4,5% en collectif et 2,6% en individuel. Bref, la hausse des prix de l’ancien va rester d’actualité en 2019.

Plus d’informations…

Lire également :

Bâtiment : quelles prévisions pour l’année 2019 ? @FFBatiment

Source : Fédération Française du bâtiment

Après avoir établi un bilan de l’année 2018, la Fédération Française du bâtiment présente les prévisions de cette nouvelle année au sujet de l’activité du bâtiment et de l’emploi. 

Résultat de recherche d'images pour

Bilan 2018

Les marchés du bâtiment : En détail, le logement neuf ralentit fortement à +2,8 %, compte tenu des premiers effets du décrochage des mises en chantier qui s’établissent à 404 000 unités contre 428 000 il y a un an. A l’inverse, le non résidentiel neuf accélère à +7,4 %, notamment grâce aux segments des bureaux et des bâtiments administratifs en fortes progressions respectives de 11,9 % et 9,1 %. Enfin, l’amélioration-entretien, qui compte pour plus de la moitié de l’activité, s’affiche en petite hausse de 0,8 %, mais avec des disparités prononcées entre le logement, en progression de 1,5 %, et le non résidentiel en retrait de 0,3 %.

Prévisions 2019

L’activité du bâtiment : En 2019, le bâtiment devrait connaître un atterrissage à -0,5 % en volume, résultant d’un premier semestre encore bien orienté mais d’un second en repli. Ce retournement de tendance sera dû au recul de 4,5 % du marché du logement neuf, les ouvertures de chantier poursuivant leur repli à rythme inchangé pour s’établir aux environs de 377 000 logements.

Lire davantage d’informations…

Lire également :