Archives du blog

Grand Paris : Bouygues Immobilier signe la «Charte Métropole Nature» @Bouygues_Immo @GrandParisMGP

Source : Bouygues Immobilier 

Bouygues Immobilier est la première entreprise à signer la « Charte Métropole Nature » du Grand Paris. Lancée en juillet 2019, cette charte propose un référentiel commun aux villes et aux acteurs économiques pour leur permettre de répondre à la chute de la biodiversité et aux aspirations des concitoyens à un cadre de vie préservé et valorisé.

A ce jour, 35 villes sur les 131 que compte la Métropole ont signé la Charte Métropole Nature. Bouygues Immobilier, très engagée dans le développement durable et la préservation de la biodiversité, en est la toute première entreprise signataire.
Rappelons que Bouygues Immobilier est membre actif du CIBI (Conseil International Biodiversité et Immobilier) depuis sa création et a déjà déployé le Label BiodiverCity® sur plus de 10 000 logements.


Parmi les opérations récemment labellisées, on peut citer :

  • en immobilier d’entreprise, l’opération ENJOY à Paris 17e, plus grand immeuble de bureaux à énergie positive en structure bois de France.
  • à l’échelle du quartier, Nanterre Cœur Université dans les Hautsde-Seine. 
  • et en logement, la résidence Camelia à Varsovie, 1ere résidence labelisée en Pologne.

« Cette signature s’inscrit parfaitement dans la stratégie RSE de Bouygues Immobilier dont la biodiversité est un axe fort. », souligne Pascal MINAULT. >>En savoir plus

Lire aussi :

Conférence : Quel rôle pour les métropoles dans la transition vers l’économie circulaire ?

CEFIM

Organisée par la CEFIM en partenariat avec l’Institut de l’économie Circulaire et la CCI-Marseille Provence, la Conférence Métropole et Économie Circulaire « Quel rôle pour les métropoles dans la transition vers l’économie circulaire ? » aura lieu au Palais de la Bourse à Marseille le 10 juin 2014 de 08H30 à 13h00

La consommation mondiale de matières premières ne peut poursuivre une évolution exponentielle qui conduirait à multiplier par trois la consommation des ressources naturelles d’ici 2050.

Cela entrainerait des tensions sur les prix et l’accès aux matières générant une vulnérabilité stratégique pour l’industrie européenne en général et française en particulier.

Le système linéaire de notre économie, extraire, fabriquer, consommer, jeter, atteint ses limites.

Il est possible d’organiser une meilleure utilisation des ressources favorisant le développement de nouvelles activités et donc l’emploi à travers un autre modèle, l’économie circulaire.

En plaçant la préservation des ressources au cœur du modèle de développement, nous réussirons à déployer de nouvelles opportunités économiques plus rentables et vertueuses.

Véritable démarche d’amélioration continue, l’économie circulaire invite à repenser la conception de nos produits, passer de la vente d’un bien à celle de l’usage, de prolonger la durée de vie des objets, de les réemployer, de réutiliser les composants, de régénérer la matière en la recyclant.

Il s’agit tout à la fois de coupler, politiques publiques, aménagement de territoire, incitation à l’innovation et aux changements, dans une dynamique de transversalité.

Il s’agit de repenser les activités économiques dans leur ensemble à l’échelle du territoire, par la mise en œuvre de synergies et d’une prise de conscience par les entreprises de l’intérêt économique de cette démarche.

Les territoires sont à la croisée des enjeux économiques, sociaux et environnementaux. La France de 2025 voulue par le Président de la République donne comme cap stratégique « de rendre accessible les villes, d’installer des activités sur l’ensemble du pays, de mettre le numérique à la disposition de tous, de créer une économie circulaire, de rénover les réseaux de transport et de maintenir une agriculture de qualité. Bref, de réinventer l’aménagement du territoire. »

Les futures métropoles, par essence, sont au cœur de cette démarche, par leurs capacités à structurer les flux de ressources dans leur espace, en conjuguant tous les acteurs, en lien avec les régions en charge du développement économique.

>Source : www.cefim.org

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>