Archives du blog

Financement des PME : Arkéa s’engage au côté de la CCI du Grand Paris @CCI_Paris_IdF @cmarkea

Signature par Arkea banque E&I de la charte bancaire pour le financement des PME du Grand Paris initiative de la CCI du Grand Paris, intervention de Jean-Michel ROYO sur l’implication d’Arkea dans les projets du Grand Paris.

Le secteur bancaire enrichit son engagement avec la CCI Paris Ile-de-France en faveur du financement des PME du Grand Paris
Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels, Banque populaire Val de France, BRED Banque Populaire, Crédit Mutuel Alliance Fédérale et La Banque Postale ont signé ce jour avec la CCI Paris Ile-de-France leur adhésion à la Charte pour le financement bancaire des PME du Grand Paris
Dans le cadre du projet du Grand Paris, la CCI Paris Ile-de-France a créé en janvier 2016 un dispositif innovant, CCI Business Grand Paris. Ce dernier a pour objectif de favoriser l’accès des PME aux marchés du Grand Paris, en donnant de la visibilité sur les investissements des grands donneurs d’ordre. Il rassemble à ce jour une douzaine de maîtres d’ouvrage du Grand Paris et compte 1 340 entreprises adhérentes dont plus de 1.000 PME.
Pour devenir acteurs de la construction du Grand Paris, les PME, en particulier les entreprises du secteur du BTP et des secteurs concernés, mais également les start-up innovantes doivent être en capacité financière de candidater aux appels d’offres et de répondre aux marchés, directement ou en sous-traitance. Or, aujourd’hui, la difficulté d’encaisser les créances dans les délais réglementaires, l’augmentation du prix des matières premières et les échéances de règlement fournisseurs de plus en plus courtes pèsent sur leur trésorerie et leur rentabilité.

> Télécharger le communiqué

« Small Business Act » pour l’accès des PME aux marchés de @iledefrance

Source : Région IDF

Un « Small Business Act » pour faciliter l’accès des TPE-PME aux marchés publics régionaux

Le Conseil régional a adopté, ce 9 mars, un texte visant à faire de la commande publique régionale, qui représente plus de 600 M€ par an, un levier puissant pour remplir les carnets de commande des petites et moyennes entreprises franciliennes.

L’Île-de-France compte près de 835.000 très petites entreprises (TPE) et petites et moyennes entreprises (PME), lesquelles concentrent plus de 4 millions de salariés. Ces entreprises sont d’ailleurs les principales contributrices de la création d’emploi avec 80% des nouveaux emplois en moyenne sur les 5 dernières années. Pourtant, elles ont un accès encore trop limité à la commande publique.

La Région Île-de-France a donc décidé d’inverser cette tendance en adoptant un « Small Business Act » régional.  Objectif : faciliter l’accès des TPE et PME franciliennes   à la commande publique régionale qui s’élève à plus de 600 M€ chaque année.

Pour y parvenir, la Région entend :

  • Mieux informer les TPEPME,
  • Simplifier l’accès à la commande publique en allégeant les procédures grâce à la dématérialisation et en généralisant la démarche du « marché public simplifié »,

Lire la suite

Le Département 92 : 4e matinée des financements alternatifs

Matinée des financements alternatifs
Source :Département Hauts-de-Seine

Start ups, associations, TPE, PME, coopératives,… L’accès au financement est le principal obstacle auquel vous vous heurtez.

Comment créer son entreprise avec peu de fonds propres ? Comment payer les fournisseurs avec une trésorerie insuffisante ? Comment dépasser le stade de l’amorçage ? Comment renforcer ses fonds propres ou sa dette pour soutenir son développement ? Quels partenaires financiers choisir ?
Le Département des Hauts-de-Seine vous propose la 4e matinée des financements alternatifs pour répondre à ces questions. Rendez-vous jeudi 24 novembre 2016 à l’Hôtel du Département des Hauts-de-Seine à Nanterre….en savoir plus

Les usages numériques des PME bretonnes

Source : Région Bretagne

region bretagne

Le groupement d’intérêt scientifique M@rsouin (qui mène des recherches sur la société de l’information et les usages d’Internet) et la Région Bretagne ont organisé une demi-journée d’étude gratuite sur «PME Bretonnes et numérique», le 18 avril à Rennes.

Equipement, activité sur le net, formation des salariés, innovation… : un temps d’étude sur l’évolution des usages numériques dans les entreprises bretonnes était organisé à l’hôtel de Région autour de la restitution de l’« Enquête PME 2015 ». La dernière série d’enquêtes du  groupement d’intérêt scientique M@rsouin (le môle @rmoricain de recherche sur la société de l’information et les usages d’Internet) le montre : le numérique a indéniablement intégré la vie des Bretons et, au premier chef, les pratiques des entreprises.

Des PME de plus en plus connectées

Parmi les cinq enquêtes menées en 2015 (auprès des  ménages, des collectivités, des entreprises, collèges…), les chercheurs de M@rsouin se sont penchés, en particulier, sur l’évolution de l’équipement et des usages des entreprises bretonnes.Toutes (plus de 99%) sont maintenant connectées et de plus en plus visibles sur le net, via un site pour la majorité et, de plus en plus, à travers les réseaux sociaux. Mais si elles investissent de plus en plus dans leur équipement (téléphonie mobile, tablettes), elles le font encore peu en revanche à le faire pour développer leurs compétences internes dans le numérique : ce sont quelques uns des enseignements de l’étude.

Les pratiques numeriques à la loupe…en savoir plus…

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Contrat de Développement Économique Public Privé en Auvergne

Le 1er  juillet 2015  Communiqué de presse  Session du Conseil régional d’Auvergne 

L’Assemblée du Conseil régional d’Auvergne s’est réunie en Session le mardi 30 juin.  À l’ordre du jour notamment, la décision modificative n°1 (DM1) votée à la majorité. Dans le cadre  de la DM1, l’Assemblée a adopté à l’unanimité les modalités du programme Quartier Numérique  Clermont-Ferrand/Auvergne ; dans le cadre de la politique économique d’innovation, ont été votés  à  l’unanimité  (refus  de  vote  du  groupe  UPA)  le  Contrat  de  Développement  Économique  Public  Privé en Auvergne et la création de « La Fabrique » .  Une  motion  d’urgence  présentée  par  le  groupe  socialiste  et  républicain  « visant  à  sauvegarder  l’emploi au sein de l’entreprise ACC Maintenance et  Ingénierie » a été adoptée à l’unanimité.

Quartier numérique Clermont-Ferrand Auvergne 

La  Région  Auvergne,  Clermont-Communauté  et  les  grands  groupes  industriels,  sous  l’impulsion  fédératrice du cluster Auvergne TIC, ont initié un  partenariat en vue de faire émerger un pôle digital innovant  au  service  du  développement  et  de  la  visibilité  des  startups,  et  plus  globalement  de  l’ensemble de la filière et de l’écosystème entrepreneurial à forte composante numérique

Dans le cadre de la Décision Modificative N° 1 l’Assemblée régionale a adopté à l’unanimité :  d’adopter  les  modalités  du  programme  Quartier  Numérique,  au  titre  duquel  la  Région  pourra  :  communiquer  auprès  des  entreprises  afin  qu’elles  aient  connaissance  de  cet  outil de  travail  et  animer le tissu économique autour du projet ; confier à des structures extérieures le soin de faire de s  actions relatives au quartier numérique conformément à la règlementation française et européenne  (soit mettre en œuvre directement des opérations spécifiques en tant que maître d’ouvrage sur ce  programme dans le cadre du Code des marchés publics  et  inscrire les montants financiers en faveur  de ce programme).

> En savoir plus : Consulter ici le communiqué de presse

 >De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>