Archives du blog

Le nouveau Plan Local d’Urbanisme de la Métropole Européenne de Lille entre en vigueur @MEL_Lille

Source : Métropole européenne de Lille

Adopté au Conseil Métropolitain de décembre dernier, le nouveau Plan Local d’Urbanisme de la métropole (PLU2), entre en vigueur demain jeudi 18 juin. Il en est de même pour les PLU des cinq communes de l’ancienne Communauté de Communes de Weppes et du Règlement Local de Publicité intercommunal. La Métropole Européenne de Lille (MEL) a mis en place une cartographie dynamique simple d’utilisation pour permettre à tous les métropolitains de connaître en quelques clics les règles d’urbanisme qui s’appliquent à un terrain.

PLU2 : des projets de territoire qui deviennent réalité

Le 18 juin 2020, les nouveaux Plan Locaux d’Urbanisme entrent en vigueur. Cette étape vient mettre un terme à leur révision générale entamée en 2015 par la MEL conjointement avec les communes, l’ensemble des acteurs de l’aménagement du territoire métropolitain et les métropolitains qui ont permis de faire émerger bien plus qu’une nouvelle génération de document d’urbanisme : un nouveau projet de territoire pour les années à venir…

…Lire la suite

Nouveau PLU à Lyon : quel impact sur le logement ? @planimmobilier

Source : Plan Immobilier

La Métropole de Lyon a adopté son nouveau Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat. Il détermine les grands axes de développement de la Métropole d’ici à 2026.

L’objectif du nouveau PLU-H de la Métropole de Lyon est d’assurer un développement urbain cohérent tout en conciliant essor économique, logement et espaces naturels. Les 59 communes du territoire sont désormais concernées et tous les permis de construire accordés depuis fin juin le respectent.

La Métropole de Lyon souhaite faire du PLU-H un outil pour rattraper son retard en matière de construction de logement et ainsi atteindre le chiffre de 8000 à 8500 logements neufs par an. Ce chiffre est plus ambitieux que celui du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) qui prévoit 7500 logements neufs par an.

Lire la suite…

Grand Paris : le récolement général des PLU des 131 communes de la métropole @Apur_75

Source : APUR

Le récolement des Plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes de la Métropole du Grand Paris (MGP), réalisé par l’Apur depuis 2013, en agglomérant les données et la connaissance réciproque des PLU des communes, permet d’identifier les incohérences et les disparités, de définir les besoins d’harmonisation, de simplification… Il est un outil pour alimenter le débat sur les Plans locaux d’urbanisme intercommunaux (PLUI), les diagnostics territoriaux, puis les Plans d’aménagement et de développement durable (PADD) en relation avec les projets de territoire. Il permet également de mesurer les évolutions récentes de ces documents d’urbanisme sous l’effet des lois (Grenelle II, ALUR, MAPTAM, NOTRe…).

Cette étude porte sur le zonage des PLU, les règles morphologiques (hauteur, emprise au sol des constructions). Le récolement des dispositifs en faveur du logement inscrits dans les PLU a été publié en décembre 2017. A venir : le récolement des emplacements réservés inscrits dans les PLU et le récolement des dispositifs des PLU en faveur de la préservation de l’environnement.

En savoir plus

Loi Alur : une nouvelle réglementation pour plus de constructions @SeLoger

k1p60at3nt-seloger-construire-rgb

Source : Se loger’construire

La loi Alur met en place une nouvelle réglementation concernant les terrains à bâtir. Un nouveau plan local d’urbanisme entraîne la disparition du COS et du POS, ce qui permet de libérer la construction.

Construction : des nouvelles dispositions pour densifier les centres-villes

En supprimant le COS (coefficient d’occupation des sols), la loi Alur a pour objectif de lutter contre l’étalement des zones urbaines et densifier les centres-villes et les zones d’habitation déjà bâties. Il s’agit donc de l’un des points forts de cette loi, puisque cette mesure libère la possibilité de construire, ainsi que de diviser les terrains en parcelles. Auparavant, si l’on disposait d’un terrain de 4 000 m² soumis à un COS de 0,1, la surface constructible ne pouvait pas excéder 400 m². Désormais, il est possible de revendre ce terrain en 5 lots de 800 m² chacun, qui seront tous constructibles.

Le nouveau PLU entraîne la disparition du POS

Le COS a bel et bien disparu, mais cela ne signifie pas qu’il est possible de construire n’importe quoi sur un terrain. Lire la suite de l’article

Appel à candidature : les bonnes pratiques en matière de #PLUi @Logement_Gouv

Source : ministère du logement 


Lancement d’un appel à candidature pour valoriser les bonnes pratiques en matière de Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi)
8 mars 2017
Cette démarche s’inscrit dans la dynamique des appels à projets PLUI portés par le Ministère depuis 2012. Alors que la généralisation du transfert de compétences PLUI est prévu au 27 mars 2017, plus de 540 PLUI sont approuvés ou en cours d’élaboration à l’échelle nationale.
Dans le cadre de la loi Egalité et Citoyenneté, des mesures de simplifications pour faciliter cette prise de compétence en cas de fusion de collectivités ont d’ailleurs été prises afin d’accompagner ce mouvement intercommunal de planification.
L’appel à candidature sur les PLUI exemplaires doit permettre d’identifier les démarches innovantes et reproductibles dont pourraient s’inspirer les collectivités volontaires.
Doté de 600 000 euros, cette démarche permettra de récompenser une quinzaine de lauréats d’excellence dans deux catégories différentes en fonction de l’état d’avancement du projet :
Catégorie 1 : PLUi en cours d’élaboration (dotation jusqu’à 50 000 euros par projet)

Cette catégorie permettra d’accompagner financièrement les documents en cours d’élaboration qui traitent des thématiques suivantes :

– innovation pour pallier des difficultés territoriales particulières ;

– démarche pilote en matière de nouveaux outils d’urbanisme et de transition énergétique ;

– document le plus appropriable par les citoyens, les élus ou par les praticiens.

Catégorie 2 : PLUi en vigueur (dotation globale estimée entre 100 000 et 200 000 euros)

Lire la suite