Archives du blog

Habitat : la Métropole de Rennes tire un 1er bilan très positif du PLH 2015-2020 @metropolerennes

Source : Métropole de Rennes 

La Métropole de Rennes fait le bilan à mi-chemin du Programme Local de l’Habitat (PLH) 2015-2020. Un 1er bilan très positif avec une production de logements supérieure à l’objectif, la poursuite du rééquilibrage territorial, ainsi que des dispositifs innovants pour répondre aux nouvelles précarités et aux enjeux de la transition énergétique… 

Résultat de recherche d'images pour "rennes métropole"

Quelques chiffres clés :
– Budget. Rennes Métropole consacre chaque année 22 millions d’euros aux politiques de l’habitat, dont 16 millions d’euros au logement social.

– 18 300 logements livrés sur les 4 premières années de mise en œuvre du PLH. Cette livraison de logements dépasse l’objectif de production initiale, fixé à 15 200.

– 1 456 logements aidés par an. Cette livraison dépasse l’objectif quantitatif sur la première période triennale de 1 440 par an.

– Logement social : Si plus de 50% des logements (tous types confondus) sont construits dans le cœur de métropole (Rennes, Saint-Jacques, Saint-Grégoire, Cesson, Chantepie), les autres communes du territoire  ne sont pas en reste, en particulier sur le logement social « où tous les territoires ont accueilli des programmes et participé ainsi à l’accueil des populations modestes. Certaines petites communes sont ainsi passées de 8 à 12% de logements sociaux sur leur territoire. Au total, le logement locatif aidé représente 22% des constructions sur la période 2105-2017. »

– Accession sociale : elle représente 12% de la production sur la même période, soit environ 500 logements par an qui peuvent être acquis par des ménages à revenus modestes au prix de 2000 à 2100€/m² en moyenne.

– Rénovations : 2394 logements sociaux ont été réhabilités entre 2015 et 2018, notamment sur le plan énergétique. Plus de 500 logements privés ont été rénovés grâce à l’opération de rénovation du centre ancien de Rennes (OPAH) en cours. 725 logements rénovés énergétiquement (ou en cours) dans les copropriétés du parc privé. À noter que Rennes Métropole consacrera 30 millions d’euros dans les six prochaines années à des aides directes à la rénovation énergétique du parc privé et public, dans le cadre du Plan climat (PCAET) récemment adopté.

En savoir plus…

Lire également :

Logement : les mesures phares du PLH de Nantes Métropole @NantesMetropole ‏

Source : Nantes Métropole

La Métropole de Nantes a mis en place son nouveau Programme Local pour l’Habitat (PLH) pour la période 2019-2025, permettant de favoriser l’accession abordable, les aides à la rénovation, la construction de Hlm, et bien d’autres encore…Nantes métropole

Les élus métropolitains ont arrêté, vendredi 22 juin 2018, les grandes orientations en matière d’habitat pour les six prochaines années. Valable jusqu’en 2025, cette feuille de route maintient les efforts de construction neuve à hauteur de 6000 logements par an, dont 2000 logements sociaux, 500 logements locatifs abordables et 700 à 800 en accession abordable, comme dans le précédent programme local de l’habitat. Mais elle affiche une ambition plus forte en matière de qualité de vie et de solidarité.

– Plus de logements sociaux et des loyers moins chers pour les plus modestes
Avec plus de 30 000 demandeurs en attente d’un HLM, la priorité reste le logement social. L’effort de construction va donc se poursuivre à un rythme soutenu : 2000 nouveaux logements sociaux par an, soit un tiers de la construction totale, avec plus de grands logements familiaux (T5 et plus).

– Accession à la propriété : une offre plus abordable pour les classes moyennes
Une nouvelle offre de logements en accession à la propriété à prix intermédiaire sera développée pour les ménages qui n’ont pas les moyens d’acheter au prix du marché libre

– Rénovation : zéro passoire énergétique
Enjeu majeur de la transition, la rénovation énergétique va faire l’objet d’un effort tout particulier. La Métropole investira 56 millions d’euros sur 10 ans. Les aides à la rénovation des logements seront ainsi multipliées par 14.

Découvrez les autres mesures phares du PLH 2019-2025

Retrouvez aussi :

Top départ pour la 1ère édition d’inOut @metropolerennes

Source : RENNES

La première édition d’inOut se déroule du 14 au 18 mars à Rennes.

Objectif : inventer et partager des solutions innovantes pour réussir la révolution des usages et devenir un territoire de référence sur les mobilités de demain.

Événement unique en son genre, inOut s’inscrit dans l’ADN de Rennes Métropole, reconnue sur le plan national pour sa politique ambitieuse en matière de transports publics et le dynamisme de son écosystème numérique. Au programme : des conférences et des tables rondes [IN]door pour les experts et les professionnels des mobilités et des expérimentations tout public [OUT]door au coeur de la ville. Pendant 5 jours, l’espace public devient un terrain de jeu pour tester grandeur nature les navettes autonomes, bus électriques, gyropodes, trottinettes électriques, véhicules à hydrogène, applications, etc. qui révolutionnent les façons de se déplacer pour entrer dans l’ère de la mobilité fluide, verte et économe.

 » À l’instar de toutes les grandes métropoles, nous sommes amenés à questionner un modèle de déplacement qui doit très fortement évoluer parce qu’il produit de la pollution et de la congestion. Nous pouvons y arriver en misant sur l’innovation et l’adhésion, plutôt que sur la contrainte et la sanction.  Je suis persuadé que nous pouvons mener la révolution des usages, à commencer par les alternatives à la voiture solo, en mobilisant les habitants de notre métropole, les acteurs publics et l’ensemble de nos partenaires. C’est ensemble que nous ferons émerger des solutions pertinentes et efficaces « , déclare Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole.

Aux côtés de Rennes Métropole, de la Région Bretagne et de l’État, les partenaires fondateurs d’inOut (Blue Solutions – Filiale du Groupe Bolloré, Orange, Groupe PSA, Siemens, Groupe SNCF et Keolis) valident par leur implication et l’envergure des expérimentations proposées cette démarche d’innovation collective. Ensemble, ils proposent des réponses puissantes et collaboratives aux modes de déplacement de demain grâce aux confrontations permises entre le monde des transports publics et privés, au débat sur les choix entre transport individuel et transport collectif, aux questions sur le rôle de l’intelligence artificielle dans le monde de la mobilité.

 

Rennes : Comment va l’immobilier neuf dans la métropole?

+53% de ventes début 2015

Avec une hausse des ventes de 53% (1) dans le neuf au premier trimestre, « 2015 a connu un excellent démarrage dans la métropole », relève Christophe Blot, chargé de mission pour le Programme local de l’habitat (PLH), à Rennes Métropole. Les promoteurs ont vendu 573 logements neufs en accession libre (2) sur le territoire, en très large majorité à Rennes. Le marché se répartit à parts égales entre les investisseurs (qui achètent pour louer) et les propriétaires-occupants.

> En savoir plus : metropole.rennes.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

24 000 logements programmés à Rennes Métropole

logo Rennes Metropole

Le Conseil de Rennes Métropole a adopté le projet du  nouveau Programme local de l’habitat (PLH) pour la période 2015-2020.

Ce troisième PLH s’inscrit dans la continuité des précédents tout en s’adaptant à la nouvelle donne sociale, économique et règlementaire et aux évolutions du marché. Il se caractérise par la volonté de produire différemment selon les territoires et les communes, en respectant l’armature urbaine définie par le Schéma de cohérence territoriale. En gardant le cap de l’équilibre de peuplement et du développement durable, le PLH 2015-2020 de Rennes maintient son objectif de permettre l’accueil de tous, dans une métropole qui devrait approcher les 500 000 habitants à l’horizon 2030.

Bilan 2005-2015 : un « choc de l’offre » avec 37 500 logements livrés

Lire la suite