Archives du blog

Marchands de sommeil : 180.000 logements privés indignes en Île-de-France @iledefrance

« Je propose que l’Île-de-France puisse servir de zone d’expérimentation. (…) Nous voulons être une région pilote pour venir à bout d’une pratique intolérable sur notre territoire », a expliqué Valérie Pécresse.

À l’issue d’une réunion avec les maires d’Île-de-France, Valérie Pécresse a demandé au président de la République d’intégrer dans le prochain projet de loi sur le logement des mesures de lutte contre les propriétaires sans scrupules qui louent à des prix prohibitifs des logements mal entretenus voire insalubres.

C’est un appel que la Région Île-de-France lance au gouvernement. Particulièrement touchée par le phénomène des marchands de sommeil* dans les zones pavillonnaires, l’Île-de-France vient de proposer, avec l’association des maires d’Île-de-France et l’Établissement public foncier régional (EPFIF) une série de mesures à intégrer dans le prochain projet de loi sur le logement.

Ces mesures visent à :

  • Priver les marchands de sommeil de leurs ressources financières, en établissant un nouveau régime légal d’expropriation de leurs biens, en étendant le fichage des marchands de sommeil aux sociétés civiles immobilières (SCI) pour les empêcher d’échapper à l’autorité judiciaire ou de se déclarer en faillite personnelle, en leur interdisant légalement d’acquérir d’autres biens à louer ;
  • Déloger le délinquant plutôt que la victime, en créant un nouveau type de préemption, permettant aux maires d’acquérir un pavillon susceptible d’être acheté par un marchand de sommeil ou en systématisant la confiscation des biens immobiliers utilisés par les marchands de sommeil en cas de condamnation judiciaire ;
  • Simplifier le droit pour pouvoir agir rapidement et avec force, en simplifiant la loi ALUR et ses régimes d’autorisations trop nombreux et en simplifiant les règles de construction pour mieux encadrer la division pavillonnaire.

…lire la suite…

Fablab : Cergy ouvre « LabBoîte » aux innovateurs

Fablab : Cergy ouvre « LabBoîte » aux innovateurs

Source : Région Ile-deFrance



Où sont les fablabs ?

Retrouvez tous les fablabs, incubateurs et autres acteurs du numérique d’Île-de-France sur la carte Techonmap proposée par notre plateforme open data (https://data.iledefrance.fr/). Une carte mise à jour quotidiennement.

Un nouveau « fablab » (contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») ouvre ses portes aux Franciliens avides d’innovation. Situé en plein cœur du Grand Centre de Cergy-Pontoise (95), ce lieu d’apprentissage et d’innovation proposera à chacun des machines dernier cri pour concevoir et fabriquer ses propres prototypes, comme les désormais incontournables imprimantes 3D.
Baptisé « dernier cri », ce tiers-lieu a vu le jour grâce, notamment, au soutien financier de l’Union européenne et de son fonds Feder (Fonds européen de développement régional), entièrement géré par la Région. Les travaux d’aménagement ainsi qu’une partie de ses frais de fonctionnement, sont financés à 40% par ce fonds.

En savoir plus 

La Région Île-de-France va consacrer 2 Mds€ d’ici 2020 au logement @iledefrance

Source :  région Île-de-France 

Changer le visage de l’Île-de-France, en construisant plus et mieux pour en finir avec les ghettos urbains, c’est l’objectif de l’exécutif régional. Une nouvelle stratégie à laquelle la Région va consacrer 2 Mds€ d’ici 2020.


De 2000 à 2009, il s’est construit deux fois moins de nouveaux logements en Île-de-France qu’en province. Or la population francilienne s’accroît de 60.000 nouveaux habitants chaque année. Conséquence : 640.000 ménages sont en attente d’un logement social. Car se loger en Île-de-France coûte plus cher qu’ailleurs. Pour preuve, la part du budget consacrée au logement s’est accrue de 77% en 30 ans. Les familles et les jeunes sont particulièrement pénalisés par les tensions du marché immobilier francilien. Et certains choix de construction ont souvent contribué à renforcer le déséquilibre entre lieu de résidence et lieu de travail. Chaque Francilien passe ainsi 1h30 en moyenne par jour dans les transports et pour 1 Francilien sur 5 le temps de trajet dépasse les deux heures.
Face à de tels constats, la Région a d’ores et déjà commencé à mettre en œuvre une nouvelle politique pour construire plus et construire mieux afin d’en finir avec les ghettos en désenclavant les quartiers tout en offrant la possibilité à tous les Franciliens et notamment les familles aux revenus intermédiaires d’habiter le plus près possible de leur lieu de travail. Car c’est en construisant que nous pourrons faire baisser les prix de l’immobilier.

La Région a donc décidé de lancer un plan d’investissement massif en faveur de la politique de la ville, des quartiers et du renouvellement urbain, qui mobilisera dans les prochaines années près de 2 Mds€. Ce plan d’une ampleur sans précédent vise à améliorer la qualité de vie des Franciliens et à renforcer l’attractivité des quartiers oubliés ou enclavés d’Île-de-France. Les efforts d’investissement porteront sur le logement, l’aménagement du territoire, mais également les transports et l’environnement.

En savoir plus 

 .@IledeFrance : la première Smart Région d’Europe @RegionsdeFrance

Source : Régions France

Cinq mois après le vote de la stratégie régionale de Smart Région, l’exécutif poursuit l’accélération des investissements. Afin que tous les Franciliens puissent bénéficier très vite de meilleurs services et d’infrastructures numériques de pointe. Et pour accompagner la transformation numérique des entreprises.

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, poursuit l’accélération des investissements cinq mois après le vote de la stratégie régionale de Smart Région. Au total, 54,6 M€ ont été investis en 2016 pour mettre en œuvre cette transition régionale.

Dans ce contexte, la Commission permanente du 16 novembre a voté plusieurs rapports réaffirmant le soutien de la Région au déploiement et à la modernisation des infrastructures numériques en Île-de-France, parmi lesquels :

  1. Le développement numérique et du très haut débit (THD) dans les départements avec 7,2 M€ investis dans les Yvelines et la Seine-et-Marne. L’objectif affiché de 100% du territoire connecté en très haut débit à fin 2020 demeure l’une des priorités de la Région. La Région Île-de-France est aux côtés des départements afin de les aider à aboutir dans cette direction.
  2. La création de 41 nouveaux tiers-lieux (télétravail, coworking…) en grande couronne (voir carte ci-dessous), soit 26% de tiers-lieux en plus,10.750 m² de surfaces supplémentaires et 1.145 nouveaux postes de travail dédiés à l’accueil d’entreprises innovantes, de salariés et de travailleurs indépendants. La création de ces tiers-lieux a notamment pu se faire grâce à des partenariats avec les Chambres de commerce et d’industrie, la SNCF, la Poste, des associations et des collectivités locales…en savoir plus

Région @iledefrance : Déménagement du siège en Seine-Saint-Denis est voté

Déménagement du siège régional en Seine-Saint-Denis : c’est voté !
Source : Région Ile-de-France

C’est acté depuis ce 18 novembre : la Région Île-de-France regroupera l’ensemble de ses services sur un site unique situé à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis. L’emménagement débutera en janvier 2018.

Valérie Pécresse, présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, se félicite du vote du déménagement du siège de la Région à Saint-Ouen (93) par le Conseil régional, réuni ce jour en séance plénière. Elle s’était engagée pendant sa campagne à déménager le siège du Conseil régionalau-delà du périphérique, symbole de la nécessité d’un rééquilibrage au nord et à l’est. Le site choisi a en outre obtenu l’avis favorable des services domaniaux de l’Etat (France Domaine), qui montre que la Région va réaliser des économies substantielles. Une mission d’évaluation a aussi été créée afin de pouvoir répondre aux demandes de précisions autour du déménagement.

En savoir plus