Archives du blog

Du BIM à la stratégie numérique globale @UnionHlm

Source : Actualités Habitat

Le BIM est désormais omniprésent dans la construction, la rénovation et la gestion. Cette généralisation du BIM dépend beaucoup de la capacité de tous les acteurs de l’acte de construire à adapter leurs pratiques professionnelles. Si les difficultés sont grandes, le potentiel en termes de qualité, coûts, délais et optimisation de la gestion du patrimoine mobilise largement.

Les représentants de sept organismes Hlm et les chercheurs du Laboratoire PREFics de l’université Rennes 2 se sont réunis, le 2 juillet, à l’USH, afin de lancer la recherche Du BIM à la stratégie numérique globale qui porte sur l’intégration opérationnelle du BIM dans les pratiques des organismes. Ce séminaire avait pour objectifs d’affiner les thématiques du projet de recherche, de faire connaître l’état des connaissances scientifiques dans ce domaine et d’organiser la démarche jusqu’à sa conclusion fin 2020. En ouvrant les débats, Dominique Belargent, responsable des partenariats institutionnels et de la recherche à l’USH, a rappelé que la coopération avec la recherche sur la maquette numérique est d’autant plus pertinente que sa mise en œuvre suscite autant d’interrogations qu’elle porte de promesses en matière de qualité, de maîtrise des coûts, de délais, de productivité. « Il est important que les chercheurs aident les organismes impliqués dans cette recherche à objectiver leurs interrogations à partir d’une observation approfondie et d’un recul critique sur les situations et les pratiques. »

Une réponse aux problématiques des organismes

« L’intérêt de ce projet de recherche est de comprendre les problèmes posés par le BIM aux acteurs afin de contribuer à la recherche de solutions concrètes et opérationnelles », fait valoir Baptiste Sion, chargé d’études économiques à la direction des prêts de la Banque des territoires qui soutient cette recherche. « Notre but n’est pas seulement d’accompagner les bailleurs sur le plan financier, il consiste aussi à les soutenir dans les évolutions de fonds comme c’est le cas pour le BIM et la transformation numérique.« 

En savoir plus…

Lire également :

Covivio publie ses résultats semestriels 2019 @covivio_

Source : Covivio

Covivio, opérateur européen de référence avec plus de 23 Md€ de patrimoine, accompagne les entreprises, les marques hôtelières et les territoires dans leurs enjeux d’attractivité, de transformation et de performance responsable. Découvrez dès maintenant ses résultats semestriels 2019 en croissance… Covivio2

L’accélération du pipeline de développement en ordre de marche
– 100 000 m² de nouveaux projets engagés à Paris, Levallois-Perret, Milan et Berlin
– Hausse de 30% du pipeline de projets engagés, à 2,1 Md€ (1,7 Md€ PdG)
– Nouvel accord locatif avec NTT Data pour 16 000 m² dans l’ensemble The Sign à Milan, 18 mois avant la livraison
– Un pipeline déjà pré-loué à 51%, sécurisant le rendement attendu de 6%

Nouvel objectif de LTV inférieure à 40% d’ores et déjà atteint
– 732 M€ de ventes sécurisées, avec une marge moyenne de 6% sur la dernière valeur d’expertise
– Succès de l’option de paiement du dividende en actions, augmentant les fonds propres de 316 M€
– LTV à fin juin de 39,2% ; amélioration du rating S&P à BBB+

Résultats semestriels en croissance
– Revenus locatifs : +3,3% à périmètre constant
– Valorisation du patrimoine : +2,8% à périmètre constant
– Croissances de l’EPRA Earnings par action de +2,8% et de l’ANR EPRA par action de +5,4% sur un an

Perspectives 2019 confirmées
Objectif d’une hausse de l’EPRA Earnings 2019 par action supérieure à 3%.

Cliquez ici pour plus d’informations

Lire également :

Paris 9e : 22 logements sociaux construits dans un monument historique @Paris

Source : Paris

Trois ans après le début des travaux, 22 logements sociaux ont été inaugurés dans l’Hôtel particulier Cromot-du-Bourg, rue Cadet, au plein cœur du 9e arrondissement

Faire revivre le lieu devenu propriété de la Ville de Paris
En 2015 la Ville de Paris lance un appel à projets pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années et le faire vivre à nouveau. C’est l’agence de prospective et de tendances Nelly Rodi que la Ville de Paris et la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) choisissent pour occuper l’hôtel Cromot-du-Bourg. Il faudra trois ans de travaux à la RIVP, maître d’œuvre et propriétaire des lieux, pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années.

Nelly Rodi y occupe 775 m2 répartis dans entre le premier, l’entresol et le deuxième étage. L’agence partage une partie de l’hôtel particulier avec la compagnie de la danseuse et chorégraphe Blanca Li. En échange de cet occupation, Nelly Rodi doit faire vivre le lieu. C’est ainsi qu’elle coordonne quatre espaces pour favoriser les rencontres et les échanges entre professionnels et industries créatives: l’agence de prospective et d’innovation, la galerie d’art, la tissuthèque et les salons de réception.

Quelques notes d’histoire… 
Le bâtiment organisé autour d’une cour cachée derrière la porte cochère de la rue Cadet, a été construit au XVIIIe siècle. L’histoire de cet ancien hôtel particulier commence en effet en 1735. Conçu pour constituer l’habitation privée de Jules-David Cromot, baron du Bourg, le bâtiment a été affecté à partir de la Révolution française, à de nouveaux usages.
Plus de détails ici…

Lire aussi :

Reconversion et réhabilitation du patrimoine Lyonnais : Ogic inaugure le « 31 place Bellecour » @Ogic_officiel

Source : Ogic

Le 11 juin, Emmanuel Launiau, président du directoire d’OGIC, a inauguré le nouvel ensemble immobilier du « 31 place Bellecour » à Lyon, un projet ambitieux de reconversion et réhabilitation de bâtiments historiques au cœur de Lyon.

« Pour répondre à l’impératif écologique et permettre de penser un habitat durable favorisant le bien être individuel et collectif, nous devons réinterroger nos pratiques. Notre conviction, c’est que la réhabilitation des bâtiments figure parmi les solutions. Cela permet de rénover sans démolir, de valoriser le patrimoine dans un dialogue entre l’ancien et le moderne. Notre projet « 31 place Bellecour » en est une magnifique incarnation »

Chiffres clés du programme immobilier :
– 15 179 m² de surface
– 175 logements
– 2 267 m² de commerces et de bureaux en RDC
– 100 places de stationnement

>>> Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus sur le projet

Lire aussi :

.@Inrap organise les Journées nationales de l’archéologie sous l’autorité du ministère de la culture @MinistereCC

    Source : Inrap

Chaque année, en étroite collaboration avec les services de l’État, les collectivités, les aménageurs privés et publics, l’Inrap contribue à valoriser le patrimoine archéologique, grâce à la conception et à la mise en œuvre d’une programmation scientifique et culturelle à destination du public le plus large, partout en France. Au travers d’actions d’éducation artistique et culturelle, d’expositions, de dispositifs multimédias, de publications…, l’Inrap et ses partenaires territoriaux se mobilisent pour venir à la rencontre des publics et partager les résultats scientifiques des découvertes archéologiques.

Organisées par l’Inrap sous l’autorité du ministère de la Culture, les Journées nationales de l’archéologie (JNA) fêteront cette année, les 14, 15 et 16 juin, leur dixième anniversaire. Journées privilégiées de rencontres et d’échanges entre les Français et leur archéologie, cette fête des patrimoines archéologiques s’étendra cette année à de nombreux partenaires européens et à leurs publics.

Dans le «Point de vue» qu’il nous a fait l’honneur de partager en quatrième de couverture de cette Lettre, Frank Riester, le ministre de la Culture, insiste sur la vocation à rassembler et à rapprocher de la culture, notamment les enfants. C’est dans cet esprit, celui «d’aider chaque jeune à ouvrir son propre chemin culturel» que l’Inrap participe au dispositif pass Culture, tout comme, en lien avec les enseignants du secondaire, il développe des actions d’éducation artistique et culturelle. Ensemble – décideurs, aménageurs, chercheurs, enseignants et citoyens –, en faisant face au passé, nous préparons l’avenir.

…lire la suite…