Archives du blog

Budget Participatif 2019 : retour sur la première étape @_RIVP_

Source : RIVP

La RIVP, Régie immobilière de la ville de Paris, fait un premier retour sur le budget participatif 2019. 

RIVP

Voici les chiffres clés :
– 1 717 logements concernés sur 6 groupes
– 156 locataires rencontrés
– 95 idées proposées
– 6 réunions d’info
– 6 ateliers de co-construction
– 2 796 SMS envoyés
– 1 945 mails échangés
– 21 associations mobilisées

Les principales demandes qui ressortent de cette étape
– Activités culturelles, expositions, artistes
– Aménagements des locaux à vélos
– Végétalisation, jardin partagé
– Sensibilisation sur la propreté, le tri, les incivilités
– Événements type « fête de voisins »
– Partage d’outils, de jeux, livres (Bricothèque, ludothèque, bibliothèque)

La période de vote débutera le 8 septembre et s’étendra jusqu’au 18 septembre 2019
Plus d’informations ici…

Lire également :

Altarea Cogedim lance Open Design, la nouvelle démarche de conception collaborative @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Dans le cadre du projet « Issy Cœur de ville », Altarea Cogedim a lancé Open Design, la nouvelle démarche collaborative de conception visant à inventer une nouvelle manière de concevoir des lieux rassembleurs, innovants, multifonctionnels et co-construits.

ALTAREA_COGEDIM

L’Open Design pour créer un lieu de convergence des savoirs
Désigné par la ville d’Issy-les-Moulineaux pour développer le futur écoquartier « Issy Cœur de Ville”, un grand projet urbain mixte de 100 000 m², Altarea Cogedim y construira un atelier créatif de 1 500 m². Incarnation d’une vision résolument portée vers l’innovation, cet atelier privé sera réalisé au cœur du quartier. Point de passage et lieu de rencontre, cet espace a vocation à proposer un nouveau format de lieu de vie adapté aux attentes de tous les usagers, habitants, entreprises, écoles et associations. Il incarnera une nouvelle vision de ce que la « smart city » pourra apporter aux habitants et sera un lieu phare du numérique pour la ville d’Issy-les-Moulineaux.

C’est donc pour la programmation de ce futur lieu d’expérience et d’innovation qu’Altarea Cogedim a décidé de lancer sa démarche d’Open Design. Cette nouvelle démarche utilise l’intelligence collective pour faire émerger un concept fort qui sera le fil de conducteur du lieu. Elle propose une consultation d’acteurs de tous horizons (grand groupe, startup, porteur de projet innovant, artiste, créatif, association ou école…) à qui elle pourra apporter des ressources significatives destinées à développer leur proposition et s’insérer dans le futur espace.

Une démarche d’Open Design en plusieurs phases
Les candidats devront présenter un projet s’inscrivant dans tout ou partie du lieu (soit de manière physique, soit dans la programmation événementielle), et montrer en quoi celui-ci est en adéquation avec les 5 convictions présentées ci-dessus sur l’ADN du futur lieu. La cohérence entre le projet et les convictions présentées sera le critère principal d’appréciation de la candidature. Les candidats sont libres d’interpréter ces convictions et de choisir un thème approprié pour construire leur projet.

Consulter le communiqué de presse pour plus d’infos…

Lire également :

Reims Habitat : découvrez le projet urbain d’Eco-Habitat participatif de L’îlot Saint Gilles @Reimshabitat

Source : Reims Habitat 

Le 16 mai dernier, Reims Habitat et les 2 associations fondatrices du projet, ont officiellement signé la convention de partenariat pour le projet urbain d’éco-habitat participatif, sur l’’îlot Saint Gilles, à Reims. 

reims-habitat-log

En France, il faut remonter aux années 70 pour voir émerger les premiers habitats participatifs. Quelque peu délaissée au cours des décennies suivantes, cette initiative connaît un regain d’intérêt depuis quelques années. La coordination nationale des associations du secteur recense un peu plus de 500 projets d’habitats participatifs, aboutis ou en cours de réalisation (les plus nombreux). Ce nouveau développement trouve son origine dans la volonté des habitants de recréer du lien social, de la mixité, sociale et générationnelle et de bénéficier d’un habitat respectueux de l’environnement. Ces valeurs sont ainsi à l’origine de la démarche initiée par les associations Cultures à l’Îlot Saint Gilles et Frat Habitat Intergénérationnel pour le projet urbain l’Îlot Saint Gilles, situé dans le quadrilatère des rues du Barbâtre, Montlaurent, Ponsardin et cours Lepagnol à Reims.

La genèse d’un projet participatif
Créée en septembre 2011, Cultures à l’Ilot St Gilles réunit habitants riverains du Passage St Gilles, locataires ou propriétaires et jardiniers. L’association a pour objectif de mettre en valeur le jardin partagé « Le Jardin de Gabriel » qui a été labellisé « jardin remarquable » lors des Journées du Patrimoine en 2014 et de veiller à la mémoire de son quartier d’implantation.
L’association Frat Habitat Intergénérationnel a été créée en Juin 2013. Elle a pour objet de « créer et de développer un lieu de vie, non confessionnel, apolitique, innovant, intergénérationnel, interculturel ». Un lieu où Démocratie Participative, Solidarité, Citoyenneté et Ecologie se vivront dans l’entraide mutuelle, et où la mise en place de recherche et d’innovations seront favorisées pour améliorer la qualité de vie.
>>> Consulter le communiqué de presse dans son intégralité

Lire également :

La RIVP lance son 3e budget participatif ! @_RIVP_

Source : RIVP

Après le succès des deux éditions précédentes, la RIVP, Régie Immobilière de la Ville de Paris, lance son 3e budget participatif ! 

RIVP

Expérimenté en 2017 pour la première fois, la RIVP avait reconduit cette opération en 2018. Au total, sur ces 2 premières éditions, 43 projets ont été retenus et une dizaine d’entre eux sont déjà réalisés ! Ils concernent aussi bien l’amélioration du cadre de vie (propreté, actions de sensibilisation…), les aménagements (locaux poussettes, abris vélos…), le mieux vivre ensemble (jardins partagés, ateliers de cuisine…) que des services (soutien scolaire, prêt d’outils…).

Face au succès et à l’enthousiasme des locataires, la RIVP lance la 3e édition dans 6 nouvelles résidences. Le budget participatif permet aux locataires de s’impliquer dans la vie de leur immeuble. Ils peuvent proposer des idées, seuls ou en groupe, soutenir les projets de leurs voisins et voter pour ceux qu’ils préfèrent. Sélectionnés en fonction de leur faisabilité, les projets qui auront rassemblé le plus de votes seront réalisés par les locataires avec l’appui de la RIVP et d’associations locales.

Plus d’informations…

Lire également :

Immobilier : ce qui change en 2019 pour les investisseurs et acquéreurs @Koregraf

Source : Koregraf

Koregraf, plateforme exclusivement dédiée au financement participatif immobilier, fait le point sur les différents changements du secteur de l’immobilier en cette nouvelle année 2019 ! 

koregraf-Logo

– Bail mobilité et taxe d’habitation
Point marquant pour l’immobilier en 2019, la loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) contient quelques articles à destination des propriétaires bailleurs. Ces derniers peuvent déjà proposer des baux mobilité, leur permettant de louer d’un à dix mois leur bien meublé. Le contrat concerne uniquement les personnes seules en études supérieures, en formation professionnelle, en stage, en contrat d’apprentissage, en service civique ou encore en mutation temporaire.

– Une hausse des taux modérée en 2019
S’il y a bien une chose que les acquéreurs savent, c’est que les taux d’emprunt sont au plus bas depuis 1974. Une situation exceptionnelle qui pourrait bien prendre fin prochainement. En effet, la Fed (banque centrale des Etats-Unis) et la BCE ont toutes deux annoncé la remontée à venir de leurs taux directeurs. Une action qui pourrait entraîner une hausse de 0,5 point des taux de crédits immobiliers selon le courtier en crédits Capfi.

– Quand changer d’assurance-emprunteur ?
Les particuliers ayant souscrit un crédit immobilier peuvent, depuis janvier 2018 (amendement Bourquin), changer chaque année d’assurance pour leur prêt immobilier s’ils le souhaitent. La question se posait néanmoins de savoir quand il leur était possible d’effectuer ce changement (anniversaire du contrat, date d’émission de l’offre ?). Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a finalement décidé, fin novembre 2018, que ce serait la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

Le retour de l’encadrement des loyers
Lire la suite…

Lire également :