Archives du blog

Un 14-Juillet adapté au contexte sanitaire @Paris #14juillet

Source : Paris

Le feu d’artifice organisé par la Ville de Paris depuis la tour Eiffel se tient bien cette année. Des mesures spécifiques sont toutefois mises en place pour éviter les grands rassemblements et permettre la distanciation physique.C’est le premier grand événement culturel de l’été à avoir lieu ! Mardi 14 juillet, les Parisiens vont profiter du traditionnel feu d’artifice qui embrase chaque année la tour Eiffel à la nuit tombée… mais d’une manière quelque peu différente. Compte tenu du contexte sanitaire et réglementaire actuel, et notamment de l’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes, les festivités à Paris ne peuvent se tenir en présence d’une large foule comme c’est le cas chaque année.La Ville de Paris et le préfet de police de Paris ont ainsi décidé d’adapter cet événement aux circonstances exceptionnelles avec des modalités d’organisation particulières et en faisant appel au sens des responsabilités et au civisme des Parisiens.

Prévenir les attroupements

Concrètement, le feu d’artifice aura donc lieu comme à l’accoutumée mais le public ne pourra être accueilli au sein d’un large périmètre autour de la tour Eiffel. C’est également le cas du concert organisé sur le Champ-de-Mars par Radio France qui se tiendra à huis clos cette année…

En savoir plus

Paris : Un marché immobilier épargné par la crise du #Covid_19 @Seloger

Source : Se loger

Se loger

À fin avril, le prix de l’immobilier parisien continue de tutoyer les sommets, voire il les dépasse même ! À croire que la crise du Covid-19 n’aura eu aucun effet sur lui. Mais est-ce vraiment le cas ? Éléments de réponse.

5,2 % de hausse sur 1 an dans un Paris alors en pleine crise du covid-19

La pandémie aurait-elle glissé sur le marché parisien comme l’eau sur les plumes d’un palmipède ? Veuillez nous pardonner cette comparaison quelque peu triviale… Force est toutefois de reconnaître que, dans la capitale, les prix des logements sont loin de s’effondrer, bien au contraire, ils continuent d’affoler les compteurs ! Jugez plutôt, à fin avril 2020, et alors que le pays (et même la planète !) tout entier(s) étai(en)t confiné(s) et que l’incertitude faisait loi, les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger montrent que le prix au mètre carré à Paris enregistrait pas moins de 5,2 % de hausse annuelle. «Le ralentissement de la hausse amorcé durant l’automne 2019 se poursuit » fait toutefois remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Aussi impressionnante que soit la progression de ses tarifs immobiliers, Paris n’est toutefois pas un cas isolé. «Les prix, en avril, n’ont reculé que dans 5 % des villes de plus de 100 000 habitants ».

Plus de 10 000 €/m² dans 65 % des arrondissements parisiens !

Confinement oblige, les ventes se sont effondrées ! Pour autant, les chiffres nous montrent que les prix de l’immobilier parisien sont restés totalement indifférents au tsunami sanitaire qu’aura pourtant été la crise du Covid-19. En témoignent les tarifs des logements parisiens qui restent inabordables pour beaucoup…Lire la suite

Encadrement des loyers à Paris : des plafonds en hausse au 1er juillet 2020 @pap_fr

Source : PAP

A Paris, le loyer des logements loués vides et meublés est soumis à un plafond, dit « loyer de référence majoré ». Les nouveaux loyers de référence qui s’appliqueront au 1er juillet 2020 viennent d’être publiés ; ils sont en hausse d’en moyenne 1,50 %. Le dispositif d’encadrement des loyers reste, quant à lui, inchangé.

L’arrêté préfectoral qui fixe annuellement les loyers plafonds à ne pas dépasser à Paris pour les contrats de locations vides et meublés vient d’être publié ; les nouveaux plafonds, en hausse d’en moyenne 1,50 %, s’appliqueront aux baux d’habitation qui seront signés entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021.

Hausse des loyers de référence à Paris au 1er juillet 2020

Comme c’est le cas depuis le 1er juillet 2019, à Paris intra-muros, les loyers des locations vides et meublées à usage de résidence principale du locataire ainsi que des baux mobilités sont encadrés ; c’est une des conséquences de la loi Elan de novembre 2018 mars 2014 portée par Julien Denormandie, Ministre chargé de la ville et du logement.
En pratique, chaque loyer parisien doit respecter un plafond appelé « loyer de référence majoré ». Ce plafond, fixé annuellement, est modifié légèrement à la hausse pour les baux signés à compter du 1er juillet 2020…En savoir plus

Mobilités : découvrez la carte des nouveaux aménagements @Paris

Source : Paris

Mise en place de pistes cyclables, fermeture de la rue de Rivoli à la circulation, création de rues piétonnes… Paris innove à partir du 11 mai pour développer les modes de déplacement alternatifs. Objectif : permettre une reprise de l’activité tout en garantissant des mesures de distanciation physique.

La Ville travaille au développement de pistes cyclables transitoires, notamment le long des lignes de métro 1, 4, et 13, en lien avec les conseils départementaux de petite couronne. Ce travail est mené avec le préfet de la Région Île-de-France, la présidente de région et les présidents de départements avec qui Paris siège au sein d’Île-de-France Mobilités. Objectif : éviter un retour massif à l’usage de la voiture, qui entraînerait la thrombose du système routier d’île-de-France, et limiter le plus possible le nombre d’usagers du métro, en créant des alternatives de transport pour les voyageurs. Cette action est construite en étroite concertation avec les territoires et communes limitrophes, ainsi que la Métropole du Grand Paris.

Découvrir la carte des aménagements provisoires

Aide de la Ville de Paris aux locataires des bailleurs sociaux @Paris

Source : Paris

Les bailleurs sociaux de la Ville de Paris Elogie-Siemp, Paris Habitat et la RIVP vont apporter une aide aux locataires ayant des difficultés à payer leur loyer, dans cette période de crise liée à l’épidémie de coronavirus.Les locataires ayant des problèmes pour payer leur loyer du fait d’une baisse de revenus, ou dont la situation financière est fragilisée, sont invités à prendre contact sans attendre avec leur bailleur, qui saura proposer des solutions adaptées. Cette cellule des bailleurs est joignable par téléphone, au numéro figurant sur la quittance de loyer des locataires, ou par mail, via les interlocuteurs habituels.

Quatre mesures peuvent concerner les locataires :

  • Les locataires pourront se voir proposer un échelonnement des loyers impayés, d’une durée adaptée à leur situation, et bénéficieront d’un accompagnement renforcé pour gérer leurs dettes ;
  • Pour protéger les locataires les plus fragiles, un moratoire a également été décidé sur les contentieux liés aux difficultés de paiement de loyers du fait de la crise, pour tous les locataires engagés dans cette démarche.

…Lire la suite