Archives du blog

Le nouveau statut de Paris définitivement adopté @Paris

Source : Paris.fr

Initié à l’été 2015 par Anne Hidalgo, le projet de loi sur le statut de Paris vient d’être définitivement adopté par l’Assemblée nationale.

Les textes régissant l’organisation administrative de la capitale, et la répartition des compétences avec l’Etat, dataient de la Révolution française. Le découpage des arrondissements avait lui été défini en 1859. Cet héritage historique comportait de nombreux régimes dérogatoires, qui n’avaient souvent plus de justification ni de réalité, et qui faisaient que Paris n’avait toujours pas les mêmes droits que les autres collectivités françaises, et cela dans de nombreux domaines.

> Une loi de modernisation avec quatre volets importants
Cette loi de modernisation du statut de Paris repose sur quatre axes, qui vont permettre d’inscrire progressivement la collectivité parisienne dans le XXIe siècle :

  1.  Le retour de la Ville de Paris au droit commun, en récupérant des compétences aujourd’hui exercées de façon dérogatoire par l’Etat. Il s’agit du volet principal – mais aussi le plus complexe – de cette réforme. Il donne au Maire de Paris des pouvoirs et des responsabilités comparables à ceux des autres Maires de France, dans des domaines comme la circulation, la lutte contre l’habitat indigne, les nuisances sonores, les affaires funéraires, la police des baignades ou encore la délivrance des titres d’identité. 
  2. La fusion des quatre arrondissements centraux. Pour tenir compte des nouveaux équilibres démographiques et créer de nouvelles synergies, les conseils et les services des quatre arrondissements centraux vont être regroupés à l’horizon 2020. Aux prochaines élections municipales, les habitants de ces quatre arrondissements éliront un seul Conseil d’arrondissement pour l’ensemble de ce secteur, et n’auront plus qu’un seul Maire d’arrondissement. Cela leur garantira une meilleure représentation démocratique et un renforcement des services publics, en ouvrant par exemple davantage de possibilités aux parents qui demandent une place en crèche, mais aussi en en améliorant l’action des services de propreté, de protection et de prévention ou d’éducation au cœur de Paris. 
  3. Le renforcement du rôle des Maires d’arrondissements. Dans la continuité des actions de déconcentration engagées depuis 2001, la Maire de Paris va donner davantage de pouvoirs et de responsabilités aux Maires d’arrondissement, par exemple dans le domaine de la propreté, au profit de politiques publiques de proximité. 
  4. La fusion de la Ville et du Département. Appelée de ses vœux par la Chambre Régionale des Comptes dans un rapport publié en 2014, elle aboutit à une entité unique qui met fin à un enchevêtrement de compétences qui était jusqu’à présent illisible pour les citoyens et qui complexifiait inutilement les procédures administratives. 

En savoir plus 

Contact presse : Matthieu Lamarre / 01.42.76.49.61 / presse@paris.fr

L’IDF : un territoire pour  l’exposition universelle de 2025  @iauidf

L’ÎLE-DE-FRANCE: UN TERRITOIRE POUR L’EXPOSITION UNIVERSELLE DE 2025


Source : IAU – IDF 

 La France candidate pour l’Exposition universelle de 2025. Au cœur de cet événement exceptionnel : l’Île-de-France, qui en serait la région d’accueil. Le processus d’élaboration de cette candidature est l’occasion de rappeler les compétences de la région en matière d’aménagement et de transport, et les grands enjeux de territoire. En perspective : un calendrier de réalisations d’infrastructures accéléré, une visibilité et une attractivité internationales accrues, un impact économique et social patent.

La candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025 a été présentée au Bureau international des expositions par le président de la République François Hollande,
en novembre 2016. 

L’Exposition se tiendrait en Île-de-France, du 1
mai au 30 octobre 2025, et associerait les principales métropoles françaises. La thématique choisie, en accord avec les valeurs d’hospitalité entourant l’événement, et dans le prolongement de la conférence sur le climat (COP21) de 2015 à Paris, est : 

« La connaissance à partager, la planète à protéger. »

Une Exposition universelle est définie par le BIE comme « un événement international qui a pour but d’éduquer le public, de partager l’innovation, de promouvoir le progrès et d’encourager la coopération. Elle est organisée par un pays hôte qui invite d’autres pays, des entreprises, des organisations inter- nationales, la société civile et le grand public à y participer. » 

Elle a une durée habituelle de six mois.
Alors que Londres et Paris ont accueilli les premières expositions universelles au XIXe siècle, ces deux capitales ne sont plus organisatrices depuis… 1900 ! Par ailleurs, les expositions de ces trois dernières décennies ont toutes eu lieu dans des villes importantes, certes, mais pas des capitales. Les pays d’accueil avaient en effet une double visée : faire de ces villes un rendez-vous mondial obligé et conduire à marche forcée une opération d’aménagement urbain…en savoir plus…

Emploi: @Paris_Habitat recherche un Directeur Territorial

QUADRA91

Acteur incontournable du logement social à Paris et en proche banlieue, PARIS HABITAT se place au cœur des problématiques sociales et urbaines actuelles et s’engage auprès de la Ville de Paris pour proposer la meilleure offre qu’il soit à ses locataires. Dans un contexte de fortes mutations, à la fois sur le plan des ressources financières et celui des compétences face aux nouveaux enjeux du logement social (recherche d’une qualité optimale de service pour les locataires et transversalité des processus et des métiers), PARIS HABITAT s’est engagé sous l’impulsion de son nouveau Directeur Général dans une démarche d’efficience de son organisation et de son action. Dans un souci de qualité de service et de proximité avec ses territoires, l’OPH est organisé autour de six Directions Territoriales regroupant plus de 123 000 logements. Ainsi l’OPH recherche pour l’une des ses directions territoriales son :

Directeur Territorial – Direction Territoriale Est

Rattachée à la Directrice Générale Adjointe en charge de la qualité de service et de la proximité, le directeur recherché propose et met en œuvre la politique de Paris Habitat sur le périmètre des 26 000 logements de sa direction territoriale. Relai des grandes orientations, il veille à la qualité de service et représente Paris Habitat auprès de l’ensemble des parties prenantes : locataires et leurs représentants, institutionnels et élus en entretenant et en développant des relations étroites de coopération et de communication.

Il est force de proposition sur les sujets en lien avec la proximité. Il pilote ainsi l’ensemble des activités et des services de la direction territoriale, il élabore le budget, prépare les éléments d’arbitrage et organise la répartition et le suivi précis de celui-ci. Il manage plus de 400 collaborateurs répartis entre les 5 agences de proximité basées dans les 12ème et 20ème arrondissements parisiens, ainsi que les pôles patrimoine, social, ressources et réseau de la DT.

Il développe la concertation avec les locataires et porte la co-construction de projets, il veille au traitement et suivi des réclamations.

Lire la suite

 . @Paris célèbre la #Saint-Valentin

Source : Paris

Saint-Valentin : les plus beaux mots d’amour s’afficheront dans tout Paris!

Mots doux, déclaration d’amour, demande en mariage ou en pacs…: les Parisiennes et Parisiens ont eu jusqu’au mercredi 8 février à 16h pour imaginer en 140 caractères, le message d’amour destiné à leur Valentin(e). Les plus belles compositions seront diffusées sur les 170 panneaux lumineux de la ville pendant toute la journée du 14 février.

Déclarer sa flamme sur les panneaux lumineux de la ville! Pour célébrer la Saint-Valentin, la Ville de Paris offre aux Parisiennes et Parisiens la possibilité d’exprimer haut et fort leur amour dans tout Paris.
Plus d’information sur http://www.paris.fr/saintvalentin

Comment circulera-t-on en ville demain? @GroupeRATP

ratp-dev-logo

Source : ratpdev

À quand le boom des véhicules autonomes ?

Demain verra le développement de moyens de transports connectés et automatisés. C’est vrai pour les métros et les tramways, comme les bus et les véhicules individuels. Les véhicules communiqueront entre eux et avec la route pour gérer les aléas du parcours. Le transport de marchandises sera aussi concerné avec des camions sans chauffeur qui relieront les villes et des petits utilitaires automatisés pour le dernier kilomètre.

L’ultra-flexibilité

La flexibilité va devenir le maître mot avec des véhicules qui viendront chercher leurs passagers à la demande, y compris pour certains transports collectifs. On devrait voir émerger des navettes autopilotées, sans arrêts prédéfinis, que l’on pourra commander à son gré depuis une application et qui relieront les zones isolées aux grands pôles de mobilité. Les frontières entre transports collectifs et privés vont ainsi devenir plus poreuses.
Cette flexibilité se retrouvera dans les modèles de circulation : les besoins de commuting* vont progressivement diminuer avec le développement du télétravail favorisant une gestion plus souple des horaires et corrélativement du trafic.

La fin de la voiture privée ?

…Lire la suite…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>