Archives du blog

Coup de projecteur sur le recyclage du plastique en France par @Paprec_Group @spetithuguenin

    Source :  PAPREC

Depuis quelque temps, l’emballage plastique est mis à l’index. Pourtant, si l’usage du plastique s’est considérablement développé, c’est que les industriels du secteur plébiscitent son intérêt sanitaire et environnemental.

La révision de la directive européenne sur les emballages, publiée cet été , prévoit désormais un objectif minimal de recyclage de 50 % des emballages plastique à horizon 2025. C’est le signe que le législateur a saisi l’opportunité qu’offre le recyclage des plastiques.

> Télécharger le magazine

PAPREC GROUP ACQUIERT DEROO @Paprec_Group

Source : PAPREC 

Pour développer son activité dans les Hauts-de-France et étendre son expertise sur l’ensemble de la chaîne du recyclage des déchets, Paprec acquiert Deroo. Basée dans le Pas-de-Calais, l’entreprise familiale créée dans les années 50 est spécialisée dans le recyclage et le transport.
Le groupe complète ses activités avec l’acquisition de l’entreprise familiale Deroo. Composée de 310 personnes, avec un chiffre d’affaires de 48 millions d’euros, cette société fondée en 1951 par Félix Deroo, le grand-père de l’actuel dirigeant, est basée à Wizernes, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais.
Avec l’acquisition de Coved Environnement en avril 2017, le groupe Paprec était passé à 200 agences sur le territoire. Il est ainsi devenu un acteur incontournable du traitement des déchets. Cette année, le groupe a acquis également Ikos
Environnement, qui lui permet de développer ses capacités d’enfouissement pour les déchets ultimes et qui ajoute un nouveau métier à son expertise : la méthanisation.
Téléchargez le communiqué de presse

Charles-Antoine Blanc @Paprec_Group lauréat 2016 du prix finance des Next leaders Awards 

Source : PAPREC 

 

C’est un prestigieux casting qui a été proposé lors de la première édition des Next leaders Awards, organisé par Les Echos Business. Avec, par exemple, Mehdi Khoubbane, directeur général France de l’Oréal ou bien ou bien Julie Narbey, directrice générale du Palais de Tokyo, en coup de cœur de la rédaction. L’objectif de la rédaction : mettre en lumière « les jeunes dirigeants promis à un bel avenir ».

C’est ainsi Charles-Antoine Blanc, le directeur financier du groupe Paprec, qui a reçu le prix « finance » de cette première édition des Next leaders Awards. Les deux autres nominés étaient Sibyle Veil, directrice déléguée en charge des opérations et des finances de Radio France et Alexandre Hamain, directeur financier France de JCDecaux.

Le prix lui a été remis par Nicolas Bordas, Président de BEING Worldwide et Viceprésident de TBWA Europe, qui a loué le dynamisme de l’entreprise Paprec et de ses équipes.

« Pour être un bon leader, il ne s’agit pas d’être dans la délégation permanente », confie Charles-Antoine Blanc. « Un bon leader doit s’impliquer personnellement pour atteindre les objectifs qu’il a fixé, et se doit d’être le plus réactif et celui qui travaille le plus ». Surtout « un bon leader est quelqu’un qui est suivi », a insisté le jeune directeur financier, en rendant hommage à son équipe.

Télécharger le communiqué de presse

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

PAPREC Group rachète la  COVED 

Source : PAPREC 

Début décembre, PAPREC GROUP a signé, avec le groupe SAUR, un engagement d’achat irrévocable de la société COVED. Le rachat effectif est attendu au printemps 2017. Il permettra la création d’un champion national de la collecte, de la valorisation et du recyclage des déchets. L’ensemble constitué réalisera un chiffre d’affaires supérieur à 1,3 milliard d’euros et sera riche de 8 000 collaborateurs. 

Le groupe SAUR trouve, par cette opération, le moyen d’assurer le développement de COVED en cédant cette entreprise au leader du recyclage en France. Il lui permet aussi de dégager les marges de manœuvre financières dont il a besoin pour se recentrer sur ses activités d’eau, tant en France qu’à l’international.
Pour PAPREC GROUP, cette acquisition représente une formidable opportunité pour continuer à se développer dans la collecte, la valorisation et le recyclage des déchets.

En savoir plus

Bretagne : PAPREC inaugure l’usine de tri la plus importante de France

Source : PAPREC Group 

Vendredi 24 juin, Paprec Group a inauguré son usine Paprec Trivalo Bretagne, au Rheu (35). Avec une capacité de 60 000 tonnes, cette dernière est à ce jour la plus importante en France. 

Elle a en effet été construite suite au gain de l’appel d’offres de Rennes Métropole pour la gestion des déchets des 420 000 habitants de l’agglomération. L’usine gèrera également entre autres la collecte du Pays de Vilaine. Sa réalisation représente un nouvel investissement de 22 millions d’euros pour le groupe qui a déjà investi plus de 160 millions d’euros dans treize autres chaînes dédiées à la collecte sélective. « Paprec Group a aujourd’hui la volonté d’investir et de créer de grands centres de tri à fort taux de valorisation. Pour répondre à l’évolution de la réglementation et aux exigences environnementales de leurs administrés, de plus en plus de collectivités font ainsi confiance à Paprec Group pour valoriser leurs déchets issus de la collecte sélective des ménages », souligne Jean-Luc Petithuguenin, Président-fondateur du spécialiste du recyclage. En effet, avec 14 chaînes réparties sur le territoire français, Paprec Group trie d’ores et déjà la collecte sélective de huit millions d’habitants et recycle 330 000 tonnes de déchets (papier, carton, plastiques…).
Ces usines de dernière génération sont par ailleurs adaptées à l’évolution des consignes de tri, qui incluent de plus en plus les plastiques complexes (comme les barquettes, pots de yaourt…). Ces produits (les pots de yaourt, films de barquettes, films souples…) ont en effet la particularité d’être très légers. Un des premiers enjeux est de générer des tonnages suffisants pour trouver de nouveaux débouchés pour ces matières recyclées.
A l’heure actuelle, un peu moins de la moitié des bouteilles et flacons est recyclée. Et le taux de recyclage global des plastiques stagne à moins de 25%. « Pour aller plus loin, il faudra recycler les autres types de plastique mais Paprec Group possède cette expertise avec ses douze usines plastiques et ses 300 000 tonnes recyclées par an. Nous sommes prêts à la révolution du recyclage que réclame la loi de Ségolène Royal sur la transition énergétique. Oui, nous pouvons faire plus et mieux pour la planète et nous voulons relever ce défi avec les collectivités », déclare Jean-Luc Petithuguenin, Président-fondateur de Paprec Group et Président de Paprec Plastiques….en savoir plus…