Archives du blog

Immobilier : la proposition de loi Nogal électrise la location @pap_fr

Source : PAP

Pour fluidifier et sécuriser les rapports locatifs, la proposition de loi du député LRM Mickaël Nogal table sur trois mesures chocs : consignation obligatoire du dépôt de garantie chez les administrateurs de biens, possibilité de prise en charge des impayés de loyers par ces mêmes professionnels et limitation à un seul garant pour le locataire.

Le député LRM de Haute-Garonne Mickaël Nogal a présenté sa proposition de loi sur les rapports locatifs le 14 janvier 2019. Un texte qui ambitionne de « sécuriser les propriétaires et de favoriser l’accès au logement des locataires », comme le martèle son communiqué. Pour atteindre ces objectifs, Mickaël Nogal table sur des mesures chocs. Il compte placer les professionnels de la gestion locative (agents immobiliers, administrateurs de biens) au centre du jeu pour en faire des « tiers de confiance ». Les mesures : le propriétaire-bailleur ne pourra…Lire la suite

Lire aussi :

Crédit immobilier : menaces sur les emprunteurs ? @pap_fr

Source : pap.fr

Supprimer les prêts d’une durée supérieure à 25 ans, plafonner les remboursements et les taux d’intérêt : pour réduire le risque de crédit, le Haut Conseil de stabilité financière émet des propositions choc. Quelles sont les conséquences pour les emprunteurs ? Le financement du logement va-t-il devenir plus difficile ?

Des taux très, voire trop bas, des banques qui cassent leurs tarifs pour séduire de nouveaux clients, des durées d’emprunt qui s’allongent, des particuliers qui voient leurs taux d’effort dépasser la sacro-sainte limite de 33 % des revenus… Pour le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), le financement de l’immobilier résidentiel s’emballe. Un risque de crédit qui, selon cette institution du ministère des Finances, fragilise à la fois les banques (leurs marges sur les prêts au logement s’amenuisent) et les particuliers (un retournement de la conjoncture économique les expose à un défaut de remboursement).

En savoir plus

Lire aussi :

Crédit immobilier : la vérité sur la baisse des taux @pap_fr

Source : pap.fr

Timide remontée, stabilisation… Si la baisse des taux s’est achevée fin 2019, les conditions de crédit immobilier restent très favorables. Malgré des banques plus sélectives, les emprunteurs peuvent toujours réaliser de bonnes affaires !

La baisse des taux ? Tout le monde en parle ! Logique : dans une étude publiée le 3 décembre 2019, l’Observatoire du financement Crédit Logement/CSA révèle qu’ils ont encore perdu quelques points. En novembre 2019, la moyenne brute (hors assurance et coût des garanties) est même tombée à 1,12 %, le plus bas niveau jamais observé. « Depuis le début de l’année, les taux ont reculé de 30 points de base », précise cet organisme qui cautionne les prêts à l’habitat. Bref, l’argent est de plus en plus abordable.

Place à la hausse ? Les courtiers en crédits immobiliers, des intermédiaires dont le métier est de dénicher des financements aux acquéreurs, disent tout autre chose. « Nous constatons une augmentation depuis le milieu du mois d’octobre », note ainsi Alban Lacondemine, président-fondateur d’Emprunt Direct. « En décembre, le mouvement de remontée des taux constaté en novembre se poursuit, mais uniquement dans certaines banques », remarque pour sa part Vousfinancer. 

>En savoir plus

Logement : les débuts difficiles des objets connectés @pap_fr

Source : pap.fr

Si une majorité de Français est favorable à l’utilisation des objets connectés pour les services à domicile, certains sont méfiants. La peur de l’espionnage constitue le principal frein à leur développement dans le logement. Sans oublier le prix élevé de ces applications.

Et si les objets connectés facilitaient l’essor des services à domicile dans l’Hexagone ? C’est l’avis d’une majorité de Français interrogés par Sociovision au printemps 2019 pour le compte de l’association Promotelec, la Poste et la Fédération du service aux particuliers (FESP). Six personnes sur dix jugent en effet souhaitable ce développement dans l’habitat qui accueille pour le moment peu d’objets connectés. Le taux d’équipement stagnant d’ailleurs pour la plupart d’entre eux.   

Les objets connectés synonymes de sécurité

Plus de services à la clé. La sécurité, les services et un confort pour le prestataire constituent les principales motivations des particuliers souhaitant installer des objets connectés dans le cadre de services à domicile…Lire la suite

Immobilier : nouvelles hausses des prix à Paris et en Ile-de-France @pap_fr

Source : pap.fr

Alors que les prix de l’immobilier continuent d’augmenter, les ventes de logements anciens battent tous les records à la hausse en région parisienne. Et si les transactions marquent le pas dans la capitale, les logements anciens n’y ont jamais été aussi chers.

L’été, la morte saison pour l’immobilier ancien ? Pas en Ile-de-France ! Au troisième trimestre 2019 et sur l’ensemble de la région, le nombre de ventes augmente de 9 % par rapport à la même période de l’an dernier constate une étude des Notaires du Grand Paris parue le 28 novembre. Sur un an, entre le quatrième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2019, près de 180.000 transactions ont été enregistrées, « soit un record historique d’activité »constatent les notaires dans leur document très fouillé.

>En savoir plus