Archives du blog

Crédit immobilier : la vérité sur la baisse des taux @pap_fr

Source : pap.fr

Timide remontée, stabilisation… Si la baisse des taux s’est achevée fin 2019, les conditions de crédit immobilier restent très favorables. Malgré des banques plus sélectives, les emprunteurs peuvent toujours réaliser de bonnes affaires !

La baisse des taux ? Tout le monde en parle ! Logique : dans une étude publiée le 3 décembre 2019, l’Observatoire du financement Crédit Logement/CSA révèle qu’ils ont encore perdu quelques points. En novembre 2019, la moyenne brute (hors assurance et coût des garanties) est même tombée à 1,12 %, le plus bas niveau jamais observé. « Depuis le début de l’année, les taux ont reculé de 30 points de base », précise cet organisme qui cautionne les prêts à l’habitat. Bref, l’argent est de plus en plus abordable.

Place à la hausse ? Les courtiers en crédits immobiliers, des intermédiaires dont le métier est de dénicher des financements aux acquéreurs, disent tout autre chose. « Nous constatons une augmentation depuis le milieu du mois d’octobre », note ainsi Alban Lacondemine, président-fondateur d’Emprunt Direct. « En décembre, le mouvement de remontée des taux constaté en novembre se poursuit, mais uniquement dans certaines banques », remarque pour sa part Vousfinancer. 

>En savoir plus

Logement : les débuts difficiles des objets connectés @pap_fr

Source : pap.fr

Si une majorité de Français est favorable à l’utilisation des objets connectés pour les services à domicile, certains sont méfiants. La peur de l’espionnage constitue le principal frein à leur développement dans le logement. Sans oublier le prix élevé de ces applications.

Et si les objets connectés facilitaient l’essor des services à domicile dans l’Hexagone ? C’est l’avis d’une majorité de Français interrogés par Sociovision au printemps 2019 pour le compte de l’association Promotelec, la Poste et la Fédération du service aux particuliers (FESP). Six personnes sur dix jugent en effet souhaitable ce développement dans l’habitat qui accueille pour le moment peu d’objets connectés. Le taux d’équipement stagnant d’ailleurs pour la plupart d’entre eux.   

Les objets connectés synonymes de sécurité

Plus de services à la clé. La sécurité, les services et un confort pour le prestataire constituent les principales motivations des particuliers souhaitant installer des objets connectés dans le cadre de services à domicile…Lire la suite

Immobilier : nouvelles hausses des prix à Paris et en Ile-de-France @pap_fr

Source : pap.fr

Alors que les prix de l’immobilier continuent d’augmenter, les ventes de logements anciens battent tous les records à la hausse en région parisienne. Et si les transactions marquent le pas dans la capitale, les logements anciens n’y ont jamais été aussi chers.

L’été, la morte saison pour l’immobilier ancien ? Pas en Ile-de-France ! Au troisième trimestre 2019 et sur l’ensemble de la région, le nombre de ventes augmente de 9 % par rapport à la même période de l’an dernier constate une étude des Notaires du Grand Paris parue le 28 novembre. Sur un an, entre le quatrième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2019, près de 180.000 transactions ont été enregistrées, « soit un record historique d’activité »constatent les notaires dans leur document très fouillé.

>En savoir plus

Non à la sous-location touristique des logements sociaux @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

Le courrier adressé par le Mouvement Hlm aux trois principales plateformes de location (Airbnb, Le Bon Coin et PAP) n’est pas une révolution. Il ne fait que rappeler à ces plateformes de location de logements touristiques ce que dit la loi, à savoir que la sous-location de logements locatifs sociaux est interdite, sauf cas des accueillants familiaux, et que cette pratique fait encourir aux locataires une peine d’amende de 9 000 € et la résiliation de leur bail.

Il ne s’agit pas pour nous de punir mais bien d’informer et de responsabiliser. Ce que le Mouvement Hlm pointe du doigt, c’est le manque d’information et d’alerte des plateformes de location concernant les lois en vigueur qui encadrent clairement la location de logements locatifs sociaux. Nous demandons que ces précisions figurent visiblement sur ces sites de location et que les locataires confirment que le logement qu’ils mettent en sous-location n’est pas un logement social.

Mais il s’agit également pour nous, de rappeler à ces plateformes, aux locataires et aux pouvoirs publics que le logement social n’est pas un bien comme les autres, et en aucun cas une marchandise qui peut être l’objet d’un commerce lucratif.

Lire la suite

Logement : vente et location touchées par le changement climatique @pap_fr

Source : pap.fr

La loi relative à l’énergie et au climat validée aujourd’hui par le Conseil constitutionnel va bouleverser le marché immobilier résidentiel. Pour faire progressivement disparaître les « passoires énergétiques », les logements énergivores seront stigmatisés dans les annonces ainsi que dans les contrat de vente et de location. Un seuil de consommation énergétique devra être respecté. Des travaux d’économie d’énergie pourront être imposés.

Pour lutter contre le changement climatique, il va notamment falloir réduire de manière importante notre consommation énergétique et nos émissions de gaz à effet de serre. L’immobilier résidentiel étant un gisement d’économie en la matière, il va être pleinement mis à contribution…lire la suite

Lire aussi :