Archives du blog

Les coopératives, un avenir pour le mouvement HLM! @_GEFILS @fnschlm

Pour en savoir plus sur GEFILS et/ou vous abonner à l’EHebdo, rendez-vous sur www.gefils.fr, ou contactez alexandre.schoepfer@orfeor.com

Dominant le pessimisme ambiant qui alimente en ce moment la morosité et les inquiétudes du mouvement HLM, Marie-Noëlle Lienemann la Présidente de la Fédération des coopératives HLM, a clôturé l’Assemblée générale de sa fédération en accueillant le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, sur une note d’optimisme.

Le rapport d’activité du directeur général de la Fédération a longuement illustré le particularisme et le savoir-faire des sociétés coopératives HLM.

Elles sont aujourd’hui devenues des ensembliers de l’habitat. Elles exercent des activités d’aménageur foncier, de promoteur immobilier en accession sociale à la propriété. Elles sont bailleurs sociaux et syndics administrateurs de biens. Ainsi la gamme et l’étendue de leurs compétences en ont fait des interlocuteurs privilégiés des collectivités locales et territoriales.

Les chiffres qui traduisent et mesurent les différents volumes de leurs diverses activités ont aujourd’hui atteint une taille respectable. Les Coopératives HLM ne sont plus comme aimait à le dire leur ancien président, Jean Louis Dumont, les chevau-légers du logement social.

Elles ont pris de l’ampleur jusqu’à animer certains groupes HLM dont elles sont devenues l’actionnaire de référence.

Elles sont aussi dans bien des cas, les auxiliaires d’ESH voire même d’Offices pour lesquels elles assurent des fonctions de maîtrise d’ouvrage en matière d’accession sociale à la propriété.

Elles inspirent la constitution et le développement d’Organismes fonciers solidaires (OFS) qui fournissent le substratum foncier sur lequel se développent les opérations en Bail réel solidaire (BRS) dont l’ancienne ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, administratrice de la Fédération, se plaît à dire qu’elles sont «un nouveau modèle qui permet d’apporter des solutions efficaces à l’augmentation des prix».

Elles innovent en attirant l’attention des pouvoirs publics sur la question des copropriétés dégradées et en proposant la mise en place d’outils d’intervention.

Elles jouent à plein le jeu de leurs valeurs créatrices et fondatrices qui sous les aspects de la coopération et de la solidarité constituent l’ossature des opérations en accession sécurisée pour lesquelles les garanties de revente, de valeur et de relogement sont les garde-fous protégeant les accédants de la précarisation.

C’est ainsi que la Fédération sous son nouveau logo: «les COOP’ HLM» affiche un bilan d’activité résistant face aux replis constatés ailleurs. L’année 2018 a pourtant été rude pour les coopératives qui outre la RLS ont eu à subir les conséquences de la loi de finances en matière d’aide à l’accession à la propriété. La suppression brutale de l’APL accession, le recentrage du dispositif «Pinel» avec l’exclusion des territoires dits «détendus», mais sur-tout la diminution puis la disparition programmée du prêt à taux zéro dans le neuf dans une grande majorité des communes, ont pesé sur l’activité des coopératives qui globalement produisent, compte tenu de leur enracinement local, plus d’un logement sur trois en territoire détendu

..Lire la suite sur www.gefils

Innovation : la Fédération des OPH lance son 3e appel à projets @federationOPH

Source : Fédération des OPH

La Fédération des OPH lance son 3e appel à projets sur le thème « le numérique au service de la transformation des usages« . Vous avez jusqu’au 12 juillet pour candidater ! 

logo oph

L’objectif de cette 3e édition est de mettre en valeur la force d’innovation et le dynamisme des OPH dans leur capacité à apporter des réponses aux enjeux numériques du secteur. Les projets les plus innovants seront sélectionnées par un jury indépendant, présidé par Gilles BABINET, vice-président du Conseil national du numérique, et réunissant Chantal BOUCHER, secrétaire générale adjointe de la Fédération, Eric GIMER, directeur général Habitat 76, Arnaud MENARD, partner Impulse Partners et Carole STROMBONI, associée fondatrice Lab 2034.

Le développement des technologies numériques modifie de façon importante la manière dont les bailleurs sociaux pratiquent leur métier tout particulièrement dans leur relation à leurs « clients ».  Dans l’habitat, les outils digitaux au service du lien social, du maintien à domicile, de la gestion de l’énergie, de la construction, par exemple, se multiplient. On assiste à une accélération du « tout numérique » qui vient modifier le jeu des acteurs, impacter les organisations et les modes de gestion et de communication, les usages, tout en étant créateur de valeur. Cette transformation majeure passe ainsi par une double dynamique d’évolution/changement Métiers et Technologies, avec des pratiques innovantes chez les bailleurs sociaux dans la relation de service, la conception des bâtiments et la gestion patrimoniale, l’organisation interne et la gestion partenariale.

Plus d’infos ici

Lire aussi :

Côtes d’Armor Habitat recherche son DIRECTEUR GÉNÉRAL H/F @Cabinet_Quadra

Avec près de 14 000 logements répartis dans 246 communes du Département, Côtes d’Armor Habitat s’impose comme un acteur incontournable sur ce territoire. L’OPH couvre la quasi-totalité du champ de l’habitat social en intervenant du logement individuel aux structures d’hébergements collectif, du commerce de proximité aux opérations de requalification urbaine. Il s’affirme ainsi comme le partenaire privilégié et proche des préoccupations tant des élus locaux que des costarmoricains. Afin de piloter les futurs rapprochements avec d’autres OPH dans le cadre d’une société anonyme de coordination, L’OPH recherche son :
Directeur Général

POSTE

En collaboration directe avec le Président et s’appuyant une équipe de plus de 150 salariés, répartis entre le siège et les 5 agences, le Directeur Général garantit la mise en œuvre de la stratégie définie par le Conseil d’Administration. Particulièrement engagé dans le pilotage de rapprochement avec d’autres OPH, il mène les négociations et développe les partenariats avec les interlocuteurs du projet, et s’affiche en tant que garant du bon fonctionnement de la SAC.
Il participe au développement économique et social du département et engage l’organisme en investissant 26 millions d’euros par an dans l’évolution, le renouvellement et l’adaptation de son patrimoine (par la production de près de 200 logements neufs par an : familiaux et spécifiques pour personnes âgées, en habitat adapté, dans le cadre d’opérations de requalification urbaine, par la construction d’établissements médico-sociaux et par la diversification de ses produits). En lien avec les principes de développement durable de l’OPH, le dirigeant recherché poursuit la politique patrimoniale engagée, notamment en produisant et réhabilitant des logements économes en énergie.
Il est en outre le garant du maintien des bons équilibres actuels de l’OPH, tant en qualité de bailleur que de constructeur et veille à la saine gestion financière de l’organisme. Il gère un budget d’environ de 127 millions d’euros par an.

> Lire l’intégralité de l’annonce et postuler 

AG de la Fédé des OPH : découvrez le rapport d’activité @federationOPH

Source : Fédération des oph

Les rapports présentés par la FOPH lors de l’assemblée générale des 23 et 24 mai, au Mans, sont disponibles. Consultez les rapports financier de la Fédération, du CFA, de l’activité de la Fédération, d’orientation, des premiers résultats de l’activité des offices pour 2018, d’activité et statistiques financières des OPH en 2017. Retrouvez également les vidéos diffusées lors de l’AG

Rapport de l’activité de la Fédération

Rapport d’orientation

L’activité des offices : premiers résultats pour 2018

Activité et statistiques financières des OPH en 2017

En savoir plus

Nouveaux leviers de performance pour les bailleurs sociaux – Journée d’échanges Association Apogée

    Source : Association Apogée

Compte-tenu des circonstances actuelles, les bailleurs sociaux des différentes familles (OPH, ESH, Coop, SEM ) doivent, pour pérenniser leurs actions et missions, développer de nouveaux leviers de performance, tels que :

  • Le regroupement d’organismes et la mutualisation sous ses différentes formes,
  • Les nouveaux modes de financements,
  • La maîtrise des coûts de gestion,
  • Les politiques d’achats,
  • La maîtrise des coûts de construction,
  • La mise en oeuvre du digital,
  • La recherche de nouveaux services, la diversification,
  • La vente de patrimoine.

La journée d’échanges du jeudi 6 juin 2019 vous permettra de prendre connaissance d’une dizaine de cas concrets de bailleurs sociaux qui développent des actions nouvelles dans les différents domaines.
Les cas présentés évoqueront les conditions de réussite, les problématiques de mise en oeuvre, les partenariats à nouer entre acteurs, et montreront les résultats tangibles qu’il est possible d’obtenir en termes de performance et de création de valeur.
En outre, plusieurs personnalités présenteront leur point de vue.

Lire la suite