Archives du blog

Novaxia construit près de 400 logements sur 17 000 m² de terrains pollués @novaxia_paris @Galivel

Source  : Galivel

Novaxia, spécialiste du développement immobilier, a inauguré 3 bâtiments de 396 logements (sociaux, intermédiaires et étudiants) sur 17 000 m² de terrains pollués ! 

novaxia logo

Joachim Azan, Président-Directeur Général de Novaxia, entreprise spécialisée dans le capital développement immobilier, a inauguré ce jour, en présence des différents promoteurs, l’ensemble immobilier Robespierre à Bagnolet : la transformation d’un ancien transformateur EDF et de plus de 17 000 m² de terrains pollués, en 3 bâtiments comprenant 396 logements intermédiaires, sociaux et étudiants.

Redonner vie à une friche
Laissé à l’abandon depuis 10 ans, le terrain de plus de 4 000 m² était squatté et encombré par des transformateurs électriques, qui ont pollué le sol au pyralène. Le lieu répondant aux critères de sélection de Novaxia (notamment la proximité des transports et la décote à l’achat…) et offrant un potentiel rare en proche périphérie de Paris, l’entreprise a également piloté la dépollution particulièrement complexe du site, en excavant 20 000 m3 de terre.

Développer les territoires et les hommes
Afin de favoriser l’intégration du projet dans le quartier, Novaxia a privilégié un chantier à faibles nuisances en assurant la mesure et un suivi des nuisances sonores et poussières du chantier.

Lire la suite…

Retrouvez également :

Réinventer Paris : Novaxia crée un nouveau concept d’hébergement hybride @novaxia_paris @Galivel

Source : Galivel

Novaxia vient d’acquérir le 61 rue Buzenval, et démarre la construction d’un nouveau concept hôtelier, la 1ère Open House JO&JOE dans le 20e arrondissement de Paris.

      novaxia logo                         galivel

Au cœur d’un quartier jeune et dynamique, ce projet fait partie des 8 chantiers de « Réinventer Paris » déjà débutés. Sa livraison est prévue pour 2020.

Son objectif : favoriser la mixité des lieux urbains pour répondre aux évolutions des usages en matière de voyage, associés à des espaces d’accueil ouverts à tous les Parisiens.

Un lieu de mixité et d’échanges entre riverains et voyageurs
Tourné vers un public large, ce projet de 1 465 m², conçu avec le studio d’architectes Studio Ory & Associés, propose près de 160 lits. Accessible directement au public, un rooftop de 110 m² constitue LE lieu de rencontres et d’échanges entre résidents de l’Open House et les Parisiens à la recherche d’un nouveau spot vivant, à l’ambiance chaleureuse et décontractée.

Lire la suite…

Retrouvez aussi :

Loi #ELAN : vers davantage de bureaux transformés en logements @Novaxia

     Novaxia salue la hausse à 30% du bonus de constructibilité pour la transformation de     bureaux en logements

Pour Joachim Azan, Président de Novaxia, société d’investissement spécialisée dans la transformation urbaine : « Il s’agit d’une bonne nouvelle. Nous avons milité pour cette augmentation et avons donc été écoutés ».

Lors de l’examen du projet de loi ELAN devant la commission des Affaires économiques, les parlementaires ont voté un amendement faisant passer le bonus de constructibilité à 30% pour les opérations de transformation de bureaux en logements.

Valoriser le logement

En France, les coûts de construction sont les plus chers d’Europe. « Et la transformation de bureaux en logements coûte environ 25 % plus cher qu’une construction neuve », précise Joachim Azan. De plus, l’immobilier de bureaux se porte bien depuis plusieurs années, le rendant très attractif pour les investisseurs. « Dans le contexte économique actuel, le maintien de l’usage en bureaux des immeubles obsolètes reste favorable. Avec ce bonus de constructibilité, les opérations de transformation de bureaux en logements deviennent plus intéressantes économiquement », ajoute-t-il.

…lire la suite…

Transformer un patrimoine obsolète en nouveau lieu de vie, le défi de @Novaxia

Source : Novaxia

Le 23 mai, Novaxia a livré un nouveau projet dans le 16e arrondissement de Paris, au pied de l’Arc de Triomphe :  la transformation d’un bureau commercial en un hôtel 4 étoiles

novaxia logo

Un défi : conjuguer l’histoire au présent

2012 : à l’affut de lieux obsolètes à réinventer, Novaxia acquiert aux enchères l’hôtel particulier signé Paul Sédille au cœur du 16ème arrondissement.

Le bâtiment originel, utilisé en bureaux commerciaux depuis plusieurs décennies, a subi de nombreuses transformations et détériorations architecturales. Devenu obsolète, il n’est plus adapté aux standards réglementaires et au dynamisme touristique du quartier.
Pourtant, cet édifice construit par l’architecte des Grands Magasins, rénovateur du Théâtre du Palais-Royal offre un potentiel unique : ouvrir les portes de l’histoire parisienne aux voyageurs du monde entier.

Cliquez ici pour lire la suite…

Retrouvez également :

Panorama, l’écoquartier de Clamart – Regards croisés @novaxia_paris @MairiedeClamart @JD_Berger @joachimazan @cmarkea

Novaxia et Mairie de ClamartÀ l’occasion de la prochaine édition du Speed Dating du Logement et de l’Immobilier à Paris le mardi 5 juin 2018, Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels dévoile son nouveau livre blanc. Cet ouvrage  collectif recueille une vingtaine de témoignages d’acteurs du terrain (experts de l’immobilier, élus locaux…) portant sur le thème du nouvel ouvrage : les nouvelles tendances de l’aménagement urbain

Découvrez en avant première un extrait du témoignage de Joachim Azan,
Président de Novaxia et Jean-Didier Berger, Maire de Clamart

Panorama est né dans un contexte de paradoxes et un marché de l’immobilier francilien en croissance. Ainsi l’explique Jean-Didier Berger… « Nous sommes la banlieue la plus dense d’Europe et l’État nous demande de continuer à construire. Dans le même temps, on n’arrive pas à mettre en place les transports, et les collectivités locales sont étranglées par la réduction des dotations qui leur permettent d’exercer les missions pour le compte de l’État. La ville de Clamart est passée de 10 à 5 millions d’euros par an. Dans ces conditions, comment continuer à investir, offrir du service, développer, tout en respectant la loi de contractualisation et ses 1,2 % maximum d’augmentation de dépenses par an ? Si j’étais président de la République, j’arrêterais cette logique, parce qu’il faut d’abord aménager le territoire en ramenant de l’emploi et des infrastructures dans les provinces. Pour équilibrer. Nous sommes toujours sur un fonctionnement en étoile, concentré sur la capitale et sa région. Un non-sens. Alors qu’aujourd’hui, Clamart est obligé de construire pour s’en sortir. Et souhaite le faire le mieux possible, pour que ses (futurs) habitants soient heureux. »

L’ASSURANCE-RECOURS POUR ASSURER LA FINALITÉ DU PROJET DANS LES DÉLAIS

Découvrez l’intégralité du témoignage