Archives du blog

L’agence Moody’s confirme la solidité financière du groupe Macif par la notation « A2 » avec de bonnes perspectives de stabilité @GroupeMacif

Source : Macif

L’agence de notation Moody’s vient de confirmer à « A2 » la note de solidité financière du groupe Macif avec une bonne perspective de stabilité pour les 12-18 mois à venir et ce, dans un contexte de marchés financiers agités avec des taux d’intérêts négatifs.

Cette notation souligne la position dominante du groupe Macif sur le marché français de l’assurance des particuliers en non-vie, un profil de risque maîtrisé et diversifié notamment dans la perspective du projet de rapprochement avec Aésio d’ici 2021. Cette note reflète également la qualité de la politique de souscription du groupe Macif ainsi que sa capacité à résister à la baisse des taux d’intérêts en assurance-vie.

>Consulter le communiqué de presse

La réforme de l’assurance chômage accélère la réduction du déficit de l’Unédic @FitchRatings

     Source : Fitch Ratings

Fitch Ratings-Paris-25 October 2019: Fitch Ratings considère que la réforme de l’assurance chômage devrait accélérer la résorption du déficit de l’Unédic. Selon Fitch, la réforme, promulguée par décret (2019-796 et 2019-797) en juillet 2019, confirme également les liens forts entre l’Unédic et l’Etat (AA/Stable), en raison de la forte implication de ce dernier dans son élaboration. Elle sera mise en application progressivement entre le 1er novembre 2019 et 1er avril 2020.

La réforme vise à améliorer le profil financier de l’Unédic à travers plusieurs mesures (détaillées ci-dessous) en permettant des économies cumulées de 4,3 milliards d’euros entre 2019 et 2022. Elle devrait permettre de se rapprocher d’un retour à l’équilibre des comptes de l’Unédic en 2020 (déficit attendu de 0,3 milliard d’euros contre 0,6 milliard d’euros hors réforme) et d’atteindre un excédent budgétaire à partir de 2021 (3 milliards attendus contre 1,2 milliard hors réforme).

Cela devrait permettre une réduction de l’endettement de l’Unédic à partir de 2021. Après un pic de 37,7 milliards d’euros en 2020, la dette devrait diminuer à 34,7 milliards en 2021 (contre 36,7 milliards hors réforme) et à 29,4 milliards en 2022 (contre 33,5 milliards) selon les projections de l’Unédic.

Fitch note que ces prévisions reposent sur le contexte économique actuel. Une détérioration des conditions économiques aurait pour effet de retarder le retour à l’équilibre des comptes de l’Unédic.

La réforme de l’assurance chômage s’appuie sur trois principales mesures :
– Une modification des règles d’indemnisation, qui devrait permettre une réduction des dépenses de 5,9 milliards d’euros sur la période 2019-2022.
– Un élargissement des droits aux travailleurs indépendants et aux démissionnaires, qui devrait augmenter les dépenses de 440 millions d’euros par an à partir de 2020 (dépenses attendues de 1,3 milliard d’euros entre 2020 et 2022).
– Des contributions supplémentaires pour les employeurs sur les contrats courts, qui devraient se traduire par des recettes supplémentaires de 870 millions d’euros sur la période 2020-2022.

Le financement de Pôle Emploi, l’agence française responsable de l’enregistrement et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi, par l’Unédic s’élèvera à 11% des contributions reçues à partir de 2020 contre 10% avant réforme. Cela devrait augmenter les dépenses de l’Unédic de 1,2 milliard d’euros cumulés entre 2020 et 2022.

Selon Fitch, la réforme confirme également les liens forts entre l’Unédic et l’Etat français, ces derniers étant un élément central de ses critères de notation des entités liées à un sponsor public (ESP).

…lire la suite…

La réforme fiscale est négative pour les départements français @FitchRatings

     Source : Fitch Ratings

Le transfert de la taxe foncière: une réforme négative pour la qualité de crédit des départements français (French version)

Fitch Ratings-Paris-23 October 2019: Selon Fitch Ratings, le transfert de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFB) des départements au bloc communal, tel que prévu dans le projet de loi de finances pour 2020, aura un impact négatif sur la qualité de crédit des départements français. Cependant, elle ne devrait pas conduire à un abaissement immédiat des notes.

Le projet de loi de finances pour 2020 prévoit que la part de TFB perçue par les départements (22% de leurs recettes de gestion en moyenne en 2018) sera remplacée par une fraction de la TVA nationale à partir de 2021. Cette réforme sera négative pour la qualité de crédit des départements car elle réduira fortement leur flexibilité fiscale et accroîtra la volatilité potentielle de leurs recettes.

La réforme ne devrait pas conduire à un abaissement immédiat des notes des départements français en raison du poids modéré que Fitch accorde à la flexibilité fiscale des départements dans son approche de notation actuelle. La flexibilité fiscale des départements est légalement élevée (si le taux plafond était appliqué, les recettes additionnelles représenteraient plus de 2x la baisse des recettes que l’on peut attendre raisonnablement lors d’un ralentissement économique). Cependant, Fitch considère que la capacité de la population à faire face à une hausse de la pression fiscale est « modérée » pour cinq des six départements notés par Fitch.

Selon Fitch, le transfert de la TFB sera partiellement compensé par l’existence d’autres formes de flexibilité sur les recettes dont peuvent bénéficier les départements et que Fitch prend en compte dans son analyse (mécanismes de péréquation et de couverture partielle des coûts en cas de hausse des dépenses). Fitch s’attend à ce que l’Etat (AA/Stable) apporterait un soutien, au moins partiel, aux départements si ceux-ci devaient faire face à une hausse importante des dépenses sociales. Un soutien de l’Etat a eu lieu dans le passé, notamment pour les départements les plus faibles, ce qui limite, selon nous, le risque de défaut.

L’accroissement potentiel de la volatilité des recettes sera pris en compte par Fitch à travers les hypothèses des scénarios de notation. Les recettes de TFB ne sont pas « stressées » dans nos scénarios actuels car elles ne sont pas soumises au cycle économique, ce qui n’est pas le cas des recettes de TVA. Selon nos estimations, le changement de recette conduira à augmenter le ratio de capacité de désendettement (dette nette ajustée / épargne de gestion) entre 0,2x et 0,7x à moyen terme dans nos scénarios de notation. Cela pourrait conduire à une révision à la baisse de certaines perspectives.

…lire la suite…

CDC Habitat : Fitch confirme la note « AA- » avec perspective stable @CDC_Habitat

Source : CDC Habitat

L’agence de notation Fitch confirme la note « AA- » de CDC Habitat, 1er bailleur français, avec une perspective stable.

CDC Habitat

CDC Habitat, 1er bailleur de France, a vu sa note de crédit long terme confirmée par l’agence Fitch à « AA -» , avec perspective stable. Le Groupe poursuit la diversification des financements de ses activités de logement non conventionné. CDC Habitat a ainsi lancé en 2018 deux programmes de titres de créances négociables à court et moyen termes (NEU CP* et NEU MTN**) pour un montant total de 500 millions d’euros. Son objectif est de lever 300 millions d’euros supplémentaires.

Innover financièrement pour accélérer le rythme de production de logements non conventionnés
« La confirmation de la note AA- de CDC Habitat traduit la solidité de notre Groupe », salue Clément Lecuivre, directeur général adjoint en charge des finances de CDC Habitat. Cette solidité permet à CDC Habitat de diversifier son portefeuille de dettes pour financer son activité de logement non conventionné : 60 000 logements intermédiaires seront ainsi construits d’ici 2028.

Cette diversification est un axe fort de la stratégie financière de CDC Habitat : elle a conduit le Groupe à faire partie des premières entreprises françaises à recourir aux titres de créances négociables à court et moyen termes que la Banque de France a réformés en mai 2016, les NEU CP* et NEU MTN**. Via ces produits, CDC Habitat a déjà lancé deux programmes pour un montant total de 500 millions d’euros, dont 300 millions € à court terme et 200 millions € à moyen terme. Fort de la confiance accordée par ses premiers investisseurs et grâce à cette notation, CDC Habitat a décidé d’augmenter les plafonds de ses programmes de NEU CP et NEU MTN. « Nous allons proposer 100 millions € en titres de créances négociables à court terme aux investisseurs institutionnels, et 200 millions € à moyen terme, indique Clément Lecuivre. À ce jour, CDC Habitat a émis à lui seul plus de 10% des titres NEU CP et NEU MTN corporates disponibles sur ces marchés ; nous poursuivons notre dynamique actuelle ».

Plus de détails ici…

Lire également :

AP-HP : Standards & Poor’s et Fitch confirment la note « AA » @APHP

Source : AP-HP

Les 2 agences de notation, Standard & Poor’s et Fitch, ont confirmé la note « AA » de l’AP-HP, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris.  

Accueil

L’AP-HP, centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu, continue ainsi de faire l’objet d’une notation alignée sur celle de l’Etat compte tenu de ses liens étroits avec celui-ci. Le contrôle étroit exercé par l’Etat, dans le cadre de la double tutelle spécifique à l’AP-HP exercée par les ministres chargés de la santé et du budget en complément de la tutelle de l’Agence régionale de santé (ARS), limite le risque de défaillance financière. Même en l’absence de garantie explicite de l’Etat aux emprunts levés par l’AP-HP, les agences considèrent que celui-ci est responsable en dernier ressort de la solvabilité de l’Institution.

Le fort accès de l’AP-HP aux marchés financiers internationaux, et l’existence de sources de financement diversifiées, sont également soulignés par Standard & Poor’s.
Les agences de notation ont relevé le redressement de la marge et de la capacité d’autofinancement de l’AP-HP en 2018. Elles anticipent une amélioration graduelle de la situation financière de l’AP-HP grâce à son plan de transformation ambitieux, qui permettra d’optimiser les recettes et de maîtriser l’évolution de ses dépenses.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :