Archives du blog

Région Auvergne-Rhône-Alpes : S&P confirme les notes ‘AA/A-1+’ @auvergneralpes

S&P Global Ratings publie son rapport complémentaire annuel sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce rapport fait suite à la confirmation des notes ‘AA/A-1+’, par S&P Global Ratings, le 14 décembre 2018. La perspective associée à la note à long terme reste stable.

> Télécharger le rapport

Région Hauts-de-France : Standard & Poor’s relève la notation @hautsdefrance

index

S&P Global Ratings publie son rapport complémentaire sur la Région Hauts-de-France.

Ce rapport fait suite au relèvement par S&P Global Ratings, le 14 décembre 2018, des notes à long terme et à court terme de la Région Hauts-de-France à ‘AA-’ et ‘A-1+’ respectivement, contre ‘A+’ et ‘A-1’ auparavant.

La perspective associée à la note à long terme est désormais stable. Le relèvement des notes reflète notre anticipation que l’engagement fort de la Région Hauts-de-France à poursuivre la mise en œuvre de son plan de maîtrise budgétaire lui permettra de maintenir de solides performances budgétaires, et de présenter des déficits minimes en 2018-2020.

La note ‘AA-’ indique la très forte aptitude de la Région Hauts-de-France à honorer ses obligations financières.

> Télécharger le rapport 

S&P Global Ratings confirme les notes ‘AA-/A-1+’ du Département de l’Essonne @SPGlobalRatings

S&P Global Ratings confirme les notes de référence à long terme ‘AA-‘ et à court terme ‘A-1+’ du Département de l’Essonne. La perspective reste stable.

Nous confirmons également la note ‘AA-‘ du programme EMTN de 1 milliard d’euros et la note ‘A-1+’ du programme de titres négociables à court terme (NEU CP) de 180 millions d’euros. Perspective : Stable

La perspective stable reflète notre scenario central selon lequel l’Essonne maintiendra une gouvernance et une gestion financières fortes ainsi qu’un niveau d’épargne brute élevé, soutenu par le dynamisme des recettes fiscales et un environnement économique favorable. Le Département sera ainsi en mesure d’augmenter ses investissements tout en parvenant à conserver des besoins de financement structurellement faibles.

> Télécharger le communiqué

S&P Global Ratings confirme les notes ‘AA-/A-1+’ de Saint-Quentin-en-Yvelines @SPGlobalRatings @sqy

 

 

S&P Global Ratings confirme les notes de référence à long terme ‘AA-‘ et à court terme ‘A-1+’ de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY). La perspective reste stable.
Perspective : Stable
La perspective stable reflète notre scénario central selon lequel SQY maintiendra de très bonnes performances budgétaires grâce à une forte maîtrise des dépenses, lui permettant de continuer à se désendetter jusqu’en 2020.

Scénario pessimiste
Nous pourrions envisager une action négative sur les notes en cas de relâchement de la gestion financière, qui se traduirait par des besoins de financement récurrents conduisant à un accroissement de la dette et à une détérioration de la liquidité.

Scénario optimiste
A l’inverse, nous pourrions envisager un relèvement des notes si Saint-Quentin-en-Yvelines parvenait à réduire son endettement consolidé à des niveaux significativement inférieurs à ceux de notre scénario central actuel.

Synthèse
Les notes de SQY continueront de refléter une qualité de crédit solide, grâce à l’engagement continu de la Communauté d’agglomération à préserver ses équilibres budgétaires et à maîtriser ses dépenses.

…en savoir plus…

Moody’s attribue la note A2 au CHU de Lille @HOSPIMEDIA

Source : Hospimédia

Le CHU de Lille s’est vu obtenir la note A2 d’émetteur à long terme et une notation prime P-1 d’émetteur à court terme, par Moody’s Public Sector Europe. La perspective est stable.

hospimedia_

Dans le détail, Moody’s indique que la notation A2 d’émetteur à long terme prend en considération la situation financière « très stable » de l’établissement « en même temps qu’une capacité à maintenir un niveau élevé de dépenses d’investissement« . En outre, son encours de dette est qualifié de « faible » avec 421 millions d’euros (M€) comparativement aux entités de profil comparable. L’agence anticipe aussi « une stabilité de son ration d’endettement » — en moyenne autour de 35,5% de recettes — au cours des trois prochaines années. Et malgré une capacité d’autofinancement (3,9% des recettes de fonctionnement entre 2012 et 2017) coïncidant avec un ralentissement national d’activité, elle anticipe aussi que sa bonne gestion financière et sa gouvernance solide « lui permettront de rester ancré dans une trajectoire financière stable en 2018 comme en 2019« . Cependant, MPSE « surveillera attentivement l’évolution de l’activité ainsi que les décisions du Gouvernement relatives au financement des hôpitaux publics« .

La notation Prime-1 court terme rend quant à elle compte de la régularité et de la forte prévisibilité des flux de trésorerie ainsi que d’une bonne gestion de liquidité.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici

Lire également :