Archives du blog

L’écoquartier Presqu’Ile Herouvillaise trouve ses concepteurs

Source : www.nexity.fr

Nexity et la Ville d’Hérouville Saint-Clair viennent de désigner l’équipe de maîtrise d’œuvre qui va concevoir et réaliser le nouvel écoquartier hérouvillais au bord du canal de Caen à la mer.

Au travers de ses filiales Nexity Villes & Projets et Nexity Foncier Conseil, le Groupe a été désigné aménageur du nouvel écoquartier de 22 hectares pour la Ville d’Hérouville Saint-Clair.

Bénéficiant d’une situation exceptionnelle en bordure de canal, au Sud du pont de Colombelles, le quartier accueillera à terme environ 1 300 logements, combinés avec des services et des commerces de proximité.

Zoom sur le projet : cliquez ici

L’agriculture urbaine et périurbaine face à l’étalement urbain : repenser l’aménagement du territoire @nexity #Enviesdeville

Source : Envies de ville by Nexity

Les espaces périurbains ont été grignotés par la superficie grandissante des villes. La crise sanitaire a révélé l’urgence d’un réaménagement du territoire, loin de la densification des métropoles et plus proche des enjeux écologiques portés par les circuits courts, locaux et biologiques. L’heure est à l’agriculture urbaine et périurbaine et leur pendant : l’autonomie alimentaire.

Ces dernières années, les politiques d’urbanisme s’attèlent à désengorger les centres villes en multipliant les zones d’activités périphériques. L’objectif est ainsi de créer des pôles d’attractivité économique et donc de générer de nouveaux viviers d’emplois. Cependant, en concentrant l’activité autour des villes, c’est l’espace normalement réservé à l’agriculture périurbaine qui est réquisitionné. Dans cette lutte constante de l’urbanisation sur la ruralité, les exploitations agricoles les plus précaires sont vouées à disparaître, cédant leurs terrains au nom de l’étalement urbain. 

Toutefois, l’étalement urbain n’est pas incompatible avec la création de nouveaux espaces verts, ni même avec le développement de l’agriculture urbaine et périurbaine. En témoigne les nombreux projets qui fleurissent en France, tirant partie le plus souvent d’un nouvel aménagement de la toiture des immeubles. En effet, l’Association française d’agriculture urbaine comptabilisait 6 projets en 2013 contre plus de 300 aujourd’hui. L’aménagement du toit de l’Opéra Bastille en un potager de 2500m2 montre que la densification n’entrave pas le développement d’une agriculture urbaine. Un potager qui permet par ailleurs de soutenir le personnel soignant de l’hôpital Saint-Antoine durant la crise sanitaire, en leur faisant profiter d’une partie de la production…

En savoir plus

Nexity publie ses résultats du premier semestre 2020 @nexity

Source : Nexity

Très bonne résistance de l’activité commerciale résultats financiers ponctuellement en baisse dans un contexte de crise sanitaire

RÉSULTATS FINANCIERS

  • Chiffre d’affaires : 1.716 millions d’euros (-7% par rapport au S1 2019)
  • EBITDA : 163 millions d’euros (-28%), soit 9,5% de taux de marge
  • Résultat net part du Groupe : 7 millions d’euros
  • Endettement financier net (avant obligations locatives)[1] : 1.381 millions d’euros.
    • Hausse essentiellement en lien avec la croissance du backlog de l’Immobilier résidentiel (+14%)
    • Liquidité toujours élevée avec une trésorerie de 873 millions d’euros et 355 millions d’euros de lignes corporate autorisées non utilisées

ACTIVITÉ COMMERCIALE S1 2020

  • Réservations de logements neufs en France: 9.451 lots représentant 2.023 millions d’euros (stable en volume et +5% en valeur) ; reprise dynamique des réservations au mois de juin
  • 7 ouvertures de résidences gérées
  • Prises de commandes en Immobilier d’entreprise : 219 millions d’euros (+59% par rapport au S1 2019)
  • Backlog promotion : 5,7 milliards d’euros (+11% par rapport à fin décembre 2019)

En savoir plus

Mise en place du nouveau Comité Exécutif de Nexity @nexity

Source : Nexity

Afin d’accélérer la transformation de Nexity, d’adapter l’entreprise aux nouveaux défis auxquels elle fait face, notamment l’amplification des enjeux sociétaux et environnementaux, et de continuer à créer de la valeur pour nos clients à travers sa plate-forme de services immobiliers et les synergies mises en place à travers ses différents métiers, Nexity remplace son Comité Stratégique par un Comité Exécutif Groupe.

Autour d’Alain DININ, Président-Directeur Général, le Comité Exécutif est en charge de la définition et du pilotage de la stratégie et de la transformation de Nexity afin d’impulser la croissance du groupe à moyen terme. Il comprend :

  • Julien CARMONA, mandataire social, Directeur général Délégué en charge du Client Interne, de la supervision des fonctions transverses, notamment de la Direction financière, et de l’International ;
  • Véronique BEDAGUE-HAMILIUS, Directrice générale déléguée en charge des Clients Entreprise et Collectivité qui structurera également le suivi du Client Investisseur Institutionnel ;
  • Frédéric VERDAVAINE devient Président Directeur Général du nouveau pôle résidences gérées de Nexity incluant Studéa (Résidences Etudiants) et Aegide Domitys (Résidences Séniors). Il est par ailleurs nommé directeur général délégué d’Aegide ;
  • Fabrice AUBERT, Secrétaire Général Groupe, en charge du droit des sociétés, de la stratégie, de l’innovation, et du M&A, qui prendra également la responsabilité des ressources humaines et du marketing stratégique ;

…Lire la suite

Réinventer l’habitat : « La construction des logements doit devenir une question de politique territoriale » @nexity #Enviesdeville

Source : Envies de ville by Nexity

Le confinement a révélé l’importance du logement dans la vie d’un individu, un logement personnel que doit s’approprier son occupant, mais un logement qui s’inscrit également dans un ensemble plus grand : la ville. François Leclercq revient avec nous sur l’habitat qu’il faut réinventer, dans son microcosme comme dans son macrocosme, de l’appartement à la ville. Selon lui, les collectivités territoriales doivent se saisir de ce sujet en s’appuyant sur des solutions comme la ville du kilomètre, qui permettrait à chacun de s’épanouir tout en participant à un autre mode de vie, plus en adéquation avec les enjeux écologiques de notre temps.

Pensez-vous qu’avec le télétravail — où les salariés doivent se réapproprier leur logement pour y vivre aussi bien que pour y travailler — notre rapport à l’espace soit changé : passant d’un espace décloisonné pour profiter de grandes pièces à, au contraire, des pièces plus fermées et plus intimistes ?

Il faut d’abord se demander comment prolonger le télétravail. Et il faut mettre cette question en parallèle avec une autre donnée révélée par le confinement : l’exiguïté des pièces. C’est maintenant la donnée la plus importante pour réfléchir aux conditions du travail à domicile. Nous avons réalisé une étude avec Jacques Lucan et Odile Seyler qui revient sur l’histoire du logement et ce qu’il se passe chez nos voisins pour montrer que la France a les logements les plus petits d’Europe, avec une perte moyenne de 10m2 par rapport à nos voisins. Depuis les années 1980, nous observons une réduction systématique de la taille des logements en France, un phénomène dur qui s’explique par plusieurs raisons, notamment par la nécessité de loger de plus en plus de personnes et pour des coûts réduits…Lire la suite