Archives du blog

Paris : bientôt des forêts urbaines sur 4 sites emblématiques de la ville @Paris

Source : Paris

La Ville de Paris prévoit l’aménagement de plusieurs fermes urbaines sur 4 lieux emblématiques de la ville :  le parvis de l’Hôtel de Ville, le parvis de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et sur une voie des Berges de Seine.

La nature reprend ses droits sur la cité. Pour améliorer le cadre de vie des Parisiens et répondre au défi climatique, près de 40 hectares d’espaces verts ont déjà été créés. Cette dynamique se poursuit avec la création de forêts urbaines sur quatre sites emblématiques, dont l’aménagement pourra débuter dès 2020. Il s’agit des parties latérales du parvis de l’Hôtel de Ville, les abords de l’Opéra Garnier, le parvis de la gare de Lyon et une voie des berges de Seine rive droite.

Ainsi, à l’Hôtel de Ville, des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis. La perspective et le maintien d’un espace sur le parvis pour les cérémonies ou des événements seront respectés.

Derrière l’Opéra (rue Gluck et parvis entre l’Opéra et la place Diaghilev), la végétalisation sera réalisée de manière à respecter la vue historique sur le monument. Des arbres seront plantés en pleine terre

Sur la place Henry Frenay, sur le parvis nord de la gare de Lyon, une petite forêt urbaine assurera le rafraîchissement de la Ville

Sur les Berges de Seine, après une consultation de l’Unesco et de tous les acteurs concernés, il y aura de l’herbe sur l’une des deux voies. Ce sera un aménagement pour la détente et les pique-niques. L’autre voie devant rester goudronnée pour la circulation des véhicules d’urgence.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Paris La Défense : quels sont les projets de végétalisation ? @ParisLaDefense

Source : Paris La Défense

La végétalisation des espaces publics de Paris La Défense demeure l’un des objectifs premiers de l’Etablissement public de Paris La Défense. Quels sont alors les projets futurs et les initiatives environnementales du territoire ?

Paris La Défense

Focus sur 3 projets phares :
– La mise en parc de l’esplanade de La Défense
C’est par une consultation publique, baptisée la « Mise en Parc », que Paris La Défense a lancé un projet d’envergure : la métamorphose de l’Esplanade en un vaste parc urbain d’une superficie de 7 hectares, entre le Bassin Takis et la Fontaine Agam.

– Les terrasses Boieldieu, une métamorphose écologique
Au terme de deux ans de travaux, les Terrasses Boieldieu, derrière les Quatre Temps, arborent un tout nouveau visage. La refonte en profondeur de ce quartier, conçu dans les années 1960, constituait un vrai défi technique en raison de sa construction sur la dalle, avec plusieurs niveaux de circulation.

– Les Groues : un écoquartier sobre et bas-carbone
Les Groues, nouveau quartier de 65 hectare sur le territoire de Paris La Défense, à l’ouest de la Grande Arche, vont constituer un véritable terrain d’innovation et d’expérimentation en matière de développement durable.

Pour plus d’infos, cliquez ici…

Lire aussi :

CDC Biodiversité : 10 nouveaux projets lancés dans le cadre de son programme Nature 2050 @caissedesdepots

Source : CDC Biodiversité

CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des dépôts, souhaite poursuivre le développement de son programme Nature 2050 dédié à l’adaptation aux changements climatiques. Sur les 6 derniers mois, 10 nouveaux projets ont été lancés ! 

CDC Biodiversité

10 nouveaux projets en l’espace de six mois
Parmi les dix nouveaux projets, nous pouvons citer notamment un premier projet forestier avec le Centre national de la Propriété forestière (CNPF) dans le Lot consistant à convertir un taillis de châtaignier en futaie par des changements de pratiques sylvicoles permettant de séquestrer davantage de carbone (environ 50 tCO2/ha), tout en veillant à améliorer la biodiversité. Ce projet pourra servir de vitrine à une double certification en matière de biodiversité et de crédits carbone, dans la perspective de la création d’un label bas-carbone.

A l’échelle des changements climatiques, le bassin des Gaves (Pyrénées-Atlantiques), en raison notamment de sa proximité avec le massif pyrénéen, jouera un rôle important dans les prochaines décennies en termes de maintien des populations de poissons migrateurs comme le saumon. L’action consistera à restaurer et maintenir de la biodiversité sur le bassin de l’Adour, en améliorant le franchissement des poissons sur près de 220 ha.

34 contributeurs soutiennent Nature 2050
Pour atteindre les objectifs d’Aichi, fixés à Nagoya en 2010 par les Parties liées à la Convention pour la Diversité Biologique, il est indispensable que les acteurs privés se mobilisent aux côtés des pouvoirs publics.
En savoir plus

Lire également :

Programme Nature 2050 : déjà plus de 16 projets lancés ! #CDCBiodiversité @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

Le 22 novembre dernier, la CDC Biodiversité a présenté les 1ers résultats de son Programme nature 2050, pour l’adaptation des territoires au changement climatique. Déjà plus de 16 projets ont été lancé en 1 an !

CDC Biodiversité

Les projets s’inscrivent dans une grande diversité de territoires naturels, agricoles et forestiers, urbains ou marins. Ils couvrent une large partie du territoire métropolitain et soutiennent les initiatives d’une pluralité d’acteurs (associations, entreprises, agriculteurs, propriétaires forestiers, collectivités).

Deux exemples :

  • la transformation de la friche industrielle anciennement occupée par Kodak à Sevran (Seine-Saint-Denis) en un îlot de biodiversité, en partenariat avec la ville de Sevran ;
  • la restauration écologique d’un écosystème côtier, la baie de l’Aiguillon (Charente-Maritime), en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux.

Dans la continuité de la COP21 et des Accords de Paris, CDC Biodiversité a mis en place fin 2016 Nature 2050, programme d’adaptation des territoires au changement climatique entièrement financé par des acteurs publics et privés*. L’engagement de CDC Biodiversité : restaurer et suivre 1 m² de territoire jusqu’en 2050 pour chaque versement volontaire de 5 €.

En savoir davantage…

A lire aussi :

 

 

 

 

#MilleArbres : projet qui réconcilie nature et architecture #OGIC @CieDePhalsbourg @oxoarchitectures

Source: oxoarch.com

Porté par OGIC et La Compagnie de Phalsbourg en collaboration avec les architectes Sou Fujimoto et Manal Rachdi- Oxo Architectes, le projet « Mille Arbres » a trouvé l’unanimité du jury « Réinventer Paris » grâce à ses propositions innovantes.

« Milles Arbres », de quoi s’agit-il?

mille-arbres

« Milles arbres » est une mini-ville végétalisée qui sortira de terre à l’horizon 2022, traversant le boulevard circulaire entre la Porte de Maillot et la Porte des Ternes (16e et 17e arrondissements). Il est question de la plantation de 1000 arbres au dessus du périphérique qui contribueront à donner une allure positive de la ville de Paris, en supposant un rempart contre la pollution.

« Mille Arbres est une forêt abritant des immeubles d’habitation et de bureaux, un hôtel, des restaurants, grand un pôle dédié aux enfants, une gare routière, le tout en un lieu unique. » avance Philippe Journo, Président de la Compagnie de Phalsbourg.

« Mille Arbres va recréer du lien : du lien entre Paris et Neuilly, du lien entre ses habitants, du lien entre nature et architecture, du lien entre les générations d’aujourd’hui et les générations futures par un défi architectural, écologique et durable. »  Emmanuel Launiau, Président du Directoire d’OGIC.

Lire la suite