Archives du blog

Métropole du Grand Paris : les lauréats de « Nature 2050 » dévoilés @GrandParisMGP #Nature2050

Source : Métropole du Grand Paris

Les lauréats de l’appel à projets « Nature 2050 – Métropole du Grand Paris » ont été dévoilés le 2 juillet dernier. En présence de plusieurs Maires et partenaires, la Charte Métropole Nature a été également signée lors de cet événement.

Métropole grand paris

9 lauréats retenus dans le cadre de l’appel à projets « Nature 2050 »
Lancé en février 2019 par la Métropole du Grand Paris et CDC Biodiversité, l’appel à projets « Nature 2050 – Métropole du Grand Paris » vise à soutenir des actions portées par les communes et les territoires pour déployer le programme Nature 2050 dans le périmètre métropolitain. Conduit en partenariat avec des scientifiques, des acteurs publics, et des associations environnementales, ce programme repose sur l’engagement volontaire des acteurs économiques privés ou publics à agir, au-delà de leurs obligations réglementaires.

Parmi 26 projets, le Bureau de la Métropole du Grand Paris du 2 juillet qui s’est tenu précédemment dans la journée, a adopté à l’unanimité les 9 projets lauréats pour un montant total de 1,9 million d’euros. Des financements complémentaires seront apportés aux projets lauréats par les entreprises franciliennes, notamment pour en assurer le suivi et l’évaluation jusqu’en 2050.

Les lauréats :
– Arcueil pour son projet « Création de vergers urbains ouverts »
– Kremlin-Bicêtre pour son projet « L’escale végétale »
– Meudon pour son projet « Restauration écologique du Cimetière des Longs Réages »
– Plaine Commune pour son projet « Restauration des franges végétalisées du square Aimé Césaire » à Aubervilliers
– Plaine Commune pour son projet « Restructuration d’habitats boisés au Parc Marcel Cachin à Saint Denis
– Plaine Commune pour son projet « Ouvrir un coeur vert support de biodiversité et d’usages (ZAC des Tartres) à Stains
– Rueil-Malmaison pour son projet « Renforcement de la Trame Verte et Bleue communale »
– Villeneuve-le-Roi pour son projet « Le village aux 4000 arbres »
– Vitry-sur-Seine pour son projet « Les prairies du Fort »

Lire la suite

Strasbourg : la plus haute tour de France en logements 100% bois inaugurée ! @Bouygues_Immo @strasbourg

Source : Bouygues Immobilier

Le 11 juin dernier, Bouygues Immobilier et Emmanuelle WARGON, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat de la Transition écologique et solidaire, ont inauguré le programme immobilier SENSATIONS, à Strasbourg. Cette tour est désormais la plus haute construction bois de France. 

perspectives sensations

Une première en France !
L’Eurométropole de Strasbourg excelle une nouvelle fois pour son parti-pris et audace urbanistique. La cité européenne accueille cet été la plus haute construction bois de France, en logements. Directement connecté à l’Allemagne, par le pont de l’Europe et une passerelle piétonne, SENSATIONS est un projet ambitieux, orchestré par Bouygues Immobilier, au cœur du quartier emblématique des Deux-Rives, profitant de la remarquable métamorphose des berges du Rhin.

Vitrine naturelle…
Avec un niveau de hauteur en construction bois inédit en France, SENSATIONS s’illustre par la capacité à répondre aux enjeux climatiques. Ces programmes de logements “ bas carbone “ améliorent nettement la qualité de vie des résidents et leurs voisins.
Représentant 9.282 m2 de surface, les 3 bâtiments de SENSATIONS portent une attention particulière à la qualité de l’air intérieur. Le bâtiment affiche une faible émission de polluants, garantissant un environnement plus sain et respectueux de la nature.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Paris : bientôt des forêts urbaines sur 4 sites emblématiques de la ville @Paris

Source : Paris

La Ville de Paris prévoit l’aménagement de plusieurs fermes urbaines sur 4 lieux emblématiques de la ville :  le parvis de l’Hôtel de Ville, le parvis de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et sur une voie des Berges de Seine.

La nature reprend ses droits sur la cité. Pour améliorer le cadre de vie des Parisiens et répondre au défi climatique, près de 40 hectares d’espaces verts ont déjà été créés. Cette dynamique se poursuit avec la création de forêts urbaines sur quatre sites emblématiques, dont l’aménagement pourra débuter dès 2020. Il s’agit des parties latérales du parvis de l’Hôtel de Ville, les abords de l’Opéra Garnier, le parvis de la gare de Lyon et une voie des berges de Seine rive droite.

Ainsi, à l’Hôtel de Ville, des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis. La perspective et le maintien d’un espace sur le parvis pour les cérémonies ou des événements seront respectés.

Derrière l’Opéra (rue Gluck et parvis entre l’Opéra et la place Diaghilev), la végétalisation sera réalisée de manière à respecter la vue historique sur le monument. Des arbres seront plantés en pleine terre

Sur la place Henry Frenay, sur le parvis nord de la gare de Lyon, une petite forêt urbaine assurera le rafraîchissement de la Ville

Sur les Berges de Seine, après une consultation de l’Unesco et de tous les acteurs concernés, il y aura de l’herbe sur l’une des deux voies. Ce sera un aménagement pour la détente et les pique-niques. L’autre voie devant rester goudronnée pour la circulation des véhicules d’urgence.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Paris La Défense : quels sont les projets de végétalisation ? @ParisLaDefense

Source : Paris La Défense

La végétalisation des espaces publics de Paris La Défense demeure l’un des objectifs premiers de l’Etablissement public de Paris La Défense. Quels sont alors les projets futurs et les initiatives environnementales du territoire ?

Paris La Défense

Focus sur 3 projets phares :
– La mise en parc de l’esplanade de La Défense
C’est par une consultation publique, baptisée la « Mise en Parc », que Paris La Défense a lancé un projet d’envergure : la métamorphose de l’Esplanade en un vaste parc urbain d’une superficie de 7 hectares, entre le Bassin Takis et la Fontaine Agam.

– Les terrasses Boieldieu, une métamorphose écologique
Au terme de deux ans de travaux, les Terrasses Boieldieu, derrière les Quatre Temps, arborent un tout nouveau visage. La refonte en profondeur de ce quartier, conçu dans les années 1960, constituait un vrai défi technique en raison de sa construction sur la dalle, avec plusieurs niveaux de circulation.

– Les Groues : un écoquartier sobre et bas-carbone
Les Groues, nouveau quartier de 65 hectare sur le territoire de Paris La Défense, à l’ouest de la Grande Arche, vont constituer un véritable terrain d’innovation et d’expérimentation en matière de développement durable.

Pour plus d’infos, cliquez ici…

Lire aussi :

CDC Biodiversité : 10 nouveaux projets lancés dans le cadre de son programme Nature 2050 @caissedesdepots

Source : CDC Biodiversité

CDC Biodiversité, filiale de la Caisse des dépôts, souhaite poursuivre le développement de son programme Nature 2050 dédié à l’adaptation aux changements climatiques. Sur les 6 derniers mois, 10 nouveaux projets ont été lancés ! 

CDC Biodiversité

10 nouveaux projets en l’espace de six mois
Parmi les dix nouveaux projets, nous pouvons citer notamment un premier projet forestier avec le Centre national de la Propriété forestière (CNPF) dans le Lot consistant à convertir un taillis de châtaignier en futaie par des changements de pratiques sylvicoles permettant de séquestrer davantage de carbone (environ 50 tCO2/ha), tout en veillant à améliorer la biodiversité. Ce projet pourra servir de vitrine à une double certification en matière de biodiversité et de crédits carbone, dans la perspective de la création d’un label bas-carbone.

A l’échelle des changements climatiques, le bassin des Gaves (Pyrénées-Atlantiques), en raison notamment de sa proximité avec le massif pyrénéen, jouera un rôle important dans les prochaines décennies en termes de maintien des populations de poissons migrateurs comme le saumon. L’action consistera à restaurer et maintenir de la biodiversité sur le bassin de l’Adour, en améliorant le franchissement des poissons sur près de 220 ha.

34 contributeurs soutiennent Nature 2050
Pour atteindre les objectifs d’Aichi, fixés à Nagoya en 2010 par les Parties liées à la Convention pour la Diversité Biologique, il est indispensable que les acteurs privés se mobilisent aux côtés des pouvoirs publics.
En savoir plus

Lire également :