Archives du blog

CHU de Nantes : feu vert pour le projet de reconstruction ! @CHUnantes

Source : CHU de Nantes

Le projet le plus important en terme de santé publique verra bien le jour !
Le 16 juillet, le permis de construire relatif au projet de nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes a été délivré, au nom de l’État, par Claude d’Harcourt, préfet des Pays de la Loire, préfet de la Loire Atlantique. Cette décision conclut un processus d’instruction de près d’une année et fait suite aux différents avis favorables rendus sur le projet. Autorisant la construction du nouvel hôpital et de l’IRS 2020, elle représente une étape majeure dans la poursuite de l’opération ouvrant la voie au lancement des travaux en 2020.

Le projet le plus important en matière de santé publique en France connaît une étape importante de son avancement. Au cœur de la première métropole de l’ouest de la France, le futur hôpital sur l’Ile de Nantes regroupera, sur un même site, les services de l’actuel Hôtel-Dieu et de l’hôpital mère enfant (Nantes) et de l’hôpital Laennec (Saint-Herblain), ainsi que l’Institut de Recherche en Santé – IRS 2020, au sein d’un nouveau quartier de la santé associant soin, formation, recherche.

Une première autorisation avait été délivrée le 24 octobre 2018 pour permettre la création d’une hélistation dédiée aux transports sanitaires du futur CHU.
Les 3 autorisations délivrées aujourd’hui concernent :
– un permis de construire délivré par l’État,
– une autorisation environnementale unique « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE),
– une demande de permis d’exploitation et une autorisation d’une installation de géothermie à basse température.

Ces décisions concluent un processus d’instruction du projet de près d’une année par les différents services de l’État et du Département (DREAL, DDTM, DGAC, DSNA, DRAC, SDIS…). Elle fait suite aux différents avis émis sur le projet :
– L’avis de l’Autorité environnementale en février 2019,
– Les trois avis favorables de la Commission d’enquête en mai 2019, suite à l’enquête publique relative à cette opération qui s’est déroulée du 25 mars au 26 avril 2019,
– Les deux avis favorables à l’unanimité du Conseil départemental de l’environnement et des risque sanitaires et technologiques (CODERST) attribués le 4 juillet 2019.

Le préfet de la Loire-Atlantique a donc délivré ce jour au CHU le permis de construire, l’autorisation environnementale et le permis d’exploiter une installation de géothermie.
Par ailleurs, les travaux de préparation de l’assiette foncière sur l’Ile de Nantes se poursuivent, sous l’égide de Nantes Métropole, avec la démolition en cours de l’ancien MIN et la préparation des voiries et réseaux.
Le démarrage des travaux du nouvel hôpital est prévu en octobre 2020 pour une ouverture en 2026.

Plus d’informations sur le projet…

Lire aussi :

Altarea Cogedim inaugure un nouveau lieu de vie sur l’île de Nantes @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Le 11 juillet, Altarea Cogedim a inauguré le projet « Inspirations », le nouveau lieu de vie emblématique de la Métropole de Nantes.

ALTAREA_COGEDIM

« Après plus de six années de réflexion et de travaux, nous sommes extrêmement fiers de voir naître ce nouveau quartier au sein d’un des quartiers les plus animés et prisés de Nantes, celui de la Création. Parce que nous avons une haute idée des villes et parce que nous sommes conscients des évolutions profondes que connaissent les collectivités, nous sommes convaincus que notre savoir-faire multi-métier constitue à l’heure actuelle un véritable accélérateur pour apporter plus de mixité et plus d’inclusivité pour leurs habitants. « Inspirations » est un condensé du savoir-faire Altarea Cogedim et constitue actuellement l’un des projets les plus emblématiques porté par la métropole Nantaise depuis de nombreuses années. Ici nous avons réunis 4 architectes et plus de 70 entreprises pour créer un véritable quartier, un lieu de vie sans précédent sur l’île de Nantes » indique Jérôme Beauvois, Directeur Régional Cogedim Atlantique.

L’ARCHITECTURE, L’URBAIN ET L’HUMAIN
Plus de 6 années de travaux, 4 cabinets d’architecture mandatés, 1 hectare de surface découpé en 4 îlots accueillant 4 résidences, plus de 500 logements et de nombreux locaux d’activité, le nouveau quartier « Inspirations » est définitivement urbain et humain.
Pour réussir ce pari de créer un lieu emblématique de la métropole Nantaise dans l’un des quartiers les plus prisés et animés de Nantes, les partenaires ont fait le choix d’une qualité urbaine et architecturale remarquable. Imaginé par les cabinets d’architecture Métra, Barré-Lambot, Fres et Bourbouze & Graindorge, qui chacun ont travaillé sur un îlot, le quartier est conçu autour de la mixité. « Inspirations » propose des ensembles spatiaux innovants, qui par leur structure urbaine et architecturale, favorisent l’animation et les rencontres. Sa programmation, notamment en pied d’immeuble, conjugué à son accessibilité exceptionnelle et à une qualité de réalisation exemplaire, lui permette de rayonner sur l’île de Nantes.

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels est fier d’avoir contribué au financement de ce grand projet urbain.
>>> Pour plus d’informations sur le programme « Inspirations« , cliquez ici

Lire aussi :

Santé : le CHU de Nantes se dote d’un entrepôt de données @RESEAUCHU @CHUnantes

Source : Réseau CHU

A Nantes, le CHU s’est récemment doté d’un entrepôt de données de santé pour gérer 2,3 millions de dossiers patients, 16 millions de documents et plus de 50 millions de données. 

logo-reseauchu

Un entrepôt de données de santé: qu’est-ce que c’est ?
Un entrepôt de données de santé est un outil permettant de rassembler dans une seule  grande base, les données administratives, sociales et médicales des dossiers informatisés de patients pris en charge au CHU.
Il s’agit donc de données produites et collectées à l’occasion des soins et réutilisées à des fins de recherche. Les recherches réalisées utilisent a posteriori ces données recueillies et ne nécessitent donc aucune participation active du patient.

Un entrepôt de données de santé : à quoi ça sert ? 
Constituer un entrepôt de données de santé a pour objectif de faire progresser la médecine actuelle, pour l’amener vers une  médecine du futur qui, le cas échéant pourra s’appuyer sur des technologies innovantes d’intelligence artificielle :
– Médecine prédictive et préventive, puisque les données vont permettre de mieux identifier les populations à risque pour cibler le déploiement des programmes de prévention.
– Médecine personnalisée : L’entrepôt permet de mutualiser l’ensemble des données disponibles, pour évaluer chaque cas précis et prendre des décisions appropriées au patient.
– Médecine participative : Certaines données de santé sont générées par les patients eux-mêmes, via des outils en ligne ou des objets connectés. L’implication des patients dans le suivi du traitement de leur pathologie est primordiale.

Quelle transparence envers les patients, pour la ré-utilisation de leurs données ? 
Depuis avril 2018, chaque patient, lors de son admission au CHU de Nantes, est informé par la remise d’un document de la possibilité d’utilisation de ses données à des fins de recherche; un contact lui permet d’exercer ses droits, notamment d’opposition.

Plus d’informations…

Lire aussi :

Nantes : Société de la Tour Eiffel loue 4 000 m² de bureaux

Source : Société de la Tour Eiffel

Société de la Tour Eiffel a loué près de 4 000 m² de bureaux à des services publics de l’Etat, à Nantes. Ce bail générera un loyer annuel de 0,8 millions d’euros. 

tour eiffel logo

Situé au cœur du quartier d’affaires d’Euronantes, Kibori est un bâtiment de 8 niveaux, composé d’une structure en bois et doté de 33 places de parking en sous-sol.

Développé dans le cadre d’une VEGA par Sogeprom et ADI, Kibori a été livré en décembre 2018. Il avait été loué 6 mois avant sa livraison grâce à son emplacement remarquable au cœur d’une métropole régionale dynamique et à ses qualités environnements (certification, principe constructif) rares sur le marché.
Société de la Tour Eiffel confirme ainsi sa stratégie de présence dans les métropoles régionales à fort potentiel et la pertinence de son modèle centré sur la satisfaction client. 

Consulter le communiqué de presse

Lire également :

Nantes vs Rennes : dans quelle ville investir ? @SeLoger #immobilier

Source : Se Loger

En termes d’immobilier, qui l’emporte entre Rennes ou Nantes ? Découvrez l’étude comparative réalisée par Se Loger afin de savoir dans quelle ville les prix immobiliers sont les plus attractifs. Focus sur les prix, les délais de vente, la rentabilité locative de chacune de villes… 

nouveau-logo-se-loger

Prix immobilier : à Rennes, le m² coûte un peu plus cher qu’à Nantes
Comme en attestent les données récoltées par le baromètre LPI-SeLoger, le prix au m² à Rennesatteint les 3 491 €. « Dans l’hyper-centre, on peut même dépasser les 4 000 € » précise Bénédicte Hecker, Directrice de PG&A Immobilier et sur les douze derniers mois, le prix de l’immobilier y progresse de 11,3 %. Devenir propriétaire coûte donc plus cher à Rennes que dans la Capitale des Ducs de Bretagne car dans l’ancien, le prix immobilier à Nantes se limite à 3 427 € du m² pour une hausse annuelle qui se cantonne à 4 %.

Les appartements sont plus fortement négociés à Rennes : 6 %
Entre le prix de vente qu’un propriétaire demande pour son bien et le prix de d’achat final, l’écart est plus important à Rennes qu’à Nantes. En effet, le baromètre LPI-SeLoger nous apprend que c’est dans la capitale bretonne que la marge de négociation est la plus élevée

C’est à Nantes que le prix moyen d’un bien est le plus élevé : 404 000 €
Selon les informations de SeLoger, à Rennes, dans l’ancien, un bien coûte, en moyenne, 337 000 €. « Mais une maison classique de trois ou quatre chambres ne partira pas à moins de 550 000 € » fait remarquer Bénédicte Hecker. En terre nantaise, par contre, le prix moyen d’un logement avoisine les 404 000 €.

Lire la suite…

Lire aussi :