Archives du blog

Morbihan : Inauguration du 1er parc éolien citoyen de France à Beganne

article-1510-img_chapo

Le parc éolien de Beganne, inauguré le 14 juin, est le premier dans l’hexagone à être détenu par une majorité de citoyens. Près d’un millier de particuliers possèdent désormais 64 % du capital de la SAS Bégawatts, société d’exploitation du site, à travers des clubs d’investisseurs et des Cigales (Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative Locale de l’Économie Solidaire). Investissement global : 12 M€.

C’est une première : près d’un millier d’habitants du Morbihan sont actionnaires majoritaires de la société d’exploitation des quatre éoliennes de 2 mégawatts du Parc de Beganne, via la SAS Bégawatts. Chacun a investi en moyenne 1 600 euros. Le résultat d’un travail de longue haleine, soutenu par la Semaeb et lancé en 2005 par l’association Eoliennes en Pays de Vilaine. Après les études de préfaisabilité, les accords fonciers, les études d’impact et la demande du permis de construire, la SAS dédiée a été créée en décembre 2010. Mise en service en juin, le parc éolien couvrira les besoins en électricité d’environ 8 000 foyers (hors chauffage), soit l’équivalent de la consommation des habitants du canton. Tout un symbole !

« En traduisant concrètement leur engagement à travers ce projet éolien, les habitants du Pays de Redon illustrent bien les conclusions du débat national sur la transition énergétique qui prônent une plus forte implication citoyenne », commente Nicolas Chapelat, chargé de mission énergies renouvelables à la Semaeb. La Sem a créé avec d’autres partenaires la société d’investissement Eilañ, chargé d’investir dans des projets EnR, entre autres participatifs, comme la SAS Begawatts. Cette dernière fonctionne sur un principe coopératif, avec une gouvernance répartie en plusieurs collèges regroupant les citoyens actionnaires (64 % des parts), Eilañ (18 %) et des acteurs de l’économie sociale et solidaire du territoire. Objectif : permettre aux habitants du territoire de prendre en mains les projets EnR locaux. « D’autres projets éoliens participatifs ont vu le jour  ces dernières années, mais jusqu’à présent cette participation citoyenne était minoritaire », précise Nicolas Chapelat.

Une appropriation citoyenne
« Les actionnaires de la société d’exploitation du parc ne sont pas issus de fonds d’investissements anonymes, mais sont des particuliers du territoire réalisant au travers de leur investissement un acte citoyen qui s’inscrit dans une démarche participative », poursuit Nicolas Chapelat. Des réunions publiques, des contacts réguliers avec les élus et les riverains concernés sont menés parallèlement au projet pour impliquer l’ensemble des habitants. Un travail pédagogique sur l’énergie est également organisé dans les écoles du Pays de Redon. Il sera à terme en partie financé par une partie des bénéfices de la production du parc. Deux autres projets citoyens accompagnés par la Semaeb via Eilañ devraient voir le jour dans les prochaines années.

.

>Source : http://servirlepublic.fr

EPL-Servir-le-public

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Morbihan : Une nouvelle dynamique pour les ports de plaisance

Source Servir le Public / Fédération des EPL

En se transformant en Spl, la Sem Sagemor passe à la vitesse supérieure. Le Conseil général du Morbihan a voulu lui permettre d’aller au-delà de la simple gestion des ports de plaisance, en ajoutant l’aménagement et l’investissement à ses compétences.

Déjà reconnue pour son savoir-faire et ses innovations en matière de gestion de douze ports de plaisance, la Sagemor monte en puissance. En ligne de mire, en plus de l’expoitation des sites : renforcer leur attractivité, aménager et investir dans les infrastructures pour mieux répondre aux besoins des collectivités locales, des professionnels et des plaisanciers. En changeant le statut de la société et en doublant son capital – qui atteint désormais les 3 millions d’euros – le Conseil général du Morbihan a voulu donner à l’Entreprise publique locale les moyens de jouer un rôle encore plus important dans le développement économique local.

La Sagemor (Société Anonyme de Gestion du Morbihan) et le Syndicat Mixte des Ports et Bases Nautiques du Morbihan ont ainsi cédé leur place en novembre 2012 à la Société publique locale Ports du Morbihan (Spl Ports du Morbihan)¹, qui s’affirme depuis juin sur le marché sous le nom commercial de « Compagnie Ports du Morbihan ». Sa gouvernance a changé par la même occasion, avec à sa tête 18 administrateurs, dont 15 conseillers généraux. François Goulard, président du Conseil général du Morbihan, ancien ministre de la Mer et des Transports, en assure la présidence.

Valoriser les services
« Nos ports sont des atouts essentiels du Morbihan, confie Michel Le Bras, directeur de la nouvelle Spl. Ce sont à la fois des facteurs d’attractivité et de développement économique. Pour conserver cet atout, il est nécessaire d’accroître les capacités d’accueil à flot et à terre, et de valoriser les services ». La qualité de l’offre sera améliorée et un millier de places supplémentaires doivent voir le jour. Un plan d’affaires de cinq ans, décidé par le Conseil général du Morbihan, prévoit d’injecter pas moins de 56 millions d’euros dans les 12 ports gérés par la Spl (dont 20 millions en développement des places, et 36 millions en rénovation, mise aux normes, reconstruction de bâtiments, dragages et traitement des boues portuaires).

Côté services, le numérique sera renforcé pour faciliter aux plaisanciers l’accès aux informations et aux réservations. Le Passeport Escales, considéré comme une importante réussite commerciale, devrait encore accroître sa notoriété. Au total, 80 ports, dont 15 britanniques, ont adopté ce produit imaginé et développé par la Sagemor, capable d’optimiser le remplissage des ports tout en apportant plus de souplesse à ses utilisateurs.

¹ Les actionnaires de la Spl Ports du Morbihan sont le Département du Morbihan, le Syndicat intercommunal du port de Foleux, le Syndicat intercommunal du port de La Roche-Bernard, la commune de Plouay, et la commune de Quistinic.

Patrick Cros/Naja

Morbihan EADM télécharger le rapport d’activité

Édito du Président

Le Président
Michel PICHARD
Conseiller Général de La Trinité-Porhoët
Président de la commission des Finances du Département

Aménager, construire durablement pour les Morbihannais EADM aura traversé l’année 2012 dans des conditions satisfaisantes. Le rapport d’activité 2012, illustration d’un volume d’aire toujours important et fortement diversifié, confirme la présence de notre SEM auprès des Collectivités Territoriales. La constante maîtrise de nos charges et le volume d’activité qui nous est con€ é nous permettent une nouvelle fois de renforcer notre situation € financière. Ce regard introspectif doit nous permettre également de jeter les bases du développement d’EADM au service des territoires.
Les difficultés économiques de 2012 et 2013, auxquelles chacun doit faire face avec responsabilité, nous ont conduits à engager un plan stratégique. Il se déclinera autour de notre expertise de base  : l’aménagement et l’acte de construire, avec des moyens €financiers renforcés par une augmentation de capital.
« Ce regard introspectif doit nous permettre également de jeter les bases du développement d’EADM au service des territoires. »
Notre actionnaire majoritaire, le Département du Morbihan, et les principaux actionnaires privés (banques) ont unanimement acté cette transformation, signe d’une con€fiance sans faille dans le modèle économique de la SEM et sa présence nécessaire auprès des communes et des EPCI. À l’heure où les collectivités sont confrontées à des choix toujours plus contraints dans leur politique d’investissement, EADM doit pouvoir apporter des solutions pérennes et maintenir les ambitions collectives dans l’intérêt général. C’est le fondement de notre action.

Télécharger le rapport d’activité EADM 

Le Conseil général du Morbihan se mobilise pour l’insertion

Dans le cadre de la gestion d’une enveloppe du Fonds social européen (FSE), le Département du Morbihan lance un appel à projets visant à financer des actions d’accompagnement des personnes en difficulté d’insertion, principalement bénéficiaires du RSA.

Lire la suite

Handicap : le Morbihan inaugure un nouveau foyer de vie

Le foyer de vie « Résidence du Phare » a été inauguré vendredi 22 février, au Roc-Saint-André, en présence de François Goulard, président du Conseil général du Morbihan. La construction de ce nouveau foyer par Bretagne Sud Habitat a coûté 2,7 millions d’euros, pour laquelle le Département a accordé plus de 822 000 euros de subventions.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :