Archives du blog

La mobilité de demain en infographie @ADEME

Source : Ademe

L’DAEME a publié une infographie concernant la mobilité de demain !
Un Français actif passe en moyenne 7 h 12 par semaine à se déplacer, et la voiture reste le moyen de transport favori ! À l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, cette infographie donne les clés pour révolutionner nos trajets : marche à pied, vélo, transports de demain… les alternatives sont nombreuses et accessibles !

Ademe

Voici quelques données clés :
Le nombre de voyageurs aériens a augmenté de 7.2% en une année
– 50% des trajets effectués font moins de 5 kilomètres
– Le pays est passé de 21 millions de voitures en circulation en 2004 à 116 millions 10 ans plus tard
– Dans le monde, en 2016, les ventes de véhicules hybrides et électriques ont augmenté de 40% par rapport à 2015
– Le secteur des transports représente une part importante et croissante de la consommation d’énergie finale en France et il y est le principal émetteur de dioxyde de carbone (CO 2 ) : 36 %

>>> Cliquez ici pour accéder à l’infographie

Lire également :

Le futur appartient-il à la ville marchable ? @Nexity

Source : Nexity Lab

Longtemps considérée comme le parent pauvre des politiques de mobilités, la marche est aujourd’hui sur le devant de la scène et ambitionne même devenir le premier moyen de déplacement en zone urbaine. Si la question n’est plus de savoir si la ville de demain sera marchable ou non, reste à savoir comment les architectes, urbanistes et collectivités peuvent revoir la conception des villes afin d’inciter les habitants à se déplacer à pied.

Au regard des enjeux urbains actuels – augmentation de la densité de la population en ville, pollution atmosphérique et sonore, congestion des transports en commun – favoriser la marche à pied devient un défi urbanistique majeur. Les villes, souvent conçues pour faciliter la vie des automobilistes, tentent de s’adapter aux piétons pour leur permettre de renouer avec l’espace public.

Recoudre les coupures urbaines

La réduction des espaces accordés à l’automobile au profit des autres usagers et des activités riveraines impose un effort important de réhabilitation de l’ensemble des espaces publics. Pour satisfaire les besoins des piétons, il paraît indispensable de recoudre les coupures urbaines introduites par les infrastructures routières et de reconstituer un système d’espace public piéton maillé. Les routes, les ponts, les tunnels, les carrefours, trop souvent adaptés exclusivement aux automobiles, ne laissent en effet aux piétons qu’un choix limité : frôler les voitures et leurs pots d’échappement ou faire un détour souvent plus long.

En savoir plus

Patrick Braouezec élu président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris @GrandParisExpress @PBrouezec

Source : Société du Grand Paris

Patrick Braouezec, président du territoire de Plaine Commune, a été élu président du conseil de surveillance. Il succède à Jean-Yves Le Bouillonnec, qui a occupé cette fonction pendant près de trois ans. Patrick Braouezec a été maire de Saint-Denis de 1991 à 2004. Il est, depuis 2005, président du territoire de Plaine Commune, un des plus grands d’Île-de-France, avec neuf communes et 420 000 habitants au nord de Paris. Il est 4ème vice-président de la Métropole du Grand Paris, chargé notamment de la coopération avec les territoires. François Poupard, directeur général des infrastructures, des transports et de la mer, est élu vice-président.

« Ce conseil de surveillance marque une nouvelle étape de la gouvernance de la Société du Grand Paris. Le projet initial du métro du Grand Paris a dû être décalé dans le temps. Il importe à présent d’apporter dans les meilleurs délais un moyen de transport efficace à tous les habitants de la métropole et en priorité à ceux qui en sont encore privés. C’est une question d’égalité dans l’accès de tous à l’emploi, à la culture, à des conditions de vie dignes. C’est à cette condition que nous construirons une métropole polycentrique et solidaire. Ce n’est qu’en concertation avec les élus locaux que nous réussirons à réduire le coût global du projet comme l’a demandé la Cour des Comptes, sans renoncer à un haut niveau d’exigences environnementale et sociale, notamment en termes de retombées économiques pour les habitants et les entreprises locales, en maintenant l’ambition culturelle et artistique des gares du Grand Paris ».

Patrick Braouezec, président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris

En savoir plus

Paris : un écoquartier dans l’ancien Hôpital Saint-Vincent-de-Paul @Demain_la_Ville @Paris

Source : Demain la ville

L’ancien Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, situé dans le 14e arrondissement de Paris sera prochainement transformé en un écoquartier avec l’objectif de faire émerger un nouveau lieu de vie, un nouveau quartier durable.

Demain, l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul deviendra un quartier mixte avec des commerces, des équipements culturels, mais aussi une école et une crèche.

Dépasser le lieu pour l’émergence d’un nouveau quartier de vie
Le 14e arrondissement de Paris a été historiquement marqué par l’accueil d’un grand nombre d’établissements médico-sociaux. Né en 1800, l’hôpital de Saint-Vincent-de-Paul, connu pour être un hospice pour les enfants abandonnés et vulnérables, fait partie de cette histoire de Paris. Aujourd’hui, ce dernier est définitivement fermé pour laisser place à un projet ambitieux qui se veut exemplaire et démonstrateur des différentes ambitions de la capitale pour son développement urbain à venir.

Changer la ville pour changer les modes de vie
Plus que de préserver l’âme du site et une certaine vigilance pour garder son histoire et préserver l’architecture de ce lieu historique, la mairie de Paris souhaite voir demain émerger un quartier tourné vers l’avenir, dans lequel les habitants adopteront de nouveaux modes de vie, plus écologiques et responsables. Ainsi, le quartier cherchera à atteindre différentes ambitions écologiques, notamment en réduisant de 50 % les consommations, développera les mobilités douces, proposera des espaces verts éco-gérés.

Consulter la suite de l’article…

Retrouvez également :

Focus sur la mobilité résidentielle des habitants des quartiers prioritaires @CGET_gouv #ONPV

Source : ONPV

L’Observatoire National de la Politique de la ville (ONPV) a publié son rapport annuel 2017 basé sur l’étude de la mobilité résidentielle des habitants des quartiers prioritaires. Pourquoi les habitants des quartiers déménagent-ils ?  Où vont-ils ensuite ?

Cliquez ci-dessous pour mieux comprendre la mobilité des habitants de quartiers :

Rapport 2017 ONPV

Retrouvez également :