Archives du blog

Parole de dirigeants : Thierry Bodard, Président de NGE Concessions, groupe NGE @NGE-BTP @cmarkea

En sortie de confinement, Thierry Bodard, Président de NGE CONCESSIONS, nous a fait part des initiatives prises au sein de son entreprise, pendant cette période atypique, en mettant en exergue les évolutions notoires. Il nous partage avec optimisme ce que sera le « monde de demain » pour son domaine d’activité. Découvrez son témoignage.

Quelle est la trajectoire de votre entreprise à moyen et long terme et quelles sont vos priorités ?

NGE Concessions, comme actionnaire industriel de concessions d’autoroutes (200 km), de concessions FTTH (plus de 1 500 000 prises) et de PPP ferroviaires, est attaché à la pérennité de ses infrastructures, qui passe en temps de crise par la maîtrise de leur déploiement et la continuité du service public proposé à nos clients. La priorité est de mettre à profit les relations partenariales de confiance entre le délégant, le délégataire, les financeurs et l’ensemble de la chaîne industrielle pour tirer parti du temps long inhérent à ces contrats, adapter ce qui peut l’être ou ce qui doit l’être et ne rien céder sur l’essentiel : la sécurité et la continuité du service.

Parallèlement, en anticipation des priorités qui se dégageront des plans de relance au niveau français et européen, le besoin de nouvelles infrastructures, ou d’infrastructures réhabilitées dans le domaine de la mobilité durable, des énergies propres ou renouvelables et des réseaux télécoms, ne se dément pas et les financements privés pour les réaliser restent prêts à être mobilisés. NGE Concessions poursuit le développement de plusieurs de ces actifs en France et à l’international.

Qu’avez-vous fait évoluer dans votre entreprise ?

Le développement de nouveaux projets conduit à mettre autour d’une même table de nombreux acteurs : investisseurs financiers, industriels, sous-traitants, banques, clients…, et le « team building » est une dimension essentielle du succès d’un projet.

Depuis plusieurs mois, la « table virtuelle » est devenue la règle ; malgré ses limites, elle conduit à plus de rigueur dans la préparation, à plus d’écoute pour plus d’efficacité, à des pertes de temps limitées. Dans la durée, et lorsque le retour à la normale et « au réel » se profilera, le bénéfice de ces évolutions perdurera. 

Selon vous, quel sera le “monde d’après” ?

Les infrastructures sont construites pour répondre aux besoins économiques et sociaux de ceux qui les utilisent, et qui parfois sont prêts à payer pour cela. Ces besoins devront être réinterrogés, et de nouveaux consensus devront se dégager entre tous ceux qui concourent à leur développement. Dans les secteurs des télécoms, ces besoins resteront soutenus, et peu impactés par l’exigence environnementale ; dans le domaine de l’énergie, le défi sera de satisfaire simultanément des besoins d’énergie propre et durable et d’énergie bon marché ; des infrastructures nouvelles joueront un rôle essentiel pour permettre des déploiements à échelle industrielle. Dans le domaine de la mobilité, les équilibres actuels, dans tous les modes (routiers, ferroviaires, aériens…) sont fortement impactés par la crise sanitaire ; il faudra du temps pour revenir à un équilibre et cet équilibre sera sans doute très différent de ce que nous avons connu ; les infrastructures et les systèmes de transport actuels, qui dépendent beaucoup de contributions publiques, devront s’adapter.

Quelle est la première chose que vous ayez faite lors du déconfinement ?

Réunir physiquement les équipes dans le respect des règles sanitaires

Quel « # » décrirait le mieux votre expérience ? 

#optimisme #sérieusementaudacieux

Pour découvrir NGE Concessions, cliquez ICI

6e colloque européen Silver Economie et Habitat @Logevie_AL #ActionLogement

Après avoir abordé des thèmes comme la DOMOTIQUE, la VILLE DURABLE, la MOBILITE,  

la 6e édition du colloque Silver Economie et Habitat fait société autour des PREVENTIONS.

Grandes entreprises, starts-ups, élus et experts se cotôyeront autour de tables rondes, mais aussi à l’occasion de pitchs pour une après-midi « business » boostée !

Marie-Anne Montchamp, Présidente de la CNSA et ancienne secrétaire d’Etat à la Solidarité, apportera son regard en tant que grand témoin au fil de la journée.

> Programme et Inscription

Toulouse : découvrez en vidéo le futur téléphérique urbain @TlseMetropole @TisseoING #Teleo

Source : Tisseo

En 2020, Téléo, le Téléphérique Urbain Sud, reliera, en 10 minutes, l’Oncopole à l’Université Paul-Sabatier en passant par le CHU Rangueil. Le projet, initié en 2016, est entré dans sa phase de réalisation suite au lancement des travaux, datant du 5 juillet dernier. 

TÉLÉO, LE 1ER TÉLÉPHÉRIQUE URBAIN À TOULOUSE
Le téléphérique Téléo sera le plus long de France, avec son tracé de 3 km. Fin 2020, Toulouse rejoindra ainsi le cercle fermé des grandes villes ayant choisi ce mode de transport, telles que New York, Rio ou encore Barcelone. À l’échelle de la France, il s’agira d’un des premiers systèmes de transport urbain de type télécabine offrant des débits et fréquences particulièrement attractifs : 8 000 voyageurs attendus par jour, 1 cabine toutes les 1 min 30 en heure de pointe.

LE TRACÉ
Le téléphérique Téléo desservira trois pôles majeurs, générateurs de déplacements et d’emplois. Il permettra de relier l’Oncopole à l’Université Paul Sabatier (30 000 étudiants) en passant par l’hôpital de Rangueil (CHU de Toulouse) (210 000 consultations médicales par an) en 10 minutes seulement au lieu de 30 minutes en voiture. Ces trois sites majeurs seront ainsi connectés au réseau de transport urbain (métro et bus) ainsi que les principales structures installées à proximité : Institut Universitaire du Cancer de Toulouse, Hôpital Marchant, Laboratoires Pierre Fabre, Sanofi, faculté de médecine…

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Programme Pépites Grand Lyon : 2 nouvelles entreprises labellisées ! @grandlyon #ChezNestor

      Source : Grand Lyon

 

Depuis 2011, 77 entreprises du territoire ont été labellisées. Elles ont réalisé plus de 620 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018 et emploient plus de 3.780 collaborateurs.

Lancé en 2011 à l’initiative de la Métropole de Lyon et de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, le programme « Pépites » accompagne chaque année une dizaine de PME à très fort potentiel. Pour cette nouvelle promotion, le comité, composé de chefs d’entreprises et d’experts, a privilégié des entreprises qui optent pour des activités novatrices et audacieuses et qui ouvrent d’ores et déjà leur marché à l’international :
  •  CHEZ NESTOR : créé en 2012, Chez Nestor est une plateforme de coliving à destination des nomades urbains. Présent dans 5 villes françaises avec un parc de plus de 1000 lots, Chez Nestor compte poursuivre son développement avec le lancement de nouvelles gammes et l’accès au service dans de grandes métropoles européennes. Dans une dynamique de forte croissance, l’entreprise double chaque année son chiffre d’affaires (4,7M€ en 2018), et de nombreux postes sont ouverts pour rejoindre cette équipe.
  •  TETRO : Créée en 2010, TETRO est une agence indépendante créative et innovante qui valorise les marques, les hommes et les territoires en fabriquant des mises en scène singulières et audacieuses. Elle est dotée d’une direction artistique et d’une production intégrée pour incarner et délivrer des imaginaires off et online. L’entreprise se distingue par une double démarche agence / producteur de spectacles qui lui permet de s’inscrire dans le paysage artistique & culturel à l’international avec son pôle TETRO + A. Le nouveau pôle TETRO IN SITU intègre l’art dans l’architecture de façon pérenne et sur-mesure. L’entreprise, récompensée par le prix Les Échos des « champions français de la croissance 2019 » ambitionne de poursuivre sa forte croissance et son développement à l’international.
Ces 2 Pépites nouvellement labellisées bénéficieront d’un accompagnement sur-mesure d’une durée de 2 ans, assuré par un référent économique de la Métropole, un conseil‐référent de la CCI et des consultants experts. Ce suivi personnalisé permet à l’entreprise d’aborder tous types de problématiques liées à sa croissance : approfondissement stratégique et organisation, développement commercial, marketing, aide au financement (levée de fonds, croissance externe, ingénierie financière), développement à l’international, gestion des ressources humaines et management.

…lire la suite…

Mobilité intelligente : EDF et la Banque des Territoires investissent dans la startup MyBus @caissedesdepots @BanqueDesTerr

Source :  Banque des territoires

La startup MyBus lève 2,4 millions d’euros grâce aux groupes EDF, via son fonds d’investissement corporate EDF Pulse Croissance, et la Banque des Territoires. MyBus permet aux usagers des transports en commun d’acheter et de valider leurs titres de transports dématérialisés depuis leur smartphone.

banque des territoires    EDF

MyBus couvre 200 réseaux de transport en France
Lancée en 2016 par Frédéric Pacotte et Franck Raynaud, la start-up a pour ambition de faciliter l’accès aux transports en commun ainsi qu’aux autres solutions de mobilité durable. Avec son application mobile unique de dématérialisation des titres de transport en commun, elle est primée en 2018 au CES de Las Vegas dans la catégorie « Smart Cities ». MyBus poursuit aujourd’hui son développement dans toute la France. La solution s’intègre parfaitement dans les réseaux urbains de moins de 450 000 habitants, soit 95 % des réseaux du territoire français. MyBus a vocation à être utilisée aussi bien sur les réseaux de transport en commun urbains, interurbains que scolaires à l’instar d’une expérimentation en cours sur le réseau scolaire de l’Allier, en lien avec la région Auvergne Rhône-Alpes. MyBus est par ailleurs citée comme solution dans le Plan d’Accès National du Ministère des Transports.

Avec une dynamique ancrée dans la volonté d’offrir aux citoyens un service à forte valeur ajoutée en matière de transport en commun, cette startup auvergnate met en lumière le bassin économique Auvergne-Rhône-Alpes dont elle est issue. Une démonstration supplémentaire, si besoin est, de la richesse et de la valeur des entreprises régionales susceptibles de rendre les territoires plus durables, plus attractifs et plus inclusifs.

Plus d’informations… 

Lire aussi :