Archives du blog

Quelle est la part de l’énergie renouvelable en France ? @Min_Ecologie

   Source : Statistiques développement durable

 

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élève à 16,5 % en 2018, selon les estimations provisoires. La croissance des énergies renouvelables en France est importante depuis 2005, notamment avec le développement des biocarburants, de la biomasse solide, des pompes à chaleur, de l’éolien et du solaire photovoltaïque.

En 2018, la part des énergies renouvelables progresse de 0,4 point, tirée notamment par la hausse de la production d’énergie éolienne.

…en savoir plus…

# transition écologique

Agenda Rural : découvrez les 200 propositions en faveur des zones rurales @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Résultat de recherche d'images pour "ministere cohesion territoire"

Plus de 20 millions de Français vivent dans les territoires ruraux. Pour répondre au sentiment d’abandon de ce tiers de la population française, le gouvernement a élaboré un agenda rural. En partant des expérience du terrain, pas moins de 200 propositions ont vu le jour avec un objectif prioritaire : améliorer la vie quotidienne des habitants des territoires ruraux. Le rapport « Ruralités : une ambition à partager », a été remis, le 26 juillet, à Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en visite dans l’Allier.

Accès aux services essentiels, revitalisation des territoires, agriculture, transition écologique, santé, l’éducation, emploi, mobilités, logement, mais aussi vieillissement et isolement des populations, économie sociale et solidaire, renouvellement des générations; tous ces thématiques ont été explorées afin de produire un rapport qui comporte 200 propositions pour les territoires ruraux.

Qu’est-ce que « l’agenda rural » ?
L’élaboration d’un « agenda rural » – c’est-à-dire d’un plan d’actions en faveur des ruralités ayant vocation à s’inscrire dans la durée – constitue une demande de l’Association des Maires ruraux de France (AMRF), l’Association Nationale Nouvelle Ruralité (ANNR) et l’association internationale Rural Environnement Développement (RED) à laquelle le Président de la République a répondu favorablement.

Le terme « agenda rural » fait écho à la résolution du Parlement européen du 3 octobre dernier à travers laquelle les députés européens avaient appelé à la mise en place d’un « agenda rural européen » qui serait le pendant de « l’agenda urbain de l’Union européenne », déjà existant.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Collectivités locales : lancement d’un guide pour encourager les coopérations et mutualisations @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

 Les ministres Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu ont adressé aux territoires un « guide des coopérations » afin de faciliter, d’encourager la coordination et la mutualisations des actions des collectivités locales.

Résultat de recherche d'images pour "ministère cohésion territoire"

Souvent, les collectivités s’estiment démunies pour envisager des coopérations ou des mutualisations. Pourtant beaucoup d’outils ou d’instruments existent déjà, mais ils sont souvent méconnus. C’est le sens du « Guide des coopérations » que le ministère a adressé aux collectivités locales. Il recense les différents dispositifs existants leur permettant de mettre en commun leurs moyens et de coordonner leur action en vue de l’élaboration de leurs projets : mutualisation des services supports ou missions fonctionnelles comme les ressources humaines, l’ingénierie, l’administration… ou mutualisation des compétences ou missions opérationnelles.

Cinq formes d’actions de mutualisation et de coopération, selon des degrés d’intégration croissants :
1. Une action est effectuée de manière coordonnée par deux ou plusieurs partenaires, sans création de structure commune (par exemple, dans le cadre d’un groupement de commande) ;
2. un partenaire confie à un autre le soin de réaliser une mission pour lui (par exemple, dans le cadre d’une prestation de service) ;
un partenaire met ses moyens au service des autres personnes publiques (mise à disposition de services ou d’équipements par voie de convention) ;
3. un des partenaires crée en son sein un service mutualisé spécifique qui intervient pour tous les participants (création de service commun) ;
4. les communes transfèrent une ou plusieurs de leurs compétences vers un EPCI qui les met en œuvre pour tout le territoire concerné.

Consultez le guide des coopérations

Lire aussi :

Commercialisation des logements neufs – Résultats au 2ème trimestre 2019 @Min_Ecologie

   Source : Statistiques développement durable

Au cours du deuxième trimestre 2019, 33 900 logements neufs ont été réservés (vendus) en France métropolitaine. Les réservations sont en léger repli par rapport au deuxième trimestre 2018 (- 3,3 %). Cette baisse est plus prononcée dans l’individuel (- 10,7 %) que dans le collectif (- 2,7 %). Parallèlement, les mises en vente sont en nette progression : inférieures à 30 000 logements par trimestre depuis la mi-2018, elles atteignent 32 100 logements au deuxième trimestre 2019. Cependant, elles restent inférieures aux mises en vente du deuxième trimestre 2018 (- 14,8 %). Cette baisse concerne aussi bien les maisons individuelles (- 33,2 %) que les appartements (- 13,2 %). Le prix de vente moyen des logements neufs est en forte hausse par rapport au deuxième trimestre 2018 : + 5,0 % pour le collectif et + 5,9 % pour les maisons individuelles.

…lire la suite…

Location touristique meublée : quelle application territoriale des mesures de régulation ? @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Les meublés de tourisme font désormais l’objet d’une régulation autorisée pour certaines communes et notamment celles en forte demande de logements. Quelles sont les mesures d’encadrement de la location touristique meublée ? 

Résultat de recherche d'images pour "ministère cohesion territoire"

L’application territoriale des mesures de régulation
Les articles L. 324-1-1 et L. 324-2-1 du code du tourisme prévoient des mesures d’encadrement de la location touristique meublée. Ces dispositions offrent aux communes la possibilité de mettre en œuvre une procédure d’enregistrement des meublés de tourisme, sous réserve que ces communes, ou l’établissement public de coopération intercommunale auquel elles appartiennent, aient mis en place, au préalable, la procédure d’autorisation de changement d’usage des locaux d’habitation, au sens des articles L. 631-7 et suivants du code de la construction et de l’habitation (CCH).

L’autorisation administrative de changement d’usage obligatoire pour les communes de plus de 200 000 habitants
La mise en œuvre de la procédure d’autorisation administrative de changement d’usage est obligatoire pour les communes de plus de 200 000 habitants et pour celles des trois départements de la petite couronne parisienne. Cette procédure d’autorisation est facultative pour les autres communes. Pour ces collectivités, la décision d’instaurer une procédure de changement d’usage des locaux d’habitation relève en principe du préfet, sur proposition du maire de la commune, sauf dans les communes appartenant à une zone d’urbanisation continue de plus de 50 000 habitants (dont la liste est fixée par le décret mentionné au I de l’article 232 du code général des impôts concernant les logements vacants), où elle relève de l’organe délibérant de la commune ou de l’EPCI compétent en matière d’urbanisme.

Lire la suite