Archives du blog

Les Français sont-ils bien informés sur les problèmes de dépendance ?

OCIRP

L’OCIRP et ses partenaires ont organisé le 6e débat sur la dépendance et la perte d’autonomie le 4 mars 2014 à Paris.

Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie a introduit cette journée dont le thème retenu cette année était : la Silver Économie : de la performance technique et économique à la performance sociale.

Télécharger le Baromètre dépendance OCIRP – France Info – Le Monde 2013

De Alexandra
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Ocirp : débat sur la Sivler Économie

ocirp-3-13078Le 4 mars prochain, L’OCIRP et ses partenaires organisent le 6e débat dépendance autonomie

Cet évènement sera l’occasion de faire le point de la performance technique et économique de la Silver Économie vers la performance sociale, à la Cinémathèque française.

Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie sera présente.

Lire la suite

Lancement de la Silver économie en région Aquitaine

Ministere Affaires Sociales SantéMichèle Delaunay, ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, lançait la troisième Silver région, l’Aquitaine, le 17 février.

Pour l’occasion, le Conseil régional a tenu un colloque consacré à la filière économique.

Avec 200 entreprises, 7 000 emplois et de nombreux clusters intrinsèquement associés à la Silver économie, la région Aquitaine dispose d’une filière « d’ores et déjà dense, active et dans les starting-blocks« , contextualise Solange Ménival. Et pour cause, le territoire avait déjà débloqué 16 fonds d’investissement de 5 milliards d’euros pour ce secteur émergent. L’enjeu pour la Silver Aquitaine réside donc dans l’identification de nouveaux besoins et usages.

Lire la suite

Signature d’une convention avec la FEHAP pour le recrutement de 1500 nouveaux emplois d’avenir

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Michèle DELAUNAY, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie et Benoît HAMON, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire se sont rendus à l’Institut MGEN de la Verrière (78) où ils ont signé une convention d’engagement pour le recrutement de 1500 emplois d’avenir par les établissements adhérents à la FEHAP (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne Privés non-lucratifs).

A cette occasion ils ont parrainé le recrutement de 6 jeunes en emplois d’avenir, futurs brancardiers de l’établissement yvelinois.

La FEHAP, acteur majeur de l’économie sociale et solidaire, regroupe plus de 1600 établissements, associations, fondations mutuelles qui interviennent de manière non-lucrative au service de 2.5 millions d’usagers à travers ses établissements de santé, d’accueil de jeunes enfants, d’accueil et de services pour personnes âgées ou en situation de handicap.

La convention illustre le dynamisme et l’engagement de la branche sociale et médico-sociale du secteur non-lucratif qui souhaite contribuer par une politique de l’emploi volontariste à l’inversion de la courbe du chômage des jeunes les moins qualifiés.

La FEHAP mobilisera ainsi ses établissements adhérents pour recruter les 1500 emplois d’avenir ciblés pour 2013 et 2014. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé et la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie financeront les formations d’accompagnement des jeunes recrutés afin qu’ils puissent acquérir les compétences nécessaires aux fonctions d’ambulancier, aide-soignant, auxiliaire de vie, aide-médico-psychologique.

L’utilité sociale et le mode d’entreprendre spécifiques de structures comme l’institut MGEN de la Verrière sont particulièrement reconnues par le projet de loi Economie sociale et solidaire, présenté en Conseil des ministres le 24 juillet dernier. Celui-ci facilitera leur accès aux financements de la Banque publique d’Investissement, ainsi qu’au fonds d’innovation sociale annoncé par le Président de la République le 29 avril dernier.

La FEHAP s’engage au côté de l’Etat dans la lutte contre la progression du chômage en commençant par les jeunes, première priorité du gouvernement.