Archives du blog

Muriel Pénicaud et Julien Denormandie choisissent Marne-la-Vallée pour la reprise des chantiers @_EpaMarne @murielpenicaud @J_Denormandie

Source : EpaMarne

Mardi 12 mai 2020, Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne-EpaFrance, a accueilli Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, pour découvrir les mesures mises en œuvre sur un chantier de construction. En visite dans l’écoquartier de Montévrain, les mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire des compagnons leur ont été présentées.

Le 21 avril dernier, EpaMarne-EpaFrance annonçaient la reprise des chantiers conduits en maîtrise d’ouvrage, sur 11 sites « tests ». Ils avaient pour ce faire établi une feuille de route méthodologique regroupant près de 25 étapes, qu’ils soient administratifs, logistiques ou encore techniques, pour assurer aux personnes intervenant sur le terrain un niveau de sécurité sanitaire maximal. Depuis, ce sont près d’une vingtaine de chantiers qui ont pu reprendre. Tous ces chantiers sont choisis selon leur niveau d’importance dans les projets d’aménagement dans lesquels ils s’insèrent : voirie, terrassement, viabilisation, mais aussi avancement des groupes scolaires notamment. La mise en œuvre concrète de cette feuille de route, associée à l’impact des mesures prises par le Gouvernement, permettront dans les prochaines semaines, de mesurer les conséquences directes sur les calendriers des projets.

Déclarations de Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Cela fait du bien de voir l’activité économique repartir, de bâtir les logements pour les familles qui les attendent. (…) La base vie où les compagnons peuvent se reposer, se changer, se restaurer est parfaitement adaptée pour leur sécurité. (…) Les salariés n’iront pas travailler si leurs conditions de sécurité ne sont pas respectées. Ici, c’est un chantier modèle et il a fallu deux jours pour que tout soit compris et respecté. (…) La culture de la sécurité a toujours été essentielle pour le bâtiment. (…) Au 1er juin, tout n’aura pas encore repris à 100%. L’activité reprend et on reviendra vers un processus plus normal. (…)

La confiance dans la reprise est essentielle. Le guide sanitaire de l’OPPBTP est l’un des 60 guides métiers. La confiance se construit en étant des professionnels des conditions sanitaires dans le travail. (…)

…Lire la suite

Écocité de Marne-la-Vallée, un bilan positif pour le territoire @_EpaMarne

Source : EpaMarne

Après 3 années de projets et à l’issue de la 8ème Rencontre nationale ÉcoCité et Ville de demain, EpaMarne-EpaFrance font le bilan des 6 opérations menées sur leurs territoires d’intervention, dont les études préalables ont bénéficié de 1,9 million d’euros de subventions du Programme d’investissement d’avenir (PIA).

Lauréats de l’appel à projets Ecocité 2, les EPA ont fait la démonstration de leur savoir-faire en matière d’aménagement urbain durable et d’animation de consortiums d’acteurs publics/privés. Ils ont mobilisé les leviers financiers nécessaires à la conduite de projets innovants. Dans le cadre d’Ecocité de Marne-la-Vallée, le Programme d’Investissements d’Avenir « Ville de demain » a subventionné à hauteur de 1,9 million d’euros les coûts d’ingénierie et d’investissement pour 6 opérations d’aménagement…Lire la suite

EPAMARNE : vers une vente de logements record en 2018 ! @Marne_la_Vallee

Source : Epamarne

Avec 2 474 logements vendus au premier semestre 2018 sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne/EpaFrance, le marché du logement marque une forte hausse de + 62 % par rapport l’année précédente.

Epamarne

Les dynamiques de promotion et de commercialisation sur les périmètres d’intervention des Établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée, EpaMarne/EpaFrance, montrent des résultats probants et en constante progression. Sur l’année 2017, le volume dépasse les 3 700 logements vendus. Soit plus de 11 % des mises en ventes réalisées à l’échelle de la région Ile-de-France.

Cette progression se confirme en 2018 avec plus de 3 000 logements vendus sur les 8 premiers mois de l’année, ce qui présage d’une année record. Cette performance exceptionnelle arrive quelque peu en décalage par rapport à la conjoncture régionale ; le pic des ventes ayant été atteint sur 2017. Des premiers signaux indiquent un ralentissement sur le second semestre 2018, ce qui correspond à la courbe générale du marché francilien.

Pour en savoir davantage, cliquez ici

Lire sur un même sujet :