Archives du blog

Nexity Conseil et Transaction publie son étude sur le marché des bureaux en Île-de-France du T1 au T3 2020 @Nexity Conseil & Transaction

Source : Nexity Conseil et Transaction

Le marché des bureaux en Île-de-France continue de subir les conséquences de la crise sanitaire et économique.

La demande placée accuse une baisse de 46%, principalement pour les transactions de + de 5 000 m² (-56% malgré la transaction The Link à La Défense au T1).

L’offre immédiate et le taux de vacance repartent à la hausse. Les loyers progressent mais leur tendance haussière semblent s’essouffler.

Consulter l’étude complète

#Covid_19 : quelles conséquences sur le marché immobilier des bureaux d’Ile-de-France ? @KnightFrankFr

Source : Knight Frank

L’année 2020 avait débuté sur un rythme moins dynamique que 2019. Puis à partir du milieu du mois de mars, la propagation du Covid-19 et la mise en place de mesures de restrictions drastiques ont soudainement fait basculer le marché des bureaux d’Île-de-France dans une situation inédite de blocage, en ajournant brusquement une large part de l’activité transactionnelle. Quelles seront les conséquences à court et moyen termes de la pandémie sur l’immobilier de bureaux ? Knight Frank France livre une première analyse détaillée, alors que la durée précise de la période de confinement reste encore très incertaine.

BILAN DE L’ACTIVITE LOCATIVE AU 1ER TRIMESTRE 2020 

Près de 465 000 m² de bureaux ont été placés en Île-de-France au 1er trimestre 2020 contre 538 000 m² sur l’ensemble du 1er trimestre 2019 (- 14 %). Nul ne peut savoir quel aurait été le niveau des volumes commercialisés si la crise sanitaire n’avait pas éclaté. Cela dit, la baisse du marché locatif avait été amorcée avant la propagation du Covid-19, et ce dès 2019. Comme celui du 1er trimestre 2020, le résultat du 1er trimestre 2019 était ainsi nettement inférieur à celui des 1ers trimestres 2017 (611 000 m²) et 2018 (747 000 m²)…

Consulter le communiqué de presse

Le marché des Bureaux en IDF au 2ème trimestre 2017 @CushWake

Cushman-&-Wakefield-logo.jpg

Source : CUSHMAN & WAKEFIELD

En 2016, le 2ème trimestre de l’année avait marqué le début de l’accélération du marché des bureaux en Ile-de-France, avec des volumes de transactions en progression constante jusqu’à la fin de l’année.

Le scénario de l’année 2017 s’écrit dans une dynamique… exactement inverse. Le 1er trimestre a, il est vrai, démarré en fanfare avec plus de 660 000 m² de surfaces tertiaires commercialisées, dont près de 90 000 m² pour la seule précommercialisation de NATIXIS dans les tours « Duo » du 13ème arrondissement de Paris.

En dépit d’une meilleure tenue de l’économie, les résultats du 2ème trimestre – 502 100 m² placés – déçoivent, comme en atteste la baisse de 24% des volumes d’un trimestre sur l’autre. Le nombre des transactions, quasiment inchangé, masque en fait des tendances contrastées selon les tranches de surfaces considérées : stable sur le segment des surfaces inférieures à 1 000 m², en progression de 37% pour les bureaux de taille intermédiaire, en chute libre pour les grands gabarits.

Les mouvements d’entreprises sur des surfaces de bureaux supérieures à 5 000 m² sont ainsi tombés de 20 au 1er trimestre à seulement 8 réalisations au 2ème, avec des volumes correspondants divisés par 3 en 3 mois (de 322 000 m² à 102 000 m²).

accéder à l’étude