Archives du blog

La Métropole de LYON « territoire démonstrateur » de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté du gouvernement @grandlyon

   Source : Métropole de LYON

Parce qu’elle est déjà pleinement engagée dans les objectifs, les finalités et la méthode de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, présentée ce matin par le président de la République, La Métropole de Lyon a été choisie pour être l’un des dix territoires démonstrateurs qui vont contractualiser dès 2018 avec l’Etat.

Pour David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon « Ce choix vient illustrer toute la pertinence et l’efficacité du modèle de Métropole que nous inventons ici chaque jour depuis que nous avons au 1er janvier 2015 mutualisé sur un même territoire les compétences de l’ancien Grand Lyon et du Conseil Général du Rhône. En réunissant les services sociaux, de développement économiques et d’insertion au sein d’une même collectivité, nous avons souhaité rapprocher des domaines jusqu’alors séparés et faisons de cette métropole un lieu de rencontre où tous les acteurs et toutes les compétences se croisent. Nous avons désormais dans cette collectivité unique tous les leviers pour faire la jonction entre nos politiques sociales, d’insertion et de développement économique et faire en sorte que les plus éloignés de l’emploi retrouvent le chemin de l’activité. Nous avons aussi toutes les compétences pour qu’un enfant pauvre d’aujourd’hui ne devienne pas un adulte pauvre de demain et que les jeunes majeurs disposent des outils permettant de réussir leur entrée dans la vie active.

La réalisation des objectifs énoncés par le président de la République repose sur une territorialisation et sur un accompagnement efficace et cohérent des personnes en grande difficulté. Ils sont en totale résonance avec la stratégie déployée par la Métropole de Lyon et avec les initiatives engagées par elle, au croisement de son Programme métropolitain des solidarités et de son Programme métropolitain d’insertion pour l’emploi.

> En savoir plus

Quartier Lyon-Part-Dieu : où en est le projet de transformation ? @grandlyon

Source : Grand Lyon

Le célèbre quartier de Lyon-Part-Dieu est en plein bouleversement notamment avec la transformation du centre commercial, de la gare, ou encore du boulevard Vivier Merle… Petit point sur l’avancement du projet…

grand-lyon-la-metropole

La Part-Dieu : un quartier à vivre
Le projet Lyon Part-Dieu va rendre le quartier plus agréable à vivre grâce à une nouvelle offre de logements, des services et des espaces publics réaménagés.
La transformation de la rue Garibaldi, dont la 2e tranche a été achevée en 2017, illustre cette qualité de vie que veut développer la Métropole : des espaces plus apaisés pour les piétons, la possibilité de se déplacer facilement à vélo, des commerces, des cafés et des restaurants agréables…

La rénovation des espaces publics se poursuit avec le réaménagement de plus de 9 hectares d’espaces publics autour de la gare et du centre commercial.

Le quartier d’affaires de référence
Avec plus de 2 500 entreprises et 60 000 salariés, Lyon Part-Dieu est aujourd’hui le 2e pôle tertiaire français. Depuis une dizaine d’années, le type d’entreprises implantées change et le quartier accueille des sociétés de plus en plus innovantes.

Lire la suite…

Lire également :

Lyon : Appel à projets pour créer un établissement d’accueil médicalisé @grandlyon #ARS

Source : ARS Auvergne Rhône-Alpes

La Métropole de Lyon et l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes lancent un appel à projets afin de créer un établissement d’accueil médicalisé pouvant accueillir 60 personnes.

Résultat de recherche d'images pour "ARS AUVERGNE"

La création de cet établissement destiné aux adultes présentant des troubles psychiques ou du spectre de l’autisme, vient renforcer l’offre existante sur le territoire de la Métropole de Lyon et anticiper les besoins d’équipements supplémentaires identifiés à l’horizon 2023.

60 places pour accueillir des personnes souffrant de troubles psychiques ou du spectre de l’autisme :
Au regard de l’ensemble des dispositifs mis en œuvre actuellement sur le territoire, cet établissement permettra de renforcer prioritairement l’accueil des adultes souffrant de troubles du spectre autistique et de handicap psychique. Les 60 places d’accueil seront réparties de la manière suivante :
40 places pour des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA), incluant un projet particulier pour des jeunes adultes maintenus en structures pour enfants ;
20 places pour des personnes souffrant d’un handicap psychique. La moitié de ces 20 places sera dédiée à un projet spécifique à l’attention des jeunes adultes, sortant d’établissement pour enfants ou ayant eu un parcours inadapté et de ruptures, nécessitant un accompagnement spécifique pour acquérir plus d’autonomie.

La suite ici

Lire également :

Partenariat entre 2 SEM pour l’aménagement de la métropole Lyonnaise @FedEpl @groupeserl @lpa_officiel

Source : Servir le Public

Le 3 juillet dernier, Lyon Parc Auto et Groupe Serl ont signé un partenariat de 3 ans afin de participer à l’aménagement futur de la métropole Lyonnaise. 

EPL-Servir-le-public

Avec ce partenariat, le Groupe Serl et Lyon Parc Auto vont mettre en commun leurs savoir-faire, leurs méthodes de travail et leurs outils « pour imaginer, sur des cas concrets, des réponses aux défis de la ville de demain et aux évolutions inhérentes au développement de l’agglomération lyonnaise, ainsi qu’aux attentes de ses acteurs et de ses habitants », déclarent les 2 structures dans un communiqué de presse commun. « C’est l’humain qui doit être au centre de nos réflexions, notre énergie et notre intelligence collective doivent permettre d’apporter des solutions concrètes, innovantes au bénéfice de tous et du bien vivre ensemble », assure Louis Pelaez, président-directeur général de LPA.

Pour plus d’infos ⇒ cliquez ici

Lire également :

Eureka Confluence : le projet qui associe entre l’immobilier et la santé @Demain_la_Ville

Source : Demain la ville

Le groupe Bouygues a profité du salon Vivatech pour montrer et présenter les initiatives du groupe en matière de santé. Découvrez le projet Eureka Confluence qui associe santé et immobilier.

demain la ville

Une maison de santé collaborative

Soutenu par un consortium public privé incluant la métropole de Lyon, la SPL Lyon Confluence, GE/Alstom et 70 entreprises, le projet Eureka Confluence se décline en trois volets thématiques sur une superficie totale de 33 000 m2. Le thème santé et bien-être y occupe un îlot de 11 000 m². Au cœur de celui-ci, « l’espace santé » incarne de manière emblématique la transformation du système de santé voulue par ses concepteurs. Laurent Michelin détaille : « Comment anticiper et passer d’une vision hospitalo-centrée à une vision qui conjugue médecine de ville, hôpital et médico-social ? La maison de santé rassemblera les professionnels de santé dans un établissement de quartier. Elle permet de développer la prévention qui fait largement défaut aujourd’hui et d’intégrer une dimension de santé publique dans le parcours de soin ».

Une vision holistique

Si elle incarne le mieux le projet, la maison de santé n’est pas un bâtiment isolé dans l’îlot. « La santé et le bien-être ont été un peu oubliés dans l’urbanisme moderne alors qu’ils étaient au centre avec l’hygiénisme du XIXème siècle. Nous essayons sur ce projet d’avoir une vision holistique de la santé ». Pour cela, les lieux de travail, d’habitat et les modes de déplacement sont pensés autour du bien-être. Le programme se veut inclusif grâce à l’accessibilité, il prévoit des moyens de mobilité douce, des espaces verts et des activités physiques pour ceux qui veulent maintenir leur capital santé.

Lire la suite de l’article…

Lire aussi :