Archives du blog

Le marché repart – Lyon star de l’année 2018? @meilleursagents

MeilleursAgents publie la 103ème édition du baromètre mensuel d’analyse du marché immobilier résidentiel à Paris, en Ile-de-France, dans les dix et cinquante plus grandes villes de France et en zone rurale.

Source : MEILLEURSAGENTS

103ème Baromètre MeilleursAgents – Points clés :

• Après un début d’année plutôt calme, le marché immobilier a retrouvé sa vigueur.

• Le scénario de maintien des taux d’intérêt en dessous de 2% se confirme.

• Avec +2,6% depuis le début de l’année, Paris est seulement cinquième du classement des grandes villes de France en matière de hausse des prix.

• Petite et grande couronne retrouvent un certain dynamisme, tout comme la plupart des plus grandes villes de France.

• Alors que se confirme l’accalmie à Bordeaux, Lyon prend sa revanche avec +1,3% en mai soit +9,8% sur les 12 derniers mois.

• Nantes et Nice voient leurs prix baisser sensiblement en mai.

L’analyse de Sébastien de Lafond, Président et co-fondateur de MeilleursAgents

Après 2017, année de tous les records, les Cassandre avaient pronostiqué une année 2018 difficile en matière d’immobilier. La vérité est plus nuancée. Les conditions de financement restent stables à un niveau extrêmement bas : 1,7% sur 20 ans pour les bons dossiers et moins de 2% pour tous les ménages solvables. Les derniers commentaires de la BCE et de la Banque de France laissent penser que la remontée des taux ne devrait pas survenir avant mi-2019 donnant au marché immobilier les conditions d’un développement harmonieux. Mais la crise politique italienne pourrait perturber ce scénario en mettant la zone euro sous pression.

Après un début d’année assez calme pour permettre aux acteurs de reprendre leur souffle suite aux flamboiements de 2017, le marché immobilier a retrouvé en ce mois de mai fluidité et dynamisme.

En savoir plus

Le nouveau pôle médical « OL City » va bientôt voir le jour près de Lyon @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

La première pierre du Pôle Médical et du Laboratoire d’analyses au cœur du parc d’activités « OL City » a été posée.

Vinci Immobilier

Roland Crimier, Vice-président de la Métropole de Lyon en charge du projet GRAND MONTOUT, Laurence Fautra, Maire de Décines-Charpieu et Conseillère Métropolitaine, Jean-Michel Aulas Président de l’Olympique Lyonnais et Président Directeur Général d’OL Groupe, Frédéric Herlemont, Président de l’Association Centre de Consultation Spécialisé de DECINES Pôle Médical du Grand Large – OL City, Hervé Jouve, Président d’UNILIANS, et Serge Masson, Directeur Régional Adjoint de l’immobilier résidentiel et Directeur Territorial Rhône de VINCI Immobilier, ont posé la première pierre du Pôle Médical & Laboratoire d’Analyses à Décines-Charpieu, en présence d’Olivier Ganne, Président de la Commission Médicale d’Établissement de la clinique du Grand Large.

Projet d’envergure, le Pôle Médical & Laboratoire d’Analyses accueillera 15 spécialités médicales, un centre de radiologie, un centre de kinésithérapie, ainsi qu’un plateau technique et des soins externes. Les consultations auront lieu sur le site du Parc OL et les hospitalisations des patients auront lieu au Médipole Lyon-Villeurbanne. Ce pôle médical, comme tous les autres bâtiments développés par VINCI Immobilier autour du Groupama Stadium, est idéalement localisé sur une parcelle située au Nord-Est du Stade ; directement accessible depuis la rocade Est, bordant l’avenue Simone Veil, et à proximité immédiate des arrêts de bus et de tramway.

En savoir plus…

A lire également :

Lyon Grand Hôtel Dieu : sa réouverture après 4 ans de travaux ! @grandlyon

Source : Grand Lyon

Le 27 avril, la ville de Lyon a célébré la réouverture du Grand Hôtel Dieu après 4 ans de travaux de réhabilitation !

La réhabilitation du Grand Hôtel-Dieu, patrimoine lyonnais quasi millénaire, était un immense défi qui a mobilisé jusqu’à 800 personnes par jour pendant 4 ans. L’objectif : transformer cet édifice exceptionnel et connu de tous en un lieu de vie privilégié de la Presqu’île de Lyon tout en conservant son identité.

Un lieu de vie ouvert à tous

Flâner, manger, se cultiver, faire du shopping ou simplement se reposer : c’est maintenant possible dans ce lieu de vie unique de la Presqu’île de Lyon. Les 8000 m² de cours, jardins, galeries (c’est la taille de la place des Terreaux !) et les 17 365 m² de commerces, boutiques et restaurants sont désormais ouverts au public. On y accède depuis les 7 entrées du Grand Hôtel-Dieu (contre une seule auparavant).

Pour en savoir plus… cliquez ici

A lire également :

Lyon Métropole Habitat : lancement de son programme de 244 logements @LMHabitat @Lyon

Source : Lyon Métropole Habitat

Lyon Métropole Habitat a récemment démarré la construction de son programme de 244 logements, dans le 8e arrondissement de Lyon.

Résultat de recherche d'images pour

Situé entre l’avenue Général Frère et l’avenue Paul Santy, ce nouveau programme construit par Lyon Métropole Habitat totalise pas moins de 244 logements à proximité immédiate de la Maison de la Danse. Une opération rendue possible grâce à la cession par l’Etat d’un terrain de 4000 m2 à un prix exceptionnellement avantageux.

Très bien située, cette opération se distingue également par la diversité de son offre de logements répartie au sein de 3 résidences :
– 182 logements au sein d’une résidence sociale qui sera gérée par la Fondation ARALIS et qui est destinée à accueillir temporairement des personnes en difficulté d’accès au logement, ainsi que des personnes isolées ou en mobilité dans la région,
– 30 logements au sein de la résidence Acte 1 qui ont été vendus en accession sociale à la propriété, permettant ainsi à des ménages remplissant les conditions de ressources du logement social de devenir propriétaires dans des conditions de sécurité financière optimales,
– 32 logements locatifs sociaux au sein d’une résidence qui sera gérée par Lyon Métropole Habitat et qui compte 6 logements adaptés pour les personnes âgées selon la charte « bien vieillir chez soi ».

Livré dans le courant de l’année 2019, ce programme diversifié permettra de répondre aux besoins de logement d’un public varié et de développer la mixité sociale en plein cœur de Lyon. Il fera également la part belle aux espaces verts, avec notamment la création d’un jardin qui bénéficiera aux propriétaires autant qu’aux locataires.

Cliquez ici pour consulter l’article

A lire également :

Hausse des prix immobiliers : Lyon passe devant Paris et Marseille ! @SeLoger

Source : Edito se Loger

A Lyon, les prix de l’immobilier grimpent très rapidement, avec une hausse de 8.4% sur les 12 derniers mois. La ville de Lyon deviendrait-elle plus chère que Paris ou Lille ?

nouveau-logo-se-loger

Hausse des prix immobiliers au m² : Lyon devant Paris et Marseille

À Lyon, immobilièrement parlant, force est de constater que la tendance est haussière. Sur les douze derniers mois, celle que l’on surnomme la Capitale des Gaules a ainsi vu les prix de ses appartements anciens gagner plus de 8 % (8,4 % pour être exact). Encouragés par des taux d’intérêt historiquement bas, beaucoup d’acheteurs potentiels, qui ne faisaient jusqu’alors que caresser l’idée de devenir propriétaires d’un logement à Lyon, mettent désormais leurs projets à exécution. Et de cette augmentation du nombre d’acheteurs découle logiquement une poussée des prix immobiliers lyonnais. Si Bordeaux (+ 13,6 %) ou encore Lille (+ 9,8 %) font mieux que la préfecture de la région Rhône-Alpes-Auvergne, Paris (+ 8 %) et Marseille (+ 1,6 %), ses deux rivales, sont battues…

Dans le Ier arrondissement lyonnais, les prix au m² bondissent de 22,3 %

À l’exception notable du IVe arrondissement (Gros Caillou, Serin-Gillet), sur les douze derniers mois, tous les arrondissements lyonnais affichent des prix immobiliers en hausse. Avec un gain de 22,3 %, la médaille d’or revient au Ier lyonnais (la Croix-Rousse, Presqu’île, Croix-paquet). Sur la deuxième marche du podium, c’est le VIIe arrondissement (la Guillotière, Jean Macé, Gerland) de la ville que l’on retrouve. Les prix des appartements dans l’ancien y sont de 12,7 % plus élevés qu’ils ne l’étaient il y a un an de cela… Lui emboîtent le pas les IIe (+ 10,9 % / Cordeliers, Bellecour) et Ve (+ 9,1 % / Vieux Lyon, Sainte-Irénée) arrondissements lyonnais.

Cliquez ici pour en savoir davantage…

A lire également :