Archives du blog

Immobilier : top 10 des villes de province les plus chères en 2019 @SeLoger

Source : Se loger

En 2019, la barre des 10 400 € du m² aura été franchie à Paris ! Mais sans atteindre le niveau des prix immobiliers franciliens force est de reconnaître que dans certaines villes de province, se loger coûte plus cher qu’ailleurs !

À Lyon, le prix immobilier dépasse les 5 000 €/m²

D’après les chiffres qu’a collectés le baromètre LPI-SeLoger auprès de ses partenaires, l’année 2019 aura marqué un tournant pour le marché immobilier lyonnais.  D’une part, le prix au m² à Lyon dépasse désormais les 5 000 €. Ce franchissement s’est opéré à fin septembre dernier. Le m² lyonnais coûtait alors 5 029 € dans l’ancien et pour devenir propriétaire dans la Capitale des Gaules, il faut désormais compter 5 065 € du m², en moyenne. D’autre part, c’est en 2019, et plus exactement à fin avril dernier, que le prix de l’immobilier lyonnais (4 663 €/m2, à l’époque) a finalement rattrapé les tarifs bordelais (4 652 €/m²), lesquels caracolaient en tête depuis plusieurs mois.

>Lire la suite

Une délégation Auvergne-Rhône-Alpes de 29 start-ups pour le CES 2020 @auvergnerhalpes @LyonEntreprises @CES

Source : Lyon Entreprises

Dans moins d’un mois, elles se retrouveront toutes à Las Vegas. Mais mercredi les start-ups sélectionnées pour intégrer la délégation Auvergne-Rhône-Alpes du CES 2020 avaient rendez-vous à l’Hôtel de Région, à Confluence.

C’est en effet là que Juliette Jarry, vice-présidente au numérique à la Région, a présenté officiellement la liste des entreprises chanceuses. Au nombre de 29, elles représenteront la région et intégreront la Team France pour incarner la French Tech.

Il faut dire que l’événement du monde de l’électronique grand public est devenu un incontournable. Le CES Las Vegas rassemble au total 4 500 exposants issus de 150 pays. Le tout sur un village de 250 000 m² et avec près de 200 000 visiteurs attendus.

Régulièrement, la France s’impose comme un acteur incontournable du salon. En 2019, le pays représentait 26 % des start-ups présentes avec 381 entités qui avaient fait le déplacement….Lire la suite

Pourquoi Lyon est désignée capitale française de la biodiversité ? @Demain_la_Ville @villedelyon

Source : Demain la Ville

La métropole de Lyon est désignée capitale française de la biodiversité 2019. Une récompense qui vient souligner les efforts entrepris par la 3ème ville française en matière de gestion des arbres et des eaux pluviales. Un exemple à suivre en matière de ville durable ?

La question de la biodiversité est majeure dans le développement des villes durables. Une question qui doit se gérer aux frontières de la ville – avec l’idée de réduire au maximum l’étalement urbain et l’artificialisation des sols – ainsi qu’à l’intérieur de celles-ci, puisque la nature en ville augmente la résilience des zones urbaines face aux changements du climat. La métropole de Lyon, désignée “capitale française de la biodiversité 2019” pourrait faire figure d’exemple à suivre en la matière…Lire la suite

Lire aussi :

Le prix immobilier augmente deux fois plus vite à Lyon et Paris qu’à Marseille ! @SeLoger

Source : Se Loger

En termes de rythme de progression de leurs prix immobiliers, les trois plus grandes villes de France affichent des résultats contrastés. À l’image de Lyon et de Paris où, sur 1 an, les prix des logements augmentent presque deux fois plus rapidement qu’à Marseille.

À Lyon, le prix du m² enregistre 7,1 % sur 1 an : 5 029 €

Alors que la plupart des grandes villes accusent un ralentissement du rythme de progression du prix de leurs logements anciens, à Lyon, c’est la hausse qui prévaut !  Jugez plutôt, le prix du m² à Lyon augmente de 7,1 % sur les douze derniers mois, pour atteindre 5 029 €. Il est d’ailleurs à noter que, comme le fait remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, on assiste actuellement à « un déplacement de la demande sur Villeurbanne où les prix augmentent de 9,8 % sur 1 an ». Intra-muros, la hausse est particulièrement marquée avec des prix au mètre carré dans le 4e arrondissement de Lyon, (La Croix-Rousse, Gros Caillou) qui gagnent 14,7 points en un an. Suivent les 5e (Fourvière, Vieux Lyon) et 6e (Cité Internationale, Bellecombe) lyonnais avec 13,1 % et 10,4 % de hausses respectives.

>En savoir plus sur Paris et Marseille

Gratte-ciel Centre-ville : découvrez le projet de Villeurbanne au coeur de la Métropole de Lyon @villeurbanne @grandlyon

Source : Villeurbanne

Découvrez le nouveau projet urbain de la ville de Villeurbanne, ZAC Gratte-ciel Centre-ville. 

Gratte-ciel centre-ville

La ville de Villeurbanne et la Métropole de Lyon souhaitent conforter le centre-ville et lui donner une nouvelle dimension de cœur « d’agglomération » en l’étendant vers le nord, le long d’un prolongement de l’avenue Henri Barbusse. Cette opération de renouvellement urbain dans un quartier patrimonial des années 30 est sans équivalent en France.

Le projet et les enjeux
Le centre-ville de Villeurbanne a été créé de toutes pièces au début des années 1930. Né de la rencontre d’un maire visionnaire, Lazare Goujon et d’un architecte, méconnu jusqu’alors, Morice Leroux, ce nouveau centre urbain est l’une des pièces urbaines parmi les plus remarquables du XXe siècle.
Aujourd’hui, ce centre-ville n’est plus à l’échelle d’une ville de 145 000 habitants. La ville de Villeurbanne et la Métropole de Lyon souhaitent conforter le centre-ville et lui donner une nouvelle dimension de cœur « d’agglomération » en l’étendant vers le nord, le long d’un prolongement de l’avenue Henri Barbusse. Cette opération de renouvellement urbain dans un quartier patrimonial des années 30 est sans équivalent en France.
Les enjeux :

  • Développer un centre urbain contemporain dans le respect de l’architecture audacieuse des années 30
  • Renforcer les commerces pour augmenter l’attractivité du centre-ville tout en préservant et en dynamisant les commerces existants
  • Proposer des logements accessibles, confortables et de qualité, des services adaptés et des espaces publics faisant la part belle aux modes doux

Chiffres clés
– 7 hectares de projet
– 25 000 m² d’espaces publics créés ou réaménagés (soit 2,5 hectares)
– 900 logements environ dont près de 50 % de logements aidés (locatifs sociaux et accession sociale)
– 20 000 m² de commerces et services
– 20 000 m² d’équipements publics
– 4 000 m² de bureaux

Plus d’informations sur le projet…

Lire également :