Archives du blog

Bâtiment : loi anti gaspillage @FFBatiment

Source : Fédération Française du Bâtiment

Alors que le projet de loi « anti gaspillage » s’apprête à être examiné en séance au Sénat, projet que sa commission développement durable vient de profondément modifier, les professionnels de la filière du bâtiment et du déchet rappellent qu’ils ne souscrivent pas au principe de la REP qui, telle que proposée pour ce secteur, pourrait coûter près de 2 milliards d’euros par an, une facture qui impacterait de facto les coûts de la construction.

Ainsi qu’ils l’ont unanimement exprimé le 5 septembre dernier devant la Secrétaire d’Etat Brune Poirson, les professionnels sont pleinement en accord avec les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics sur la question des déchets de chantier : amélioration du tri, de la collecte, de la valorisation et lutte contre les dépôts sauvages. Pour autant, ils les appellent à faire preuve de prudence et de nuance dans les réponses à leur apporter. A cet égard, ils rappellent qu’aucune analyse d’impact économique sérieuse n’a pu être faite sur les conséquences d’un basculement général des produits et matériaux de construction dans un système REP.

Consulter la suite du communiqué de presse

Bordeaux récompensée pour sa lutte contre le gaspillage dans les restaurants scolaires

Source : ville de Bordeaux


La Ville de Bordeaux livre chaque semaine environ 70 000 repas dans les écoles. Malgré la gestion fine de la commande des repas, des excédents sont inévitables.Récupération des denrées encore consommables

Le surplus de repas fabriqués par le SIVU mais non livrés dans les écoles sont donnés à la banque alimentaire. Mais la ville a souhaité aller plus loin en valorisant aussi les denrées encore consommables à la fin de la restauration scolaire (salades, laitages, fromages emballés, fruits, etc …) en les cédant à des associations qui pourront, à leur tour, en faire bénéficier des familles.
Ce projet a été concrétisé en juin 2015 avec les Restos du coeur et le groupe scolaire Joséphine / Dupaty dans le quartier des Chartrons. Cette première expérimentation a permis de récupérer des portions pour 20 à 40 personnes selon les jours.

Le dispositif va être élargi en décembre 2015 au groupe scolaire Somme / Paul Antin dans le quartier Nansouty avec le Pain de l’amitié.

L’objectif est, à terme, que ces collaborations soient étendues à tous les établissements scolaires de Bordeaux, les associations étant identifiées en partenariat avec la Banque alimentaire.

Prix Territoria d’or 2015

Le jury de l’Observatoire Territoria a décidé de distinguer cette initiative en décernant à la Ville de Bordeaux le Prix Territoria d’or 2015 en matière de développement durable.
Les trophées seront remis le 25 novembre 2015 au Sénat.

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>