Archives du blog

Salariés fragilisés par la crise : une aide pour payer leur loyer ou leur prêt immobilier @ActionLogement @Min_Territoires

Source : Action Logement

En concertation avec le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, Action Logement met à disposition des salariés confrontés à une perte de revenus un dispositif d’aides financières pour leur permettre de payer leur loyer ou  leur prêt immobilier. Cette nouvelle aide vient compléter les dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants et renforcés pendant la crise sanitaire.

Le Conseil d’administration d’Action Logement Groupe a décidé le 11 juin de mettre en place un dispositif d’aide exceptionnelle en faveur des salariés confrontés à une baisse de revenus pour le paiement de leur loyer ou le remboursement de prêts pour l’achat de leur logement. Ce dispositif, doté de 100 millions d’euros mobilisés par Action Logement, est effectif avec effet rétroactif à compter du 1er avril 2020. Le Groupe Action Logement, animé par les partenaires sociaux, apporte ainsi une réponse aux personnes fragilisées par les conséquences de la situation sanitaire exceptionnelle et met en œuvre concrètement ses valeurs de solidarité et d’entraide, illustrant son utilité sociale.

Ce dispositif concerne :

  • Les locataires du parc privé, social et intermédiaire
  • Les locataires de résidence collective d’hébergement (hors Crous)
  • Les ménages accédant à la propriété.

Ce dispositif s’adresse :

  • A tous les salariés du secteur privé quelle que soient leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail qui ont eu à subir une baisse de leurs revenus d’au moins 15% à la suite de la mise en place de mesure de chômage partiel ou une hausse significative de leurs dépenses.
  • Aux demandeurs d’emplois ;
  • Aux salariés ayant eu à connaitre des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel ;

En savoir plus

Les Epl de Bourgogne-Franche-Comté se coordonnent sur la gestion des loyers et la reprise des chantiers @FedEpl

Source : lesepl.fr

A l’occasion d’une visioconférence organisée le 18 mai, les Epl de Bourgogne – Franche-Comté des domaines de l’immobilier d’entreprise et de l’aménagement ont partagé leurs retours d’expériences et leurs bonnes pratiques dans les domaines de la gestion des loyers, des relations des Epl avec les établissements bancaires et les assurances. Elles ont par ailleurs évoqué les contraintes liées à la reprise des chantiers, et leurs craintes concernant l’impact à moyen terme sur leurs finances.

La question de la gestion des loyers des entreprises

Après avoir présenté le panorama des recommandations de la FedEpl, la discussion a fait émerger une stratégie commune des Epl durant le confinement : l’approche au cas par cas, la diversité des locataires ne permettant pas une réponse globale.

L’abandon des loyers sur 2 à 3 mois a notamment concerné les PME de moins de 10 salariés, celles subissant une baisse de leur CA de + 50% et celles opérant des activités interdites (restaurants, clubs sportifs et crèches).

Pour tous les autres cas, les Epl ont majoritairement appliqué un report des loyers. Son rattrapage sera effectué soit sur la durée du contrat, soit réglé à son terme. A noter, si les entreprises ont aménagé avec les Epl leurs loyers, elles ont continué de payer les charges de leurs bâtiments…

..Lire la suite

Un locataire sur cinq craint de ne pas pouvoir payer son loyer ! @Seloger

Source : Se loger

Se loger

Alors que 10,8 millions de salariés sont désormais en chômage partiel, quel est l’impact de la crise du Covid-19 sur le moral des Français, qu’ils soient locataires ou qu’ils envisagent de le devenir ? Éléments de réponse.

Les mesures de confinement auxquelles nous sommes soumis depuis plus de six semaines et leurs répercussions économiques ne sont pas sans impacter l’état d’esprit des locataires et des candidats à la location. C’est ce qui ressort de l’étude que nous avons réalisée, en partenariat avec l’Observatoire du Moral Immobilier (OMI), auprès de plus de 1 600 – actuels et futurs – locataires.

18 % des locataires ont peur de ne pas pouvoir payer leur loyer

L’enquête que nous avons conduite fait apparaître qu’une large majorité (76 %) de locataires ne nourrit aucune inquiétude à ce sujet mais que 18 % d’entre eux, soit près d’un locataire sur cinq, redoutent de ne pas être en capacité de payer leur loyer… En effet, l’arrêt des « activités non essentielles » a eu pour conséquence de ralentir la machine économique hexagonale et de réduire les revenus de nombreux Français. Hors de nos frontières, en Espagne et aux États-Unis, notamment, des locataires paupérisés par la crise du Covid-19 ont d’ailleurs entamé une « grève des loyers ». Enfin, notre étude nous apprend qu’un propriétaire sur trois (34 %) craint qu’en cette période de confinement, son locataire ne soit pas en mesure de lui régler son loyer…

…Lire la suite

Paiement du loyer : des difficultés imposées par la crise sanitaire @ActionLogement @Anil_Officiel

Source : Action Logement

Un salarié sur trois est au chômage partiel depuis nous sommes confinés imposant pour certains une baisse des revenus et des difficultés de paiement du loyer. Découvrez les conseils de l’ANIL, Agence Nationale pour l’Information sur le Logement, et les solutions proposées par Action Logement pour surmonter la crise sanitaire.

Un service d’accompagnement social gratuit et confidentiel

Pour vous aider et vous protéger durant le confinement, un conseiller social Action Logement est à votre écoute et vous accompagne gratuitement et, par téléphone ou par mail, pour comprendre votre situation et identifier les solutions les plus adaptées :

  • Service personnalisé et gratuit
  • Dispositifs de soutiens financiers
  • Accompagnement dans vos démarches
  • Orientation vers des organismes spécialisés et des partenaires

En savoir plus

La Banque des Territoires annule 3 mois de loyers pour les TPE, locataires de locaux CDC Habitat, éligibles à l’accord conclu avec l’Etat @BanqueDesTerr @CDC_Habitat

Source :  Banque des Territoires

La Banque des Territoires, par l’intermédiaire de sa filiale CDC Habitat, annonce être signataire de l’accord conclu entre l’Etat et les principales fédérations et unions de bailleurs de locaux à usage commercial. Les commerces éligibles sont ceux qui emploient moins de 10 salariés et qui, n’exerçant pas d’activité essentielle, font l’objet d’une décision administrative de fermeture pour motif sanitaire.

L’accord négocié et conclu avec le ministère de l’Economie et des Finances, prévoit une annulation de 3 mois de loyer au profit des commerces éligibles. Les charges resteront dues puisqu’elles correspondent à des coûts réels encourus par les propriétaires même en période de fermeture des commerces.

Consulter le communiqué de presse