Archives du blog

Logement social : le parc locatif en progression en Île-de-France #DRIHL

Source : DRIHL 

La DRIEA, Direction régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement d’Ile-de-France, et la DRIHL, Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement d’Ile-de-France, ont publié tous les chiffres clés du parc locatif social d’Ile-de-France au 1er janvier 2018. 

parc locatif social au 1er janvier 2018

Au 1er janvier 2018, le parc locatif social francilien compte 1 284 400 logements, soit 25,7 % du parc locatif social français. Il est en progression de 1,6 % sur un an (moyenne nationale : + 1,8 %). Le nombre de logements sociaux loués (1 190 700) n’augmente que de 0,9 % (moyenne nationale : 1,2 %).
Le parc locatif social représente en Île-de-France 25 % des résidences principales contre près de 16 % en moyenne dans les autres régions françaises.
En 2017, 15 900 logements ont été mis en service en Île-de-France, dont 87 % sont neufs. Dans le même temps, 900 logements ont été démolis, 1 400 ont été vendus et 100 ont changé d’usage ou ont été restructurés.
Au 1er janvier 2018, la proportion de logements vacants est de 2,1 %, le taux de vacance de plus de trois mois s’élève à 0,8 % ; ces chiffres sont identiques à ceux au 1er janvier 2017. En 2017, un peu moins d’un logement sur quinze a fait l’objet d’un emménagement (hors emménagement dans les nouvelles mises en service).

15 900 logements locatifs sociaux mis en service en 2017
Entre le 2 janvier 2017 et le 1er janvier 2018, 15 900 logements locatifs sociaux ont été mis en service en Île-deFrance. Avec 16 % des mises en service régionales, la Seine-Saint-Denis est le premier département francilien en volume de logements sociaux mis en service, devant les Yvelines (14%) et Paris (13%).

Consulter l’intégralité de la note…

Lire aussi :

3F : 579 logement sociaux livrés en juin 2019 @3F_Officiel @ActionLogement

Source : 3F

579 logements sociaux ont été livrés par le Groupe 3F en juin 2019, dont 238 en Ile-de-France. Focus sur 2 programmes immobiliers menés par 3F Résidences et 3F Sud.

3F

3F Résidences : un ensemble immobilier restructuré en résidence sociale et en pension de famille à Clichy-la-Garenne (92)
En entrée de ville de Clichy-la-Garenne, boulevard Victor Hugo, 3F Résidences (société de 3F/groupe Action Logement) vient de restructurer un ensemble immobilier en une résidence sociale de 32 logements et une pension de famille de 33 logements. Cet ensemble avait été acquis auprès de la ville fin 2016. Les nouvelles deux structures sont gérées par le groupement de coopération sociale et médicosociale « La Canopée ». Elles accueillent des personnes ne pouvant accéder à un logement classique en raison de difficultés sociales.

3F Sud : un programme mixte à Peymeinade
Dans le centre-ville de Peymeinade, commune située à quelques kilomètres de Grasse, 3F Sud vient de livrer un programme mixte associant 31 logements locatifs sociaux (14 T2, 15 T3 et 2 T4), 24 logements en accession maîtrisée (11 T2, 11 T3 et 2 T4) et un local commercial. Située avenue de Boutiny, cette résidence s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de restructuration du centre-ville lancé par la commune.
Conçu par l’agence D’Hauteserre Architecte, le projet comprend un bâtiment s’élevant en R+3 et R+4. Les 55 logements se répartissent en deux cages d’escalier, permettant une autonomie des deux programmes, accession et locatif. Un commerce prendra place en rez-de-chaussée. Le stationnement (75 places) est organisé en sous-sol.

La suite ici…

Lire aussi :

ANRU : un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers @AnruOfficiel

Source : ANRU

L’ANRU réalise un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU.

Anru

Cette mobilisation intense a permis de répondre aux attentes des collectivités locales désireuses d’engager les chantiers de transformation des quartiers au bénéfice de leurs habitants. Le comité d’engagement national de l’ANRU a ainsi validé en juillet, les projets de renouvellement urbain des communes ou agglomérations suivantes :
– Gennevilliers
– Stains et La Courneuve au sein de Plaine Commune
– Paris 20e
– Nice
– Mulhouse
– Bonneuil-sur-Marne
– Dunkerque – Grande-Synthe
– Lyon (la Duchère) – Vénissieux
– Villiers-le-Bel
Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU, l’ANRU a ainsi validé les projets de 290 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, l’ANRU a mis 7,3 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs.
Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 25,6 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va notamment permettre de réaliser :
– 59 000 démolitions de logements sociaux
– 46 000 reconstructions de logements sociaux
– 81 000 réhabilitations de logements sociaux

Plus d’informations ici…

Lire également :

NPNRU : les projets de renouvellement urbain de 270 quartiers déjà validés @AnruOfficiel

Source : ANRU

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), les projets de renouvellement urbain de 270 quartiers validés à fin juin ! 

Anru

L’ANRU et ses partenaires poursuivent l’examen et la validation des projets de renouvellement urbain soumis par les collectivités locales porteuses de projets dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).

Ce travail intense, accéléré depuis mai 2018, s’est poursuivi en juin 2019 avec la validation des projets de 17 quartiers d’intérêt national et régional, parmi lesquels ceux des villes et agglomérations suivantes :
– Lille, Roubaix, Tourcoing
– Metz
– Forbach, Behren-lès-Forbach
– Brest
– Bagneux
– Lorient
– Villejuif, L’Haÿ-les-Roses
– La Seyne-sur-Mer

Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU, l’ANRU a ainsi validé les projets de 270 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, l’ANRU a mis 6,5 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs. Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 22 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va notamment permettre de réaliser : 55 000 démolitions de logements sociaux, 42 000 reconstructions de logements sociaux, 73 000 réhabilitations de logements sociaux, et plus de 500 équipements, dont 160 écoles.

Plus d’informations ici…

Lire également :

Découvrez Evoléa, le nouveau bailleur social de l’Allier #Evolea

Source : Evoléa

Née de la fusion entre l’Opac de Commentry, France Loire Allier et l’OPH Moulins Habitat, Evoléa, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), s’implante sur le département de l’Allier avec une présence sur 136 communes du département, soit 43% des communes couvertes.

Logo d'Évoléa

Le patrimoine d’Évoléa se compose d’environ 7 650 logements, dont 30% de pavillons. La SCIC s’inscrit comme un bailleur de référence en comptant à elle-seule 38% des logements sociaux de l’Allier et près de 14 000 personnes logées.
La Société Coopérative d’Intérêt Collectif possède une gouvernance mixte entre collectivités publiques (Moulins Communauté et Ville de Commentry), partenaires socio-économiques (France Loire et associés divers), salariés et locataires, avec un appui avec le Groupe Arcade.

Pourquoi ce regroupement ?
Chacune des structures avait une histoire propre mais des valeurs similaires et de nombreux points communs :
– Un engagement fort dans le logement social malgré une taille restreinte
– Une reconnaissance par la présence marquée sur les territoires
– Un professionnalisme et une culture client déjà très présente
L’objectif d’Évoléa est de faire face à de nombreux défis : économiques, sociétaux, digitaux, mais aussi liés à la nature de notre territoire d’intervention.

En découvrir plus sur Evoléa

Lire également :