Archives du blog

Baisse des APL et des loyers : Quels risques pour le logement social ? @UnionHlm

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Les logements sociaux sont considérés comme un soulagement donné aux ménages dont leurs ressources n’excèdent pas certains plafonds. Donc, une baisse globale des loyers des locataires Hlm pour compenser la baisse éventuelle des APL serait économiquement insoutenable pour les organismes Hlm, confrontés à la paupérisation croissante de leurs occupants. Le modèle économique des organismes Hlm est fondé sur un endettement de très long terme de 140 milliards d’euros, garanti par les collectivités locales, et remboursé par les loyers des occupants du parc social. Cette baisse éventuelle ferait courir un risque systémique majeur à un secteur qui loge 11 millions de personnes et qui génère plus de 300 000 emplois directs et indirects.

Pour Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat : « La politique du logement social se doit d’être prioritairement tournée vers les locataires et les demandeurs, elle ne peut pas servir de justification à une baisse des APL. Notre priorité est l’augmentation du pouvoir d’achat des plus modestes et non pas la diminution des aides au logement. Interrogeons-nous plutôt sur le reste pour vivre, le taux d’effort et, si c’est là l’objectif, sur l’efficacité réelle de dispositifs de défiscalisation qui, aujourd’hui, coûtent cher à l’État sans contrepartie sociale. 50 000 logements financés via le dispositif Pinel, sans servir l’intérêt général, c’est l’équivalent de 30 000 logements très sociaux qui serviraient durablement une politique sociale du logement destiné aux plus modestes. C’est donc un choix politique avant d’être un choix budgétaire. »

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Immobilière 3F : Focus sur deux programmes ! @actionlogement

Source : groupe3f.fr

immobiliere3F_0

Depuis le début de l’année, 3 789 logements ont intégré le patrimoine de 3F. Les sociétés 3F ont livré, en juillet dernier, 27 opérations représentant 911 logements sociaux, dont 435 en Île-de-France et 476 en province.

Immobilière 3F : 73 logements sociaux et un centre médical à Brétigny-sur-Orge (91)

À Brétigny-sur-Orge, Immobilière 3F (3F/Action Logement) vient de livrer un nouveau programme de 73 logements sociaux, dont 4 ateliers d’artiste, ainsi qu’un centre médical dans l’écoquartier Clause Bois Badeau aménagé par la Sorgem.

Conçu par Emmanuelle Colboc, le programme de 73 logements sociaux, auxquels s’ajoute un centre médical, se répartit en quatre bâtiments allant de R+1 à R+5. Économes en énergie, les bâtiments répondent à la RT 2012 – 10 % et bénéficient d’énergie renouvelable grâce à un réseau de chaleur biomasse. Situé à l’angle de la rue du Bois de Châtres et de la rue Jacqueline de Romilly, l’ensemble donne directement sur un jardin de traverse.

Le centre médical de 850 m² est un centre de santé bucco-dentaire composé de 7 à 8 praticiens. Il comprend aussi une maison de santé accueillant 5 médecins généralistes, 4 infirmières et un podologue. Lire la suite

Oui au logement social : IDF Habitat livre son rapport d’activité

Source : idfhabitat.fr

logo_idfhabitat

IDF Habitat a connu une excellente année en 2016. En plus des résultats financiers très séduisants, le groupe a marqué sa présence sur le territoire par une série de réalisations dans le secteur du logement.

  • 77 logements locatifs mis en services
  • 98 logements locatifs en chantier
  • 83 logements en accession sociale livrés
  • 138 logements en accession sociale en cours
  • 9 156 974 € de travaux réalisés
  • 351 logements réhabilités

Consulter ici le rapport

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

ICF Habitat contribue au 1er musée virtuel du logement social

Source : icfhabitat.fr

Icf habitat sablière

ICF Habitat a participé, via deux expositions, à « HLM en expos » lancé par l’Union sociale pour l’habitat.
Visitez ce premier musée virtuel du logement via l’adresse en ligne : musee-hlm.fr.
Il présente l’actualité culturelle et l’histoire du Mouvement Hlm à travers un fonds de plus de 800 images exceptionnelles, mises en scène et commentées sous la forme d’exposition. Pour Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat : « « Hlm en Expos » est un musée en ligne permettant de faire le lien entre le passé, le présent et l’avenir autour de valeurs fondatrices telles que l’humanisme et le logement pour tous. »

 

En savoir plus

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Paris : Les logements sociaux ont progressé dans les 4 arrondissements centraux

Source : apur.org

logoApur   L’Atelier Parisien de l’Urbanisme vient de publier un recueil thématique sur les quatre arrondissements centraux de Paris. A travers ce document, les thématiques liées aux logements, familles, revenus, tourismes…, ont fait l’objet d’une étude approfondie. L’étude est présentée sous forme de cartes et de tableaux décrivent brièvement les récentes situations .

Consultez l’étude

Les quatre premiers arrondissements de Paris ont une cohérence urbaine héritée de l’histoire de Paris et de son urbanisation. Ce sont des arrondissements au bâti ancien avec une forte valeur patrimoniale et une concentration de sites culturels et touristiques. Ces arrondissements se caractérisent aussi par une densité d’emplois élevée et une offre commerciale importante. Cet espace central est particulièrement bien desservi par les transports en commun. La concentration d’activités économiques, touristiques et commerciales induit néanmoins une forte pression sur l’espace public. Les quatre arrondissements centraux sont à la fois les plus petits en superficie et les moins peuplés. Ils représentent ensemble 4,5 % de la population parisienne soit environ 100 000 habitants pour 6,4 % de la superficie de Paris. Par comparaison avec l’ensemble de Paris, ces arrondissements se caractérisent par une surreprésentation des jeunes adultes disposant de revenus plutôt élevés. On constate, sur les dernières années, une baisse de la population résidente, liée à l’augmentation des logements inoccupés. Sur le plan environnemental, les arrondissements centraux – malgré la présence du jardin des Tuileries – sont carencés en végétation.

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce