Archives du blog

.@clairsienne : Lancement des travaux de réhabilitation de la résidence l’Ermitage @actionlogement @NvelleAquitaine

LA RESIDENCE L’ERMITAGE SE RENOUVELLE

Mercredi 16 octobre 2019 à 18h30, Clairsienne lance officiellement les travaux de réhabilitation de la résidence l’Ermitage en présence de Michel Labardin Maire de Gradignan et Vice-Président de Bordeaux Métropole, de Daniel Palmaro Directeur Général de Clairsienne et des habitants.

Couvrant 1 hectare, en bord du parc du Château de l’Ermitage, la résidence l’Ermitage, construite en 1965 a déjà connu une réhabilitation en 1998. Cependant, cette résidence vieillissante nécessite une nouvelle réhabilitation, afin de gagner en attractivité et améliorer le cadre de vie et le confort de ses résidents.
Située en proximité immédiate du projet de renouvellement urbain du centre bourg de Gradignan, les enjeux sont nombreux pour cette réhabilitation lourde de 4 bâtiments et 80 logements en site occupé, qui comprend également un important volet paysager.

Réhabilitation de l’Ermitage
Le programme de réhabilitation des 80 logements répartis sur 4 bâtiments R+4 s’articule autour de 4 volets : la rénovation thermique, la sécurité, le confort des logements et l’accessibilité. Il vise un label CERQUAL NF Habitat.

Les principaux travaux sont :
– Volet Thermique : Isolation thermique par l’extérieur pour une performance énergétique de classe B. Pour offrir de véritables économies d’énergie et de charges, d’autres prestations
thermiques vont être réalisées : Changement des menuiseries en PVC double vitrage ; Installation des VMC hygrométriques B et isolation thermique des toitures terrasses.
– Volet Sécurité : Amélioration et mise en conformité de l’électricité dans les logements et parties communes.
– Volet Confort des logements : Création de balcons de 12 m2 environ pour chaque logement ; Réhabilitation des halls d’entrée.
– Volet Accessibilité & Personne à Mobilité Réduite : Création d’un ascenseur sur chaque bâtiment et mise en conformité des circulations communes pour les personnes à mobilité réduite.

Cette réhabilitation démarrée en septembre 2019 se poursuivra jusqu’en août 2021.
8 mois d’intervention sont nécessaires pour chaque bâtiment et 8 jours par logement.
Cette réhabilitation représente un investissement de près de 5,5 M€ soit 68 503 € par logement.

…lire la suite…

#CongresHlm : L’USH, EDF, Docaposte et Qualitel joignent leur expertise pour créer un carnet numérique du logement adapté aux 5 millions de logements sociaux @UnionHlm

Source : Union sociale pour l’habitat

L’Union sociale pour l’habitat, EDF, DOCAPOSTE et QUALITEL ont signé mardi 24 septembre, à l’occasion du 80ème Congrès Hlm de Paris, une déclaration d’intention pour mener des réflexions communes en vue de concevoir une solution adaptée aux besoins des occupants des logements sociaux : sont concernés les 5 millions de logements Hlm ainsi que les logements neufs en accession sociale à la propriété (15 000 logements par an).

L’objectif de cette association est de développer un service en ligne sécurisé adressé aux professionnels du logement, notamment les bailleurs sociaux, qui permettra d’améliorer la connaissance de l’état des logements, facilitant ainsi la priorisation des actions de rénovation ou d’amélioration de la performance environnementale. 

Lire le communiqué de presse

.@PitchPromotion : inauguration d’une résidence mixte comprenant 39 logements, un EPHAD …

    Source : Galivel

Pitch Promotion inaugure une résidence mixte comprenant 39 logements, un EPHAD et des espaces de locaux d’activités et de services

Vendredi dernier, 13 septembre 2019, Jean-François Gapillout, Directeur Général Région Sud-Est – Pitch Promotion ;  le Président du CCAS, Maire de Béziers ; le Président de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée ; la Vice-présidente du Conseil Départemental ; la Déléguée départementale adjointe de l’Hérault et responsable unité sanitaire et relations usagers à Agence Régionale de santé et Emmanuelle Ménard, Députée de l’Hérault, ont inauguré la résidence « CAP’DOMITIA » dans la ZAC de l’Hours à Béziers. Elle développe 39 logements en accession libre, 60 chambres en EPHAD, des locaux d’activités et de services en rez-de-chaussée ainsi que 71 places de stationnement réparties sur deux niveaux de sous-sol.

Un programme qui multiplie les usages…

Les trois derniers étages du programme sont réservés à l’habitat tandis que les étages inférieurs accueillent l’EHPAD  de 6 300 m². En rez-de-chaussée, un espace de locaux d’activités et de services s’étend sur une surface de 840 m².

Les 39 appartements, qui vont du studio au 3 pièces, disposent d’une entrée privative. Les logements bénéficient d’un éclairage optimal grâce à l’orientation plein sud du programme. De larges terrasses s’inscrivent dans le prolongement des logements et les appartements sur le toit offrent une vue panoramique sur la ville.

Les séjours spacieux peuvent également être modulés en fonction des besoins de ses occupants.

…lire la suite…

Réhabilitation : la résidence Beauval se métamorphose @clairsienne @actionlogement @NvelleAquitaine

   Source : Clairsienne

LA RESIDENCE BEAUVAL SE RENOUVELLE
Lancement des travaux de réhabilitation de la résidence Beauval à Bassens – le mercredi 18 septembre 2019 à 18h00

Mercredi 18 septembre 2019 à 18h00, Clairsienne lance officiellement les travaux de réhabilitation de la résidence Beauval en présence de Patrick Bobet Président de Bordeaux Métropole, de Jean-Pierre Turon Maire de Bassens, de Michel Gaussens Président de Clairsienne et des habitants.

Idéalement située dans la métropole bordelaise, au bord du bassin Montsouris et au coeur de 3,5 hectares d’espaces verts, la résidence Beauval à Bassens possède de nombreux atouts. Cependant, construite en 1969, cette résidence composée initialement de 11 bâtiments et de 183 logements nécessite une réhabilitation, afin d’améliorer le confort et le cadre de vie de ses résidents.

Au cœur du plan de renouvellement urbain du quartier de l’Avenir à Bassens, 10 bâtiments et 180 logements font l’objet d’une ambitieuse opération de réhabilitation à laquelle s’ajoutent le réaménagement des espaces extérieurs avec un important volet paysager et la construction d’une offre nouvelle de 30 logements locatifs en attique, de 24 logements en accession sociale et d’un local commercial.

> Télécharger le communiqué

L’usufruit locatif social : la solution efficace face à la pénurie de logements étudiants @PERL_Immo

Source : Perl

perl logo

A quelques jours de la rentrée, 1 étudiant sur 5 est toujours à la recherche d’un logement pour se rapprocher de son université, soit 350 000* jeunes en quête d’un appartement abordable. Être au cœur des bassins d’emplois et des pôles universitaires tout en proposant des loyers abordables : voilà les critères auxquels doivent répondre les logements étudiants. Pourtant, la production est pour l’heure insuffisante sur le territoire. L’usufruit locatif social (ULS) créé par Perl est une solution efficace pour répondre à cette équation complexe, et renforcer la production de logements sociaux là où il y en a le plus besoin. 600 logements pour étudiants et jeunes actifs ont déjà été créés dans les territoires en forte tension foncière, à proximité des principaux pôles étudiants du pays.

Renforcer la production de logements étudiants dans les territoires les plus en demande
Comme chaque année, les étudiants français doivent faire face à un réel casse-tête pour trouver à se loger. Ils étaient plus de 1,6 million à chercher un logement pour la rentrée universitaire. Parmi eux, 28% trouvent à se loger dans le parc privé, 8% en résidences CROUS (soit 110 000 logements), et seulement 5% sont hébergés en logements sociaux hors CROUS**.
En proposant des logements au cœur de Nice, Lyon, Toulouse, Bordeaux ou encore Courbevoie, Perl consolide l’offre de logements répondant aux besoins des jeunes actifs et étudiants, le tout à loyers abordables. Un élément déterminant, alors qu’aujourd’hui le logement constitue le premier poste de dépenses dans le budget d’un étudiant (500 euros par mois environ).

L’ULS est un dispositif fondé sur le partage de l’usage et de la propriété. Mobilisant l’épargne de particuliers, cette solution permet de proposer des logements sociaux en complément des modes de faire classiques, là où leur production est difficile et où les loyers sont généralement élevés, à l’instar des grands bassins universitaires du pays.

L’ULS a déjà porté déjà ses fruits en Ile-de-France, où les coûts sont les plus élevés pour les étudiants : depuis plusieurs années, jeunes actifs et étudiants logent dans des studios au sein du programme pilote « L’Arche » à Courbevoie (92), dont l’usufruit a été confié à L’Immobilière du Moulin Vert. Situé à quelques minutes de La Défense et du pôle universitaire Léonard-de-Vinci, cet ensemble immobilier, composé de 46 logements, permet à ses résidents de se loger aux portes de Paris, 12e ville la plus chère du monde***, à des prix abordables.

Lire la suite