Archives du blog

Réduction de Loyer de Solidarité : quelles sont les nouveautés ? @LesCoopHlm #RLS

Source : Coop’Hlm

Il y a du nouveau au sujet de la Réduction de Loyer de Solidarité ! L’Etat a publié un arrêté au 11 juin 2019, fixant le taux de cotisation de la CGLLS pour 2019 et précisant les conditions d’application du mécanisme de lissage de la RLS. Plus d’informations ci-dessous…

Les Coop Hlm

La RLS consiste en une remise sur loyer obligatoire pour les locataires du parc social dont les revenus sont inférieurs à certains plafonds accompagnée d’une baisse de l’APL versée à ces mêmes locataires.

Le mécanisme de « lissage »
En lien avec la RLS, l’Etat a publié le 11 juin 2019 un arrêté du 29 mai 2019 qui fixe le taux de cotisation de la CGLLS pour 2019 et précise les conditions d’application du mécanisme de lissage de la RLS pour le même exercice.

Le taux de la cotisation principale s’élève à 2,88% pour cette année avec des dégrèvements. Pour le mécanisme de lissage :
– La majoration de cotisation s’élève à 4,69 % de l’assiette en 2019
– La minoration de la cotisation est égale au produit du coefficient de variation prévu au 2° du II de l’article L. 452-4 du CCH, soit 1,09 appliqué à la RLS 2018.

Sont concernés les locataires :
– des logements ouvrant droit à l’APL qui sont gérés par les organismes d’HLM et les SEM, à l’exception des logements-foyers conventionnés ainsi que des logements sociaux situés en Outre-mer
– dont les ressources (telles que prises en compte dans le calcul de l’APL) sont inférieures à un plafond fonction de la composition du foyer et de la zone géographique

Les plafonds de ressources mensuelles ouvrant droit à la RLS pour 2019 ont été fixés par l’arrêté du 27 décembre 2018

Plus d’informations sur la RLS…

Lire aussi :

Grand Lyon : un projet d’habitat inédit va voir le jour d’ici 2025 @grandlyon

Source : Grand Lyon

Au sein de Villeurbanne, dans la métropole de Lyon, un projet d’habitat inédit va voir le jour d’ici 2025 : « L’autre soie ». L’autre Soie est un site de 23 000 m² avec environ 200 logements adaptés aux besoins des personnes dites vulnérables.

grand-lyon-la-metropole

L’Autre Soie va investir les locaux de l’ancien IUFM, rue Alfred Musset, à Villeurbanne. C’est ici, au cœur du projet Carré de Soie que la Métropole de Lyon et ses partenaires (la ville de Villeurbanne, Est Habitat et le CCO, laboratoire d’innovation sociale et culturelle) imaginent l’Autre Soie, grand projet de solidarité urbaine.

Solidarité envers les publics en difficulté
Le concept de l’Autre Soie ? Développer une offre de logements inédite  :
– habitat participatif : 16 logements
– logement social : 77 logements
– résidence étudiante : 50 logements
– hébergement d’urgence : 28 logements
– logement locatif : 41 logements

Faire participer les habitants à la vie du lieu
Les résidents de l’Autre Soie pourront aussi participer à des activités, s’intégrer dans des démarches collectives, prendre part à des projets… Les associations travailleront donc en lien étroit avec les occupants des lieux pour cibler leurs compétences et voir comment les développer. Les thématiques des ateliers et les formations proposées seront définies avec les participants.

L’Autre Soie, un lieu culturel
Une salle de concert et un amphithéâtre seront construits sur le site, au cœur d’un parc de 1,5 hectare. Ils accueilleront des événements ouverts à tous. Des bureaux dédiés au coworking sont également prévus sur le site, à côté du siège social d’Alynea.

Pour en savoir plus, cliquez ici…

Lire aussi :

Habitat : la Métropole de Rennes tire un 1er bilan très positif du PLH 2015-2020 @metropolerennes

Source : Métropole de Rennes 

La Métropole de Rennes fait le bilan à mi-chemin du Programme Local de l’Habitat (PLH) 2015-2020. Un 1er bilan très positif avec une production de logements supérieure à l’objectif, la poursuite du rééquilibrage territorial, ainsi que des dispositifs innovants pour répondre aux nouvelles précarités et aux enjeux de la transition énergétique… 

Résultat de recherche d'images pour "rennes métropole"

Quelques chiffres clés :
– Budget. Rennes Métropole consacre chaque année 22 millions d’euros aux politiques de l’habitat, dont 16 millions d’euros au logement social.

– 18 300 logements livrés sur les 4 premières années de mise en œuvre du PLH. Cette livraison de logements dépasse l’objectif de production initiale, fixé à 15 200.

– 1 456 logements aidés par an. Cette livraison dépasse l’objectif quantitatif sur la première période triennale de 1 440 par an.

– Logement social : Si plus de 50% des logements (tous types confondus) sont construits dans le cœur de métropole (Rennes, Saint-Jacques, Saint-Grégoire, Cesson, Chantepie), les autres communes du territoire  ne sont pas en reste, en particulier sur le logement social « où tous les territoires ont accueilli des programmes et participé ainsi à l’accueil des populations modestes. Certaines petites communes sont ainsi passées de 8 à 12% de logements sociaux sur leur territoire. Au total, le logement locatif aidé représente 22% des constructions sur la période 2105-2017. »

– Accession sociale : elle représente 12% de la production sur la même période, soit environ 500 logements par an qui peuvent être acquis par des ménages à revenus modestes au prix de 2000 à 2100€/m² en moyenne.

– Rénovations : 2394 logements sociaux ont été réhabilités entre 2015 et 2018, notamment sur le plan énergétique. Plus de 500 logements privés ont été rénovés grâce à l’opération de rénovation du centre ancien de Rennes (OPAH) en cours. 725 logements rénovés énergétiquement (ou en cours) dans les copropriétés du parc privé. À noter que Rennes Métropole consacrera 30 millions d’euros dans les six prochaines années à des aides directes à la rénovation énergétique du parc privé et public, dans le cadre du Plan climat (PCAET) récemment adopté.

En savoir plus…

Lire également :

Logement accompagné : l’UNAFO dévoile son rapport annuel 2018 @UnafoUnion

Source : UNAFO

L’UANFO, Union professionnelle du logement accompagné, et ses adhérents sont mobilisés pour apporter des réponses à la fois adaptées et innovantes, mais aussi pour faire entendre la voix du logement accompagné auprès des décideurs publics. Découvrez toutes les actions menées par l’Unafo en 2018 dans son rapport annuel 

UNAFO

L’année 2018 aura été marquée par la mise en place du Plan quinquennal 2018-2022 pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme. L’Unafo et ses adhérents s’efforcent de donner au logement accompagné toute la place qu’il mérite dans la mise en œuvre de cette politique en participant activement à sa mise en œuvre opérationnelle. Cette volonté passe à la fois par un dialogue régulier avec les pouvoirs publics et par l’illustration quotidienne, sur le terrain, de l’utilité sociale d’un secteur riche de la diversité de ses structures et des publics accueillis. L’Union anticipe et accompagne également les mutations profondes du secteur dans un contexte général de réduction budgétaire. Consolidation du réseau, réflexion sur le modèle économique, renforcement du travail collaboratif à tous les échelons : autant de pistes pour faire du logement accompagné une des forces vives des politiques publiques et territoriales du logement.

Mise en oeuvre accélérée du logement d’abord
L’Unafo a participé au comité d’examen des candidatures de collectivités locales pour une mise en œuvre accélérée du Logement d’abord. Alors que l’État avait prévu de sélectionner 15 collectivités locales, ce sont, finalement, 24 collectivités qui ont été retenues. L’Unafo a fait partie de la délégation ministérielle qui a annoncé à Montpellier les résultats de cet appel à manifestation. À cette occasion, nous avons visité, avec le ministre Jacques Mézard et le secrétaire d’État Julien Denormandie, une pension de famille gérée par l’un de nos adhérents, afin de présenter les avantages d’une orientation prioritaire vers le logement quand celle-ci est accompagnée de moyens humains permettant de favoriser un travail de proximité et l’accompagnement adapté des personnes.

Pour consulter le rapport annuel, cliquez ici…

Lire aussi :

Habitat 17 recherche un Directeur de la Clientèle H/F @Cabinet_Quadra

Acteur incontournable de l’immobilier social en Charente-Maritime, Habitat 17 s’affiche comme le partenaire privilégié des collectivités locales et territoriales dans leur politique de développement local. Il gère ainsi plus de 4700 logements répartis dans 80 communes du département. Afin d’accompagner sa politique de proximité, l’organisme est organisé autour de 5 bureaux décentralisés. Pour maintenir son haut niveau de service et d’exigence, et dans le cadre d’une nouvelle organisation, l’OPH recherche son :

Directeur de la Clientèle

Rattaché au Directeur Général Adjoint, le membre de comité de direction recherché coordonne et met en œuvre la politique de service à la clientèle. Il applique les projets liés à l’évolution de la politique décidée par l’Etat et la direction dans son domaine d’activité. Il manage une équipe de près de 50 collaborateurs répartis entre les services de gestion locative, de maintenance et les 5 secteurs de proximité. Il veille à l’application de la réglementation en matière de gestion locative, de contentieux locatif, de sécurité des biens et des personnes, d’entretien courant et de maintenance patrimoniale. Il travaille en transversalité avec les autres directions de l’organisme et contribue ainsi à définir les priorités du PSP, à mettre en œuvre le projet d’entreprise porté par la direction générale.

Ce poste intéresse un manager doté d’une formation supérieure, et disposant d’une expérience réussie dans le pilotage de projets transversaux, idéalement acquise dans le secteur de l’immobilier social. Capacité à incarner le changement, leadership, intelligence relationnelle sont des atouts indispensables pour réussir à ce poste.

Merci de nous adresser votre candidature, sous la référence 24072, via notre site www.quadra-consultants.com, rubrique Espace Candidat, ou par voie postale à QUADRA, Céline Narcy, 25 rue Louis le Grand, 75002 Paris

> Postuler