Archives du blog

Covivio : l’activité locative en hausse au 3e trimestre @covivio_

Source : Covivio

Covivio, anciennement Foncière des régions, a dévoilé ses résultats du 3e trimestre 2018 et présente une croissance locative soutenue. 

Covivio2

Des marchés locatifs bien orientés
– Bureaux: forte activité locative à Paris et Milan
– Résidentiel allemand: un marché structurellement bien orienté
– Hôtels: poursuite de la dynamique de croissance en Europe et plus particulièrement en France

Une croissance locative soutenue, +2,9% à périmètre constant à fin septembre
– 772 M€ de revenus à 100% et 461 M€ Part du Groupe, en hausse de 5,6% sur un an
– Hausse des revenus de 2,9% à périmètre constant sur les activités stratégiques
– Bureaux: progression de 2,3% à périmètre constant en France et 1,5% en Italie (+2,2% à Milan)
– Résidentiel: poursuite de la bonne dynamique locative à +4,2%
– Hôtels: accélération de la croissance à 3,8% grâce au gain de 6,3% sur les loyers variables

En savoir plus sur l’activité de Covivio au 3e trimestre

Lire également :

Gecina a livré 8 projets immobiliers depuis le début de l’année ! @Gecina

Source : Gecina

Gecina a fait un point sur son activité au 30 septembre 2018. Au total, le groupe a commercialisé plus de 150 000 m² et livré 8 immeubles depuis début 2018.

logo-gecina

Amélioration de la croissance des loyers à périmètre constant
Loyers bruts en hausse de +30,7% à périmètre courant
– Croissance de +2,2% à périmètre constant, surperformant significativement l’effet de l’indexation, en amélioration par rapport au premier semestre

Forte performance en matière de commercialisations dans un marché porteur sur les zones centrales
Tensions commerciales favorables sur les zones centrales où le pipeline et le patrimoine de Gecina sont concentrés
– Près de 150 000 m² loués, pré-loués, reloués ou renégociés depuis le début de l’année représentant près de 10% des surfaces totales de bureaux du Groupe et 56 M€ de loyers en année pleine (dont près de la moitié correspond à des immeubles en cours de développement)

Marché toujours porteur sur les zones de centralité
Un taux de vacance historiquement faible dans le QCA parisien (1,5%), où l’offre disponible se contracte de -44% face à une demande soutenue, portant les loyers de marché à la hausse
– Une situation qui s’améliore plus progressivement en dehors de Paris intra-muros

Lire la suite

Lire également :

Pour 68 % des locataires, il est de plus en plus difficile de louer un logement ! @SeLoger

Source : Se Loger

Près de 7 locataires français sur 10 estiment que louer un logement relève toujours du parcours du combattant. Des difficultés dont ont conscience les propriétaires bailleurs, sans pour autant être prêts à revoir leurs exigences.

Les exigences des propriétaires sont trop strictes pour louer un logement

Selon un sondage réalisé par Opinionway pour Youse, près de 7 locataires sur 10 (68 %) estiment qu’il est difficile de louer un logement en France et 19 % trouvent même que cela est « très difficile ». Les exigences de solvabilité sont les principaux problèmes soulevés par les locataires. « La principale divergence d’appréciation entre locataire et propriétaire sur la solvabilité, c’est la manière de l’évaluer », affirme Olivier Bazin, co-fondateur de Youse, dans les colonnes d’Atlantico. Il ajoute que les locataires « trouvent injustes que les propriétaires continuent d’appliquer des critères de sélection qui sont dépassés à leurs yeux et qui ne correspondent plus à l’évolution de la société ». Ainsi, alors que la plupart des embauches se font aujourd’hui en CDD, 88 % des locataires estiment qu’il est encore compliqué de louer en n’étant pas en CDI.

Les 3 étapes que les locataires trouvent les plus difficiles sont de :

1 Trouver un logement dont le loyer est 3 fois inférieur au salaire (60 %),

2 Payer le dépôt de garantie (40 %)

3 Trouver un garant (38 %).

En savoir plus

Appel à candidatures pour la location de 48 locaux commerciaux à Paris @ParisCommerces @Paris_Habitat @ElogieSiemp @_RIVP_

Source : GIE Paris Commerces

Le GIE Paris Commerces et la Ville de Paris ont lancé un appel à candidatures à destination des commerçants pour l’attribution de 48 locaux commerciaux à Paris. 

Résultat de recherche d'images pour "paris commerces"

Cet appel à candidatures a pour objectif de sélectionner des activités commerciales destinées à s’implanter dans les locaux identifiés chez chacun des trois bailleurs : Paris Habitat, RIVP et Elogie-Siemp.

Sont particulièrement attendues :
– les activités commerciales des secteurs alimentaires, épiceries, mode, équipement de la maison, équipement de la personne, high-tech,
– les activités innovantes, hybrides,
– les activités relevant notamment des secteurs de l’économie circulaire, l’économie sociale et solidaire, commerces culturels.

La visite des locaux est prévue le 28 septembre et les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 octobre 2018 !
Plus de renseignements ici

Sur un même sujet :

Economie collaborative : des usages en développant dans le quotidien des Français @elabe_fr

Source : ELABE

Economie collaborative : des usages qui se développent dans le quotidien des Français

Les échanges de matériel ou vêtements d’occasion entre particuliers constituent la pratique la plus fréquente de l’économie collaborative. Plus d’un Français sur quatre a eu recours au covoiturage et à la location de logement d’un particulier. De manière générale, les jeunes sont plus largement adeptes de l’économie collaborative.

61% des Français déclarent avoir déjà eu recours au moins une fois à la vente/achat/prêt/échange de matériel ou vêtements d’occasion entre particuliers (dont 48% plusieurs fois).

Si l’usage des autres domaines de l’économie collaborative apparait nettement moins développé, il est loin d’être négligeable :

• Le covoiturage (30%)

• La location de logement entre particuliers, échange de logement (26%)

• Le transport en VTC (20%)

• Les AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), groupement de consommateurs (19%)

• Les services d’aide entre particuliers, voisins, comme les courses, bricolage, gardiennage, etc (17%)

• Le financement participatif ou crowdfunding (13%)

• Les cours en ligne, soutien scolaire entre particuliers (13%)

• La location de voiture entre particuliers (9%)

• Les espaces de co-working (6%).

Le recours à l’économie collaborative est fortement lié à l’âge : les jeunes (18-24 ans et 25-34 ans) y ont nettement plus recours. C’est notamment le cas pour :…en savoir plus…