Archives du blog

La RIVP lance son 3e budget participatif ! @_RIVP_

Source : RIVP

Après le succès des deux éditions précédentes, la RIVP, Régie Immobilière de la Ville de Paris, lance son 3e budget participatif ! 

RIVP

Expérimenté en 2017 pour la première fois, la RIVP avait reconduit cette opération en 2018. Au total, sur ces 2 premières éditions, 43 projets ont été retenus et une dizaine d’entre eux sont déjà réalisés ! Ils concernent aussi bien l’amélioration du cadre de vie (propreté, actions de sensibilisation…), les aménagements (locaux poussettes, abris vélos…), le mieux vivre ensemble (jardins partagés, ateliers de cuisine…) que des services (soutien scolaire, prêt d’outils…).

Face au succès et à l’enthousiasme des locataires, la RIVP lance la 3e édition dans 6 nouvelles résidences. Le budget participatif permet aux locataires de s’impliquer dans la vie de leur immeuble. Ils peuvent proposer des idées, seuls ou en groupe, soutenir les projets de leurs voisins et voter pour ceux qu’ils préfèrent. Sélectionnés en fonction de leur faisabilité, les projets qui auront rassemblé le plus de votes seront réalisés par les locataires avec l’appui de la RIVP et d’associations locales.

Plus d’informations…

Lire également :

La garantie Visale d’Action Logement évolue ! @ActionLogement @Visale_fr

Source : Action Logement

Action Logement annonce une évolution de sa garantie Visale avec 2 grandes nouveautés : la couverture du bail mobilité et la prise en charge d’éventuelles dégradations locatives !

action-logement-352542

Depuis plus de 3 ans, Visale, la garantie d’Action Logement, permet de renforcer gratuitement le dossier du candidat locataire lors de sa recherche de logement, et de sécuriser les revenus locatifs du bailleur pendant toute la durée du bail.
Véritable alternative à la caution parentale, Visale a aujourd’hui acquis la confiance de très nombreux partenaires bailleurs et a déjà contribué à loger plus de 100 000 ménages.

Quels sont les changements ?
Ce début d’année est l’occasion pour Action Logement d’améliorer à nouveau sa garantie Visale grâce à :
– la couverture du bail mobilité : créé par la loi ELAN, le bail mobilité est un contrat de location de courte durée (10 mois maximum) d’un logement meublé. Il donne plus de flexibilité au bailleur et facilite l’accès au logement, notamment, à des étudiants ou des personnes en mobilité professionnelle.
– la prise en charge d’éventuelles dégradations locatives : une couverture supplémentaire pour le bailleur, sans frais et dans la limite de 2 mois de loyers et charges pour un logement du parc privé.

Comment savoir si je peux bénéficier de Visale ?
Pour encore plus de simplicité, un nouveau test est en ligne : en quelques clics, le locataire sait s’il peut accéder à Visale avant de demander son Visa. Un vrai gain de temps !

>>> Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Copropriété : l’explosion des charges n’est pas une fatalité pour Enerlis @ENERLIS_FR

Source : Enerlis

Enerlis, société de services en efficacité énergétique et environnementale, a souhaité partager sa vision concernant la hausse des charges de copropriété. 

logo-ENERLIS-SS3E

Pour Enerlis, l’explosion des charges de copropriété n’est pas une fatalité. En matière de rénovation énergétique et de maîtrise des charges courantes, il existe de très nombreuses solutions : Isolation thermique et calorifugeage, réglage et monitoring des installations, remplacement de chaudière, équipements thermostatiques au niveau des appartements, renégociations des abonnements ou achats des fluides, relamping en Led des parties communes, mise en oeuvre de solutions d’énergies renouvelables… Le livre blanc publié en 2018 par l’Abécédaire des Institutions intitulé Comment penser la baisse des charges locatives en donne une vision exhaustive et nourrie de nombreux exemples.

D’ailleurs, la Société Enerlis propose aux copropriétés, aux acteurs du logements social, et aux collectivités, des solutions permettant de financer la totalité des travaux grâce à la mobilisation d’aides et subventions mises à disposition par les pouvoirs publics français et européens et le tiers-investissement.

>>> Pour en savoir plus sur Enerlis, cliquez ici

Lire également :

Logement, immobilier : découvrez tout ce qui va changer en 2019 ! @SeLoger

Source : Se Loger

Plusieurs changements sont à noter en ce début d’année 2019 pour les locataires, notamment la création du bail mobilité pour étudiants et professionnels, la remise en place de l’encadrement des loyers, ou encore la baisse du nombre de logements adaptés au handicap…

nouveau-logo-se-loger

Création du bail mobilité pour les étudiants et les professionnels
L’une des grandes nouveautés de cette année 2019 est bien entendu la mise en place du bail mobilité. Ce nouveau bail a été mis en place pour permettre à des locataires de louer des logements meublés pour une durée comprise entre 1 et 10 mois.

La remise en place de l’encadrement des loyers
L’encadrement des loyers fait son grand retour, avec un plafonnement des loyers dans tout ou partie de la zone tendue des villes, à savoir les villes et leur banlieue. La loi n’impose plus que la totalité d’une agglomération soit soumise à ce plafonnement, seules quelques villes voire un ou plusieurs quartiers sont désormais ciblés.

Une simplification dans le contrat de caution solidaire
Jusqu’à présent, lorsqu’une personne se portait caution pour le locataire, le contrat devait obligatoirement comporter deux mentions manuscrites, ce qui ralentissait la mise en location et décourageait certains garants.

Baisse du nombre de logements adaptés au handicap
Cette nouvelle mesure qui consiste à assouplir les règles de construction ne devrait pas réjouir les personnes en situation de handicap

En savoir davantage…

Retrouvez sur un même sujet :

Logement : que faut-il retenir de la loi ELAN ? @servicepublicfr

Source : Service Public

La Loi ELAN, Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, a été publiée au Journal Officiel ce samedi 24 novembre. Mais alors, que prévoit vraiment le texte ? Que faut-il retenir de cette loi ? 

service public

En résumé, voici ce que prévoit le texte :
– Ne pas créer de nouvelles normes d’urbanisme, limiter les documents demandés en matière de permis de construire, numériser l’instruction dans les communes de plus de 3 500 habitants ;
20 % des logements neufs accessibles, les autres devant être évolutifs de façon à pouvoir s’adapter par des travaux simples aux occupants si nécessaire ;
– Elargir dans le parc social les possibilités de colocation et favoriser l’habitat intergénérationnel ;
– Réexaminer périodiquement la situation des locataires du parc social pour s’adapter à leurs besoins ;
– favoriser l’accession à la propriété pour les locataires HLM ;
– Dématérialiser dans le parc privé les annexes au contrat de location (diagnostic technique, extraits de règlement de copropriété) ;
– Créer un « bail mobilité » d’une durée de 1 à 10 mois sans dépôt de garantie pour les logements meublés, ce bail s’adressant aux personnes en formation professionnelle, en études supérieures, en contrat d’apprentissage, en stage, ou en mission temporaire dans le cadre de leur activité professionnelle ;
– Généraliser les observatoires des loyers dans les zones tendues ;

La suite ici…

Sur un même sujet :