Archives du blog

Quels enjeux pour les communes et les élus les zones à « faibles émissions » ? @nexity #Enviesdeville

     Source : Envies de ville by Nexity

En juin dernier, l’Assemblée nationale a adopté la loi d’orientation des mobilités (LOM). Elle contient une série de mesures ambitieuses sur la mobilité en elle-même et sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Alors que la dernière canicule a nécessité de mettre en place la circulation différenciée, intéressons-nous au déploiement futur des ZFE, les zones à « faibles émissions », prévu par cette loi. Pourquoi un tel dispositif ? Quel est son fonctionnement ? Quelles communes et quels véhicules sont concernés ?

Quid des villes moyennes ?

Dans les villes moyennes, où les citoyens sont très dépendants de leur véhicule, les mesures de restrictions sont difficiles à faire accepter. Même si cela ne suffit pas toujours, des aides financières cumulables existent et représentent une solution attractive. Le bonus écologique ou la prime à la conversion par exemple, peuvent permettre de réduire considérablement la facture. Ainsi, un foyer non-imposable peut bénéficier d’une prime de 5000 € pour une voiture hybride rechargeable ou électrique, et jusqu’à 4000 € pour une voiture thermique. Dans un second temps, la collectivité a la possibilité de mettre en place des systèmes incitatifs pour encourager le covoiturage et pour, d’une manière générale, laisser sa voiture au garage.

Par ailleurs, les navettes autonomes deviendront peu à peu une réalité partout.

> éclairage…

Innovation urbaine : Nexity lab devient Envies de villes @nexity

Source : Nexity Lab

Lancée il y a 2 ans maintenant, Nexity Lab, plateforme de réflexion prospective autour de l’innovation urbaine, a permis de mettre en lumière les enjeux de la ville de demain. Le média évolue aujourd’hui avec une toute nouvelle identité et un nouveau nom : Envies de ville.

À nouvelle identité, nouvelle ligne éditoriale : Envies de ville est une plateforme de solutions pour nos territoires, et propose aux collectivités et à tous les acteurs de la ville des réponses concrètes et inspirantes, à la fois durables, responsables et à l’écoute de l’ensemble des citoyens.
Chaque mois, Envies de ville donne la parole à des experts, rencontre des élus et décideurs du territoire autour des enjeux clés liés à l’aménagement et à l’avenir de la ville, afin d’offrir des solutions à tous ceux qui « font » l’espace urbain : décideurs politiques, urbanistes, étudiants, citoyens… Ces contenus offrent ainsi un éclairage pratique et prospectif autour de six thèmes :
– Transition écologique
– Grands projets
– Habitat
– Populations
– Attractivité
– Penser la ville

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Innovation : la Normandie lance son propre Datalab @RegionNormandie

Source : Région Normandie

La Normandie a crée le Datalab Normandie, un nouvel outil stratégique et innovant pour la transformation numérique de la région. 

DataLab Normandie est un laboratoire de données qui rassemble des partenaires privés et publics, des entreprises innovantes, des laboratoires de recherche, des collectivités, dans un cadre sécurisé, éthique et confidentiel. Tous les domaines sont potentiellement concernés : santé, transport, environnement, agriculture, emploi, banque, assurance, immobilier …

Plus d’infos en vidéo :

Lire aussi :

Novaxia lance des laboratoires d’innovations urbaines, les City Talks @Galivel @novaxia_paris

Source : Galivel

Afin d’imaginer les nouvelles formes de transformation urbaine, Novaxia a annoncé le lancement des « City talks », des ateliers de travail et de discussions afin d’imaginer la ville de demain. Le but étant de lutter contre l’obsolescence des espaces et impulser des dynamiques collectives. 

 novaxia logo

Laboratoires d’innovations urbaines, ces ateliers permettront de servir, informer et éclairer les élus, promoteurs, aménageurs, architectes, associations et citoyens. Novaxia souhaite donner la parole à tous ceux qui font et imaginent la ville de demain, pour co-construire une ville respectueuse de l’environnement, capable d’offrir, à tous, une meilleure qualité de vie.
« City talks » proposera plusieurs ateliers pour cerner les enjeux de transformation urbaine et proposer des solutions. Ils se dérouleront au Pavillon de l’Arsenal, jeudi 27 juin à 18 h.

Qui sont les intervenants :
– Joachim Azan, président de Novaxia
– Vincent Aurez, Manager Climate change & Sustainability services Ernst & Young
– Christophe Canu, Président de l’Obervatoire Régional de l’Immobilier d’Entreprises et Christine Turquet de Beauregard, administratrice –ORIE
– Cécile Diguet, urbaniste à l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Île-de-France. Rédacteur d’une étude « L’urbanisme transitoire : optimisation foncière ou fabrique urbaine partagée » – janvier 2018 –IAU
– « Faire avec», association qui recueille les matériaux au rebut pour rénover des logements insalubres.
– Aude Masboungi, co-fondatrice de « La belle friche» associe des compétences techniques et des projets d’animation pour accompagner les maîtres d’ouvrages dans la définition programmatique de leurs friches
– Nelson Pernisco, artiste membre du collectif « Wonder »
– Eric Pliez, Directeur Général de l’Association Aurore et Président du Samu Social
– Grégoire Saurel, Responsable expertise réemploi / Reuse expertise – Bellastock
– Carlo Spina, responsable construction chezContern SA, une société pleine de projets en matière d’économie circulaire qui réutilise le béton utilisé.
– Xavier Weber, CEO – Fondateur de Data for You

Plus d’informations sur les City talks ici

Lire aussi :

Crise du logement : Transformer des bureaux en habitation ? @nexity #NexityLab

    Source : NexityLab

2,9 millions de m2. Ce chiffre correspond à la surface de bureaux vacants en Île-de-France. Face à un tel constat, l’idée de rénover ces espaces pour les transformer en logements semble séduisante. Simple sur le papier, elle est pourtant bien plus difficile dans la pratique. Comment procède-t-on pour créer une habitation à partir d’un bureau ? Quelles sont les contraintes ? Plein phare sur l’un des grands projets du gouvernement.

Bureaux vacants : un état des lieux alarmant

Le territoire regorge de bureaux totalement vides, principalement concentrés en Île de France. Les raisons de cette désertion ? Cette dernière s’explique en partie par l’évolution des façons de travailler, qui rendent au fil des années les bureaux totalement inadaptés. Mais il faut aussi prendre en compte que le processus de location dans ce domaine est bien plus long et compliqué que pour les particuliers. Dans l’immobilier d’entreprise, un délai de vingt-cinq mois en moyenne est constaté entre le départ d’un locataire et l’arrivée d’une nouvelle société.

Un processus long et cher pour transformer des locaux professionnels

Autant de bureaux vides lorsque de nombreuses familles sont mal logées :

…lire la suite…