Archives du blog

Nominations au conseil d’administration de la MONDIALE @AG2RLAMONDIALE

ag2r

Source : AG2R LA MONDIALE

L’Assemblée générale de La Mondiale, réunie le 30 mai, a nommé Monsieur Michel Chassang, Madame Isabelle Simelière et Monsieur Bernard Stalter, administrateurs, et renouvelé les mandats d’administrateur de Monsieur André-Paul Bahuon et de Madame Manou Heitzmann-Massenez.

Capture

Nominations

Michel Chassang est médecin généraliste et Président de l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL) depuis 2013. Il a été Président du l’Union nationale des omnipraticiens français (Unof), puis de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF). Il a également présidé le Centre National des Professions libérales de Santé (CNPS) avant de rejoindre l’UNAPL.

En 2017, Michel Chassang fonde l’Union des entreprises de proximité (U2P) avec les artisans-commerçants de l’Union Professionnelle Artisanale (UPA). Il est par ailleurs membre du Conseil d’administration de LCL et Président du Comité des nominations de LCL depuis 2014.

Isabelle Simelière est Présidente de VOUS Consulting, société de conseil en stratégie et transformation digitale. Elle a exercé des fonctions de dirigeante au sein du groupe Crédit Agricole durant plus de 20 ans, tant au niveau des caisses régionales que de Crédit Agricole SA et de ses filiales. Isabelle Simelière était ces 6 dernières années membre du Comité exécutif de la Banque LCL, en charge de la stratégie, de la transformation digitale et du pilotage du réseau commercial.

Bernard Stalter est coiffeur. Apprenti à 14 ans, il a ouvert son premier salon de coiffure en 1993. Aujourd’hui, il en possède trois. Il a été élu Président de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA) en décembre 2016, pour un mandat de 5 ans. Il est par ailleurs Président de l’Union nationale des entreprises de coiffure (Unec) et de la Chambre de Métiers d’Alsace et du Grand Est . Enfin, Bernard Stalter est membre du Conseil économique, social et environnemental (Cése) pour la période 2015-2020, au titre des artisans.

En savoir plus sur les renouvellements, cliquez ici

AG2R LA MONDIALE et CNP partenaires dans l’épargne retraite

Source : www.ag2rlamondiale.fr       janvier 2016cnp ag2r

Signature du partenariat AG2R LA MONDIALE-CNP Assurances

AG2R LA MONDIALE et CNP Assurances ont signé le 15 décembre leur contrat cadre de partenariat destiné à créer l’acteur de référence dans le domaine de l’épargne retraite.

>De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

AG2R et La Mondiale : S&P a relevé la notation à A-

Standard & Poor’s a relevé hier la note à long terme des assureurs AG2R et La Mondiale à de «BBB+» à «A-». La perspective reste «stable». «La fongibilité des fonds propres entre AG2R Prévoyance et La Mondiale s’est améliorée, grâce à un renforcement de la solidarité financière en 2015 et à la forte probabilité que le groupe combiné AG2R La Mondiale soit considéré comme un ‘groupe prudentiel’ par la réglementation de Solvabilité 2», explique S&P dans un communiqué. En outre, l’agence de notation estime que la gestion du risque plus prudente mise en place par le groupe l’aidera à le protéger des effets de la faiblesse des taux d’intérêt.

…En savoir plus…

>De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

AG2R LA MONDIALE nouveau Directeur adjoint métier santé prévoyance

CÉCILE WAQUET EST NOMMÉE DIRECTEUR ADJOINT MÉTIER SANTÉ PRÉVOYANCE D’AG2R LA MONDIALE

Cécile Waquet, 40 ans, diplômée de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris et de l’École nationale d’administration (ENA), a été nommée, le 1er septembre 2015, Directeur adjoint métier santé prévoyance d’AG2R LA MONDIALE.
Cécile Waquet exerce ses fonctions au sein de la Direction santé prévoyance du Groupe sous la responsabilité de Jean-Pierre Diaz, Directeur assurances santé prévoyance et de Denis Saules, Directeur métier santé prévoyance.
A ce titre, elle est membre du Comité des managers de direction.

Source : www.ag2rlamondiale.fr

>De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Les Français, leur épargne et leur retraite

retraite ag2r

Les résultats sont en ligne sur le site du Cercle de l’épargne

Le report de l’âge de départ à la retraite fait toujours débat au sein de la population française. Mais, d’après les résultats de l’enquête 2015 du Cercle de l’épargne publiée ce mercredi 24 juin 2015, 51 % des actifs seraient prêts à accepter de travailler jusqu’à 65 ans pour avoir une meilleure retraite contre 49 % qui ne le souhaitent pas. Une position qui tient sans doute à la crainte de ne pas disposer de revenus suffisants à la retraite : plus de quatre actifs sur cinq estiment que leur pension sera insuffisante.

L’enquête 2015 du Cercle de l’épargne, confirme les inquiétudes régulièrement exprimées par les Français au sujet de leur retraite : 81 % des actifs interrogés estiment que leur future pension sera insuffisante et 61 % expriment le même jugement. Alors que les partenaires sociaux sont en discussion pour décider des mesures susceptibles de garantir l’avenir des régimes de retraite complémentaire et que l’une des options sur la table est l’application d’abattements sur les pensions avant 65 ans, 51 % des actifs se disent prêts à accepter de travailler jusqu’à cet âge pour avoir une meilleure retraite. Pour autant, deux tiers des personnes interrogées pensent qu’au moment de liquider leurs droits à retraite, l’âge de départ sera fixé à 65 ans, voire davantage. Ce sont d’ailleurs « les revenus les plus faibles [moins de 2000 euros] qui s’y déclarent le plus volontiers prêts pour compenser un niveau de vie trop faible », notent les auteurs de l’enquête 35 % prêts à cumuler emploi et retraite  14 % C’est la part de retraités qui continuent d’épargner régulièrement pour leur retraite (40 % déclarent le faire « quand c’est possible »).

Lire la suite