Archives du blog

Knight Frank : Charles-Antoine Daudruy rejoint le département Capital Markets @KnightFrankFr @Galivel

Source: Galivel

Diplômé de l’école Audencia Business School de Nantes et titulaire d’un Master en droit des affaires de la Sorbonne, Charles-Antoine Daudruy, 29 ans, rejoint le département Capital Markets de Knight Frank en tant que consultant senior Investissement Bureaux.

Après une première expérience entrepreneuriale, il intègre en 2015 le département Capital Markets de Cushman & Wakefield en tant qu’analyste financier puis consultant sur les volumes inférieurs à 30 millions d’euros.

>En savoir plus

Knight Frank crée un pôle dédié aux Family Offices avec Yohann Floc’h à sa tête @KnightFrankFr @Galivel

Source: Galivel

Yohann Floc’h, 40 ans, rejoint le département Capital Markets de Knight Frank pour développer un pôle dédié aux Family Offices et proposer l’ensemble des services de Knight Frank : la commercialisation de bureaux et le conseil aux utilisateurs, l’aménagement d’espaces de travail, l’investissement, le commerce et l’expertise avec sa filiale Knight Frank Valuation & Advisory.

Fort d’une expérience de 20 ans dans l’immobilier, Yohann Floc’h a évolué pendant neuf ans dans le brokerage et l’asset management international avant d’intégrer Pontegadea, Family Office d’Amancio Ortega, fondateur du Groupe Inditex, pour lequel il gérait l’intégralité du patrimoine français.

>En savoir plus

Lire aussi :

Pas de pause estivale pour le marché de l’investissement @KnightFrankFr

Source : Knight Frank

Knight Frank dresse le bilan du marché français de l’investissement en immobilier d’entreprise à la fin du 3e trimestre 2019.

Les trois derniers mois ont été très animés pour le marché de l’investissement. « 7,9 milliards d’euros ont été investis en France au 3e trimestre 2019. Stable d’un trimestre sur l’autre, ce volume est nettement supérieur de 72 % à celui du 3e trimestre 2018. Les montants engagés depuis janvier dans l’Hexagone totalisent désormais 20,3 milliards d’euros, soit une hausse de 23 % sur un an » annonce Vincent Bollaert, Directeur du département Investissement chez Knight Frank France. 

Grandes transactions : 62 % des volumes investis en France S’ajoutant aux 28 grandes transactions du 1er semestre, 20 opérations supérieures..Lire la suite…

Coworking : un phénomène qui poursuit sa percée @KnightFrankFr

Source : Knight Frank

Knight Frank a dressé le bilan au 1er semestre 2019 des espaces de coworking au niveau de la région Île-de-France

Knight-Frank-Logo

Un résultat légèrement supérieur à la moyenne
593 000 m² de bureaux ont été placés en Île-de-France au 2e trimestre 2019. Légèrement plus élevé qu’au 1er trimestre, ce volume porte à 1,13 million les mètres carrés de bureaux commercialisés sur l’ensemble du 1er semestre, soit une baisse de 15 % sur un an mais une progression de 6 % par rapport à la moyenne décennale. « Plutôt que le ralentissement de l’activité économique, c’est l’absence de très grandes transactions qui est la cause principale du recul de la demande placée depuis le début de 2019. La rareté de l’offre disponible et la hausse des valeurs locatives ont également limité le nombre de nouvelles transactions, en ralentissant les prises de décision et en incitant les utilisateurs à renégocier leur bail plutôt qu’à déménager » explique Philippe Perello, Associé gérant de Knight Frank France.

Socle de l’activité locative, le segment des petites et moyennes surfaces (˂ 5 000 m²) n’affiche qu’une baisse de 3 % sur un an, malgré la forte pénurie de l’offre dans Paris et alors que continuent de s’y multiplier les espaces de coworking. Cette solidité tranche avec le recul important des transactions supérieures à 5 000 m². Au nombre de 34 au 1er semestre 2019, celles-ci totalisent près de 360 000 m² soit une baisse de 34 % sur un an.

Coworking : 62 % du marché parisien
Les acteurs du coworking ont déjà absorbé 119 000 m² de bureaux au cours du seul 1er semestre 2019, contre 130 000 m² sur l’ensemble de 2018. Plusieurs transactions de petites et moyennes surfaces ont été recensées. C’est sur ce créneau de marché que s’est distingué DESKEO. Récemment acheté par l’Américain KNOTEL, celui-ci a loué plus de 15 000 m² en une dizaine de mouvements à Paris et Boulogne. Toutefois, « la progression fulgurante du coworking tient avant tout à la multiplication des prises à bail de grandes surfaces. Depuis janvier, le coworking est ainsi à l’origine de huit opérations de plus de 5 000 m² en Île-de-France, ce qui en fait le secteur le plus dynamique du semestre devant les services et les nouvelles technologies » indique Philippe Perello.
Si quelques mouvements ont été recensés en 1ère et 2e couronnes, le coworking reste un phénomène très parisien. C’est dans la capitale qu’ont en effet été signées toutes les grandes transactions du coworking depuis janvier.

En savoir plus…

Lire aussi :

Immobilier d’entreprise : quelles tendances au 1er semestre 2019 ? @KnightFrankFr

Source : Knight Frank

Knight Frank a dressé le bilan de l’investissement en immobilier d’entreprise au 1er semestre 2019. Quelles évolutions par rapport à 2018 ? Comment se portent les marchés des bureaux et des commerces ? 

Knight-Frank-Logo

Après un 1er trimestre 2019 assez calme, l’activité du marché français de l’investissement s’est nettement emballée au 2e trimestre. « La pause marquée en début d’année n’était que temporaire. Ainsi, après 4,5 milliards d’euros au 1er trimestre, 7,1 milliards ont été investis en France au 2e trimestre 2019. En légère baisse de 3 % sur un an, les sommes engagées depuis janvier totalisent donc 11,6 milliards d’euros, permettant au 1er semestre 2019 de faire quasiment jeu égal avec le 1er semestre 2018 et de dépasser de 55 % la moyenne décennale » annonce Vincent Bollaert, Directeur du département Investissement chez Knight Frank France.

L’année des méga-deals
Au 1er semestre 2019, le nombre total de transactions réalisées en France a diminué de 15 % sur un an. Cette baisse a été compensée par le dynamisme des opérations supérieures à 100 millions d’euros. Au nombre de 28 (contre 33 au 1er semestre 2018), celles-ci totalisent en effet 7,3 milliards d’euros, soit 63 % de l’ensemble des montants engagés dans l’Hexagone. Ce sont les cessions de bureaux qui ont fait la différence, en particulier celles réalisées au profit de SWISS LIFE (portefeuille « Texas ») et PRIMONIAL REIM associé aux Coréens de SAMSUNG (« Le Lumière », Paris 12e) pour un volume cumulé de près de trois milliards d’euros. Ces deux transactions géantes ont également gonflé la part de l’Ile-de-France. Ainsi, 9,5 milliards d’euros y ont été investis depuis janvier, tous types d’actifs confondus, soit une hausse de 4 % par rapport au 1er semestre 2018. Et ce n’est pas fini : d’autres méga-deals seront bientôt finalisés en région parisienne, à l’exemple des cessions du futur flagship NIKE sur les Champs-Elysées, de « Majunga » à La Défense ou de « Crystal Park » à Neuilly-sur-Seine.

Bureaux : des volumes multipliés par trois
Les volumes investis sur le marché français des bureaux ont été multipliés par trois entre les 1er et 2e trimestres 2019 et atteignent 9,2 milliards d’euros sur l’ensemble du 1er semestre. En hausse de 10 % sur un an, ce montant représente 80 % de l’ensemble des sommes engagées dans l’Hexagone, tous types d’actifs confondus.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :