Archives du blog

Julien Denormandie veut obliger les agences immobilières à se former contre les discriminations @J_Denormandie @Journal_Agence

Source : Journal de l’agence

Le ministre du Logement et de la ville, Julien Denormandie, annonce un décret obligeant toutes les agences immobilières et les associations professionnelles à suivre une formation de lutte contre les discriminations.

Au lendemain de manifestations contre les violences policières et le racisme à travers la France, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, passe à l’action.

Tester les entreprises afin de déceler les discriminations…

Pour lutter contre les discriminations, Julien Denormandie annonce de nouveaux « testings » dans les entreprises. Le testing consiste à envoyer pour la même offre d’emploi deux CV identiques avec comme uniques différences l’origine du candidat et/ou une adresse dans un quartier populaire…

En savoir plus

À partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourront avoir lieu de manière complètement dématérialisée @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Ministère

Une ordonnance présentée en Conseil des ministres aujourd’hui permet la tenue des assemblées générales par des moyens complètement dématérialisés comme la visioconférence, en dehors de toute présence physique des copropriétaires, et sans qu’il soit nécessaire que l’assemblée générale ait décidé au préalable des modalités de sa mise en œuvre, et ce à partir du 1er juin.

« Les visites virtuelles et la dématérialisation des actes notariés ont d’ores et déjà permis aux Français de continuer à se projeter dans leur projet immobilier. Aujourd’hui, le Gouvernement en permettant la dématérialisation des assemblées générales de copropriété à partir du 1er juin facilite la prise de décisions et assure la continuité de leur fonctionnement. C’est une simplification considérable très attendue par les millions de Français qui vivent en copropriété » Julien Denormandie

En raison de l’épidémie de Covid-19 et des interdictions de regroupement qu’elle entraîne, les copropriétés se trouvent dans l’impossibilité matérielle de tenir des assemblées générales dans des conditions normales. L’ordonnance du n° 2020-304 du 25 mars 2020 a déjà adapté les dispositions applicables en matière de copropriété à ce contexte en prévoyant un renouvellement des contrats de syndic et des mandats des membres des conseils syndicaux qui ont expiré ou expirent entre le 12 mars et le 23 juillet jusqu’à une prochaine assemblée générale qui devra se tenir au plus tard le 31 janvier 2020…

En savoir plus

Logement : Julien Denormandie appelle à une reprise de tous les chantiers avant la fin mai @BanqueDesTerr

Source :  Banque des Territoires

Lors d’une interview, le ministre de la Ville et du Logement a dit souhaiter que l’ensemble des chantiers reprennent avant la fin du mois de mai : « C’est l’objectif » et « c’est faisable », a-t-il affirmé. Le matin même, Julien Denormandie s’était rendu, en compagnie de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, sur le site de l’écoquartier de Montévrain (Seine-et-Marne), afin de visiter les chantiers d’EpaMarne (établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée), qui ont repris progressivement depuis le 22 avril. Les deux ministres ont pu vérifier sur place la mise en oeuvre des mesures sanitaires et du guide, arrêtés en concertation avec les professionnels du bâtiment, pour enrayer l’épidémie de Covid-19 (voir ci-dessous notre article du 3 avril). À l’issue de la visite, Julien Denormandie a confirmé « que c’est possible. Ce chantier montre que l’on peut reprendre dans des conditions complètes de sécurité ».

Selon le directeur général d’EpaMarne-EpaFrance, si le premier chantier a bien repris le 22 avril, une quarantaine de chantiers d’EpaMarne sont en revanche encore à l’arrêt. En effet, « un temps d’échanges est nécessaire avant chaque redémarrage, il faut beaucoup de collaboration entre tous les acteurs et de temps ». Avec l’expérience acquise sur les premières reprises, les prochaines réouvertures devraient toutefois se faire plus rapidement…

…Lire la suite

Julien Denormandie : « Je me bats pour que les villes de taille moyenne deviennent de vrais pôles de centralité » @Seloger @J_Denormandie

Source : Se loger

Se loger

Alors que la France se déconfine progressivement, Julien Denormandie, qui était l’invité de L’Immo en Clair, l’émission SeLoger-Radio Immo, aux côtés – par écrans interposés – de Bertrand Gstalder, président du groupe SeLoger et d’autres acteurs du secteur, a évoqué les conditions de la reprise. Voici – en bref – ce qui s’y est dit.

Les porteurs de projets immobiliers se montrent confiants

Invité de l’émission L’Immo en Clair, le programme de SeLoger et de Radio Immo, Bertrand Gstalder, le président du groupe SeLoger, est revenu sur les résultats de l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier (OMI) et a pointé du doigt l’importance du moral des ménages. « C’est une condition, certes pas suffisante, mais nécessaire à la reprise » explique-t-il. Or, il ressort de l’étude de l’OMI qu’en plein confinement, 7 Français sur 10 avaient confiance en la finalisation de leur projet immobilier, qu’il s’agisse d’achat, de vente ou encore de location. « La confiance est là » fait remarquer Bertrand Gstalder. L’étude montre également qu’un porteur de projet immobilier sur deux s’attend à ce que les prix des logements baissent de façon « progressive et différenciée selon les territoires ». En revanche, le fait que les acheteurs interrogés redoutent une hausse des taux d’intérêt immobilier (pour la moitié d’entre eux) et une poursuite du durcissement des conditions d’octroi d’un crédit bancaire (pour 40 % des sondés) pourrait constituer un frein à la reprise. « Mais sur l’ensemble de nos sites, il est intéressant de constater que le trafic a repris. Dans l’ancien, il a même progressé de 18 % par rapport au mois de mars dernier ». Si les consultations d’annonces immobilières de luxe et de construction de  maisons progressent, dans le neuf et dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, commerces), le taux de consultation des annonces reste en deçà de la normale. 

Vers un plan de relance de l’offre et de la demande ?

S’inquiétant du fait que la crise du Covid-19 avait déjà entraîné des retards de livraison  et risquait, conséquemment, d’aggraver la pénurie de logements neufs et rénovés en France, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, a demandé au ministre du Logement ce qu’il pensait de l’opportunité de prévoir, pour le marché du neuf, un plan de relance qui agirait non seulement sur l’offre mais aussi sur la demande…

…Lire la suite

Muriel Pénicaud et Julien Denormandie choisissent Marne-la-Vallée pour la reprise des chantiers @_EpaMarne @murielpenicaud @J_Denormandie

Source : EpaMarne

Mardi 12 mai 2020, Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne-EpaFrance, a accueilli Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, pour découvrir les mesures mises en œuvre sur un chantier de construction. En visite dans l’écoquartier de Montévrain, les mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire des compagnons leur ont été présentées.

Le 21 avril dernier, EpaMarne-EpaFrance annonçaient la reprise des chantiers conduits en maîtrise d’ouvrage, sur 11 sites « tests ». Ils avaient pour ce faire établi une feuille de route méthodologique regroupant près de 25 étapes, qu’ils soient administratifs, logistiques ou encore techniques, pour assurer aux personnes intervenant sur le terrain un niveau de sécurité sanitaire maximal. Depuis, ce sont près d’une vingtaine de chantiers qui ont pu reprendre. Tous ces chantiers sont choisis selon leur niveau d’importance dans les projets d’aménagement dans lesquels ils s’insèrent : voirie, terrassement, viabilisation, mais aussi avancement des groupes scolaires notamment. La mise en œuvre concrète de cette feuille de route, associée à l’impact des mesures prises par le Gouvernement, permettront dans les prochaines semaines, de mesurer les conséquences directes sur les calendriers des projets.

Déclarations de Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Cela fait du bien de voir l’activité économique repartir, de bâtir les logements pour les familles qui les attendent. (…) La base vie où les compagnons peuvent se reposer, se changer, se restaurer est parfaitement adaptée pour leur sécurité. (…) Les salariés n’iront pas travailler si leurs conditions de sécurité ne sont pas respectées. Ici, c’est un chantier modèle et il a fallu deux jours pour que tout soit compris et respecté. (…) La culture de la sécurité a toujours été essentielle pour le bâtiment. (…) Au 1er juin, tout n’aura pas encore repris à 100%. L’activité reprend et on reviendra vers un processus plus normal. (…)

La confiance dans la reprise est essentielle. Le guide sanitaire de l’OPPBTP est l’un des 60 guides métiers. La confiance se construit en étant des professionnels des conditions sanitaires dans le travail. (…)

…Lire la suite