Archives du blog

Accélérer la rénovation énergétique des logements : l’ADEME, Orpi et le PBD se mobilisent @ademe @PlanBatiment @Orpi_France

Source : ADEME

L’ADEME, Orpi et le Plan Bâtiment Durable ont signé le 9 septembre un nouveau «Green Deal» en faveur de la massification de la rénovation énergétique des logements privés, en présence de Julien Denormandie, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable, Arnaud Leroy, Président de l’ADEME et Christine Fumagalli, Présidente d’Orpi. Ce «Green Deal» permettra d’accélérer la rénovation énergétique des logements.

Alors que la loi Energie et Climat vise la neutralité carbone d’ici 2050, la problématique des dépenses énergétiques liées au bâtiment est plus que jamais d’actualité. Le Green deal signé hier, qui poursuit un engagement entériné en 2017 lors d’un premier Green deal entre Orpi, le Plan Bâtiment Durable et le Ministère du Logement, s’inscrit dans la poursuite de cet objectif.

Green Deal 2, une convention encore plus engagée qui vise à mieux former les agents immobiliers Orpi. « En tant que premier réseau immobilier, nous nous devons de maintenir un niveau d’exigence pour nos collaborateurs, afin de répondre au mieux aux attentes de nos clients, qui évoluent et s’approfondissent. Ce deuxième Green Deal est une étape supplémentaire vers un meilleur accompagnement. En tant que coopérative il est notre devoir d’initier ces premières démarches pour apporter notre pierre à l’édifice de la réduction des dépenses énergétiques. », souligne Christine Fumagalli, Présidente d’Orpi.

>>>Lire le communiqué de presse

 

Rénovation énergétique : le gouvernement lance un service d’accompagnement @Min_Ecologie

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

La rénovation énergétique des logements et la lutte contre les passoires thermiques est une priorité du Gouvernement. Elle répond à un triple enjeu : climatique, de pouvoir d’achat et de qualité de vie. Pour cela, la mobilisation de toutes les parties prenantes est essentielle, à commencer par les collectivités territoriales, pour informer et accompagner les Français dans la rénovation énergétique de leur logement et dans la transition écologique.

C’est dans ce cadre qu’Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon annoncent le lancement aujourd’hui d’un nouveau programme : le « Service d’accompagnement pour la rénovation énergétique », conformément à l’arrêté publié ce jour au Journal officiel. Il vise à aider les Français à se repérer et à se faire conseiller, et ainsi savoir quels travaux effectuer pour améliorer leur confort tout en réduisant leurs factures de chauffage. Le déploiement de ce programme sur tout le territoire reposera sur une implication forte des collectivités territoriales volontaires, et prioritairement des régions…lire la suite…

Revitaliser des centres-villes plutôt que construire des maisons individuelles @BanqueDesTerr @caissedesdepots @J_Denormandie

Le ministre du Logement, Julien Denormandie, estime que la priorité doit être donnée à la revitalisation des centres-villes.

« Diriger c’est faire des choix, donc on a fait des choix. […] La conséquence de ça, c’est d’assumer que la maison individuelle en périphérie, son chiffre de construction diminue. […] Moi, je l’assume. » Intervenant, le 29 août, sur Radio Immo lors du REF (Rassemblement des entreprises de France, ex journées d’été du Medef), Julien Denormandie a été très clair. Le ministre chargé de la Ville et du Logement revendique en effet la priorité donnée à la revitalisation des centres des villes moyennes, au détriment des dispositifs favorisant la construction de logements individuels.

Au 30 juin 2019, les mises en chantier de logements individuels purs – autrement dit les « maisons individuelles » – avaient reculé de 7,5% sur les douze derniers mois, alors que les logements collectifs (-4,0%) et les logements individuels groupés (-1,4%) résistaient mieux sur la même période (voir notre article ci-dessous du 30 juillet 2019). Une situation qui inquiète les constructeurs (voir notre article ci-dessous du 27 février 2019). Pour ces derniers, qui n’hésitent pas à évoquer le risque d’un effondrement du marché, la raison tient avant tout à la suppression du PTZ (prêt à taux zéro) dans les zones les moins tendues en matière de logement (zones B2 et C). Or celles-ci concentrent une bonne part des constructions de maisons individuelles, notamment en zones rurales et en périphéries urbaines. Lire la suite…

Lire aussi :

REF 2019 : Interview de Julien Denormandie au micro de Radio Immo @J_Denormandie @radioimmo @medef #LaREF19

Source : Radio Immo

La REF, Rencontre des Entrepreneurs de France (anciennement Université d’Été du Medef), s’est déroulé cette année du 28 au 29 août, à l’hippodrome de Paris Longchamp, sur le thème « No(s) Futur(s), climat, inégalités, conflits… Quel capitalisme demain ? »

A cette occasion, Julien Denormandie, ministre du Logement, a été interviewé par les équipes de Radio Immo.

Le ministre du Logement s’est exprimé sur son choix d’encourager la baisse de la construction de maisons individuelles.

>>>> Ecoutez l’interview

Lire aussi :

 

La révolution numérique, indispensable pour la redynamisation des territoires @Min_Territoires

Source : Cohesion-territoires.gouv

Le Président de la République a fait de la lutte contre les fractures territoriales une priorité du quinquennat. L’impact de la révolution numérique ne doit pas être réservé aux seules « villes intelligentes », mais doit s’ouvrir aux territoires ruraux. A l’heure de l’innovation généralisée, ces territoires ne peuvent être exclus de ce mouvement et doivent y prendre une part active. Au-delà des moyens financiers, il faut permettre aux territoires ruraux de se saisir des opportunités offertes par les révolutions technologiques actuellement à l’œuvre. Cette mission s’inscrit ainsi dans le grand plan de couverture mobile et le plan « France Très Haut Débit » lancés il y a quelques mois.

Le Gouvernement est convaincu que la révolution numérique est indispensable pour désenclaver certaines zones rurales et permettre la redynamisation des territoires les plus fragiles. L’impact du numérique dans les ruralités aura des conséquences positives sur l’emploi, l’attractivité économique, l’accessibilité aux services publics, la santé, la transition écologique, la précarité énergétique, la mobilité et la démocratie participative.

…lire la suite…