Archives du blog

Quel bilan pour Grand Paris aménagement sur 2017 ? Interview de @thierrylajoie @JournalGdParis

Source : Journal du Grand Paris

Dans une interview exclusive accordée au Journal du Grand Paris, Thierry Lajoie revient sur la transformation récente de la gouvernance d’un établissement conduit comme une entreprise. « En 4 ans, notre valeur ajoutée par salarié équivalent temps plein (ETP) a été multipliée par 2 », fait valoir le directeur général de Grand Paris aménagement. Appels à projets innovants, annulation de la ZAC du Triangle de Gonesse, loi Elan… L’aménageur se livre également à un tour d’horizon de l’actualité.

Le conseil d’administration de Grand Paris aménagement s’est réuni ce 12 mars 2018 pour tirer les enseignements de 2017 et préparer 2018. Où en êtes-vous, d’abord, du regroupement et de la gouvernance de Grand Paris aménagement ?

Nous nous construisons. 2017 a été l’année du changement attendu de notre format : la fusion avec l’établissement public d’aménagement de Plaine de France est intervenue au 1er janvier 2017, la fédération avec l’EPA Orly-Rungis-Seine-Amont est en vigueur depuis le 1er novembre 2017, la société publique locale d’aménagement d’intérêt national « Porte Sud du Grand Paris » a été créée avec la communauté d’agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart le 6 décembre 2017. La composition du conseil d’administration de l’établissement a été modifiée, notamment pour intégrer les établissements publics de coopération intercommunale et la métropole du Grand Paris.

 

…lire la suite…

Comment la ville de @Paris a préfiguré son labo d’innovation @JournalGdParis

« Faire différemment »

Une équipe d’agents de la mairie de Paris a mené une démarche afin de créer le laboratoire d’innovation de la municipalité. En une quinzaine de sessions, les 20 « ambassadeurs » de l’administration parisienne ont multiplié les activités afin de s’imprégner des méthodes actuelles d’innovation. « Cette bulle créative a permis de se familiariser avec des démarches de coconstruction qui ne sont pas habituelles dans le secteur public », observe Sophie Largeau, responsable de l’innovation interne de la Ville.

Une équipe d’agents de la mairie de Paris a mené, de novembre 2016 à février 2018, une démarche afin de créer le laboratoire d’innovation de la municipalité.

Ce programme, baptisé « La Transfo », est mené actuellement par l’association La 27e région à Paris, Mulhouse, Dunkerque et avec la région Occitanie. « L’objectif est d’accompagner un groupe de collectivités à créer sa fonction innovation ou R&D », explique Nadège Guiraud, directrice des programmes et des projets de La 27e région. La multiplicité de participants permet de partager les enseignements et les bonnes pratiques.

…lire la suite…

Vers une suppression des départements et de la métropole ? #GrandParis @JournalGdParis

Si le président de la République n’a toujours pas arrêté son choix, un schéma se dessine recueillant un assentiment assez large en faveur d’une métropole-région supprimant à la fois les départements et la métropole du Grand Paris.

D’une pierre deux coups ? Dans l’entourage d’Emmanuel Macron, on rappelle que le président de la République n’a pas arrêté son choix. Mais on dessine un schéma de réorganisation de l’Ile-de-France qui aurait le soutien du plus grand nombre, refléterait « la tendance actuelle » et supprimerait à la fois les départements et la métropole du Grand Paris.

Conformément à ce que rappelle le préfet Michel Cadot à chacun de ses interlocuteurs depuis juillet dernier, le socle du raisonnement présidentiel repose sur l’affirmation de la suprématie du projet sur le périmètre. « Qu’il s’agisse du périmètre actuel de la métropole, trop petit, ou de son extension à la zone dense, aux aéroports et aux villes nouvelles, dénué de continuité urbaine, en peau de léopard, il n’existe pas de périmètre idéal. Partant, autant viser ce qui simplifie le plus l’organisation », résume-t-on.

…lire la suite…

Le Grand Paris express, locomotive pour l’artisanat @GdParisExpress @JournalGdParis

 

 

Laurent Munerot, président de la chambre des métiers et de l’artisanat d’Ile-de-France, et Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, ont signé, lundi 8 janvier 2018, une convention pour maintenir et développer l’artisanat dans et autour des gares du Grand Paris express.

« En signant cette convention, la Société du Grand Paris et la chambre régionale des métiers et de l’artisanat (CRMA) s’engagent à maintenir et développer l’artisanat dans les quartiers de gare du Grand Paris express dès la phase du chantier », a décrit Laurent Munerot, président de la CRMA, lundi 8 janvier 2018.

Trois champs d’intervention sont ciblés par cet accord :

  • créer des emplois et satisfaire les besoins de formations dans le secteur de l’artisanat pendant la phase de chantier ;
  • favoriser l’impact positif du chantier sur les activités artisanales installées à proximité et plus particulièrement sur les entreprises innovantes ;
  • garantir la place de l’artisanat dans les futures gares et dans les quartiers de gares, en favorisant notamment une programmation immobilière adaptée aux PME artisanales.

>>> Ce contenu est disponible ICI

Nicolas Ferrand prend la Direction de la Société de livraison des ouvrages olympiques @JournalGdParis

Nicolas Ferrand

 

 

Un décret du 30 décembre 2017 publié au Journal officiel du 3 janvier 2018 porte nomination de Nicolas Ferrand à la direction générale de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo).

Préfigurateur de la Solideo, Nicolas Ferrand en a été nommé directeur général au 1er janvier 2018 par un décret du 30 décembre. L’établissement public industriel et commercial a pour mission de veiller à la livraison de l’ensemble des ouvrages et à la réalisation des opérations d’aménagement nécessaires à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024.

Avant d’assurer la préfiguration de cette nouvelle structure, Nicolas Ferrand était depuis 2014 directeur général d’Epamarne/Epafrance.  Polytechnicien, diplômé du Massachusetts institut of technology (MIT), Il avait auparavant été chef du bureau des transports d’Ile-de-France au ministère des Transports (2003-2004) puis conseiller technique urbanisme et aménagement au cabinet du ministre de l’Equipement (2004-2007). Il fut ensuite directeur général de l’EPA de Saint-Etienne jusqu’en 2011 puis directeur général de l’aménagement urbain de Rennes Métropole.    >>> Ce contenu est disponible ICI