Archives du blog

Hausse des prix des travaux d’entretien-amélioration #logement @InseeFr #IPEA

Source : insee.fr

LOGOINSEE  Selon l’INSEE, l’organisme en charge de la collecte, l’analyse et la diffusion des informations sur l’économie et la société française,  l’indice des prix des travaux d’entretien-amélioration des logements (IPEA) a connu un bond successif de 0.6% au premier trimestre 2017, après une quasi-stabilité au trimestre précédent (+0,1 %). C’est sa plus vive hausse depuis le premier trimestre 2012.

IPEA 2017

La hausse des prix est forte dans les travaux de menuiserie, qu’il s’agisse de bois et PVC (+1,5 % après +0,3 %) ou de métallerie et serrurerie (+2,6 % après +0,4 %), essentiellement en raison de l’envolée des prix des matières premières métalliques et plastiques. Elle est moins marquée dans les travaux de plâtrerie (+0,8 % après +0,2 %) et encore plus modérée pour les autres types de travaux. Les prix sont stables dans les travaux de couverture et zinguerie.

Sur un an, les prix des travaux d’entretien-amélioration des logements augmentent davantage qu’au trimestre précédent (+1,1 % après +0,8 %). Les prix accélèrent dans les travaux de menuiserie métallique et serrurerie (+3,4 % après +3,0 %), de plâtrerie (+2,3 % après +1,7 %), de plomberie (+1,8 % après +1,5 %) et de menuiserie de bois et de PVC (+1,7 % après +0,8 %).

Au quatrième trimestre 2016, l’indice du coût de production dans les travaux spécialisés de construction de bâtiments anciens (ICP-43BTR) augmente plus modérément qu’au trimestre précédent (+0,3 % après +0,6 %). Sur un an, il croît de 1,6 %, un peu plus qu’au troisième trimestre (+1,4 %).

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Indices des prix des travaux d’entretien-amélioration de logements à la fin du troisième trimestre 2010

Depuis deux ans, l’indice des prix des travaux d’entretien-amélioration des logements (IPEA) corrigé des variations saisonnières progresse plus faiblement qu’auparavant : ses hausses trimestrielles sont inférieures ou égales à + 0,4 % depuis le quatrième trimestre 2008. Au troisième trimestre 2010, l’IPEA s’accroît de + 0,3 % par rapport au deuxième trimestre, exactement comme l’index des coûts correspondant, l’index BT50. En glissement annuel, l’IPEA progresse également au ralenti. Par rapport au troisième trimestre 2009, il augmente de + 1,1 %, soit deux fois moins que l’index BT50 qui connaît une hausse de + 2,4 % sur la même période…

Télécharger la Publication en PDF