Archives du blog

Immobilier : ce qui change en 2019 pour les investisseurs et acquéreurs @Koregraf

Source : Koregraf

Koregraf, plateforme exclusivement dédiée au financement participatif immobilier, fait le point sur les différents changements du secteur de l’immobilier en cette nouvelle année 2019 ! 

koregraf-Logo

– Bail mobilité et taxe d’habitation
Point marquant pour l’immobilier en 2019, la loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) contient quelques articles à destination des propriétaires bailleurs. Ces derniers peuvent déjà proposer des baux mobilité, leur permettant de louer d’un à dix mois leur bien meublé. Le contrat concerne uniquement les personnes seules en études supérieures, en formation professionnelle, en stage, en contrat d’apprentissage, en service civique ou encore en mutation temporaire.

– Une hausse des taux modérée en 2019
S’il y a bien une chose que les acquéreurs savent, c’est que les taux d’emprunt sont au plus bas depuis 1974. Une situation exceptionnelle qui pourrait bien prendre fin prochainement. En effet, la Fed (banque centrale des Etats-Unis) et la BCE ont toutes deux annoncé la remontée à venir de leurs taux directeurs. Une action qui pourrait entraîner une hausse de 0,5 point des taux de crédits immobiliers selon le courtier en crédits Capfi.

– Quand changer d’assurance-emprunteur ?
Les particuliers ayant souscrit un crédit immobilier peuvent, depuis janvier 2018 (amendement Bourquin), changer chaque année d’assurance pour leur prêt immobilier s’ils le souhaitent. La question se posait néanmoins de savoir quand il leur était possible d’effectuer ce changement (anniversaire du contrat, date d’émission de l’offre ?). Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a finalement décidé, fin novembre 2018, que ce serait la date anniversaire de la signature de l’offre de prêt.

Le retour de l’encadrement des loyers
Lire la suite…

Lire également :

Plus que quelques semaines pour profiter de l’année blanche @Galivel

Source : GALIVEL

Les investisseurs immobiliers ont jusqu’au 31 décembre 2018 pour mettre en place une stratégie patrimoniale leur permettant de profiter des opportunités d’optimisation du déficit foncier, liées à l’année 2019, « blanche » sur le plan fiscal.

Déjà intéressant en temps normal, créer du déficit foncier l’est encore plus en ce moment ! En effet, la mise en place du prélèvement à la source (PAS), à partir de janvier prochain, va changer la donne fiscale dans ce domaine.

Rappelons que les travaux sont déductibles des revenus fonciers. Lorsqu’ils sont supérieurs aux recettes locatives, la différence représente un déficit foncier pouvant s’imputer sur le revenu global, dans la limite de 10.700 € par an. Au-delà, les sommes sont reportables sur les revenus fonciers des 10 années qui suivent. En contrepartie, les biens acquis en déficit foncier doivent être mis en location permanente nue pour une période minimale de 3 années consécutives à compter de la création des déficits.

Le PAS mis en place l’an prochain annulera la taxation des revenus « classiques » 2018 des contribuables. Ces derniers seront, en revanche, taxés sur leurs revenus exceptionnels.

Des revenus locatifs 2018 non taxés mais déclarés

…lire la suite…

SWEN Capital Partners : la levée de son 3e fonds d’infrastructures atteint les 455 M€ @SWENCP

Source : SWEN Capital Partners

SWEN Capital Partners, acteur de référence de l’investissement responsable en actifs non cotés, annonce le closing de la levée de son 3e fonds en infrastructures, SWEN Infra Multi-Select 3, qui atteint 455 millions d’euros !

Résultat de recherche d'images pour "swen capital partners"

Ce succès témoigne de la confiance des investisseurs pour la stratégie d’investissement
mise en oeuvre par les équipes de SWEN Capital Partners qui s’appuie sur un solide track-record en infrastructures depuis près de 10 ans.

Une stratégie d’investissement qui a fait le succès de ses deux précédents fonds en combinant investissement en fonds (opérations primaires et secondaires) et en direct dans des actifs infrastructures. Ce troisième fonds sera principalement investi en Europe dans les secteurs des transports, de l’énergie, de la communication et des infrastructures sociales. Les investisseurs en portefeuille bénéficieront ainsi d’un portefeuille diversifié pouvant générer des rendements réguliers pour un niveau de risque optimisé. SWEN Infra Multi-Select 3, qui a d’ores et déjà réalisé ses premiers investissements, devrait réaliser sa première distribution d’ici la fin de l’année.

Fondée en 2008 au sein du Groupe OFI et filiale depuis 2015, SWEN Capital Partners gère plus de 4,6 Mds€ au travers de sa plateforme de services et d’investissement en actifs non coté, Private Equity, Dette et Infrastructure.

Lire le communiqué de presse en intégralité

les loyers par station de RER…et projection de ceux du Grand Paris Express @CushwakeFrance

Cushman & Wakefield publie pour la 2ème fois sa carte des valeurs locatives de bureaux calculées par station de RER en Ile-de-France. Les valeurs affichées sur cette carte correspondent, pour chaque station (249 au total) à la moyenne des valeurs locatives des surfaces de bureaux immédiatement disponibles sur le marché mi-2018. Elles s’entendent hors charges et hors taxes.

L’étude montre qu’en banlieue parisienne, en moyenne, la valeur locative est de 215€/m²/an sur les 249 stations du réseau RER contre 365€/m²/an pour les 302 stations du métro parisien. Les loyers varient ainsi de 380 €/m²/an en moyenne pour la zone 1 (la commune de Paris) à 130€/m²/an pour la zone 5. Et avec le Grand Paris Express, les prix pourraient bien augmenter…

L’impact du Grand Paris Express

Selon l’étude de Cushman &Wakefield, l’amplitude des valeurs locatives par station de RER sera difficilement quantifiable sur les zones de développement du Grand Paris Express. Les loyers du futur Grand Paris Express sont aujourd’hui compris entre 130 et 180€/m²/an, soit un niveau très nettement inférieur aux 215€/m²/an moyens relevés sur l’ensemble du réseau RER francilien. Pour Magali Marton, la directrice des études chez Cushman & Wakefield, l’étude permet de « quantifier les croissances potentielles de loyers sur les nouveaux tronçons du Grand Paris Express. Selon les lignes de RER considérées, le différentiel de valeurs locatives entre les zones Paris/proche périphérie et celles qui accueilleront les futures gares du Grand Paris est de l’ordre de 20% à 50% », précise-t-elle.

> Lire la suite

Le groupe Arkéa lance une nouvelle filiale : Arkéa Lending Services @arkeaLS @cmarkea

 

Brest, le 18 octobre 2018 – Le groupe Arkéa lance une nouvelle filiale : Arkéa Lending Services. Cette fintech est une plateforme de financement B2B à destination des emprunteurs et des prêteurs qualifiés. Son objectif est de faciliter la mise en place de financements en faveur du développement des territoires. Le lancement de cette plateforme est une nouvelle illustration du positionnement d’Arkéa et de son modèle de hub de services financiers, pour apporter la meilleure réponse aux attentes de ses clients.

En développant un nouvel outil au service de l’économie réelle, Arkéa organise la coopération entre les acteurs économiques que sont les entreprises et les collectivités locales et les organismes prêteurs. Cette coopération est génératrice de valeur pour les territoires et leurs habitants.

Arkéa Lending Services est un lieu de rencontre dématérialisé entre les porteurs de projets à la recherche de financements (collectivités locales, PME/TPE, bailleurs sociaux, établissements publics, centres hospitaliers…) et l’écosystème de prêteurs (établissements de crédit, sociétés de gestion, investisseurs institutionnels…).

 

Lire la suite