Archives du blog

G7 à Biarritz J-15 : la Région Nouvelle-Aquitaine sera au rendez-vous ! @NvelleAquitaine

     Source : Région NouvelleAquitaine

Le G7 2019 se tiendra dans 15 jours à Biarritz. Du 24 au 26 août, la Région NouvelleAquitaine va investir la Halle d’Iraty, centre de presse du G7, pour valoriser le territoire et contribuer à la réflexion et à la recherche de solutions dans la lutte contre les inégalités, thème directeur du sommet.
Les savoir-faire locaux, les richesses touristiques du territoire et la gastronomie régionale seront à l’honneur grâce à un espace showroom d’objets issus des entreprises du patrimoine vivant et des entreprises emblématiques du territoire (selle connectée Voltaire, textile Hoopal, planches Boardriders, espadrilles Don Quichosse, porcelaine de Limoges, couteau de Nontron…), une exposition de photographies de Thomas Lodin, Adrien Ballanger et César Ancelle Hansen, et un stand de promotion des produits régionaux.
En matière de lutte contre les inégalités dues au changement climatique, la Région Nouvelle-Aquitaine est un territoire de solutions avec de nombreux exemples d’initiatives et de bonnes pratiques locales et régionales. Tout au long du G7, le village NouvelleAquitaine accueillera ainsi une exposition sur la transition écologique et énergétique et sera animé par des conférences thématiques et des pitchs d’entreprises régionales innovantes.

Calendrier des conférences

 Samedi 24 août
12h-12h45 – Tourisme responsable : 9 villes dont Biarritz et Bordeaux s’engagent selon la norme ISO20121
17h-18h – Financement participatif : comment les nouveaux modèles intègrent le grand public pour une économie plus vertueuse ?

 Dimanche 25 août
12h-12h45 : Trait de côte : comment le préserver ?
17h-18h : Agroécologie : vers la transition durable et une alimentation plus saine

 Lundi 26 août
12h-12h45 : La mobilisation des fonds d’investissements de la Région Nouvelle-Aquitaine dans la transition énergétique

> Télécharger le communiqué

Immobilier à Lyon : ça y est, le cap des 4 800 € le m² est atteint ! @SeLoger

Source : Se Loger

Le prix moyen d’un appartement ancien à Lyon est désormais de 4 817 euros le m² !
Regardez la vidéo ci-dessous pour plus d’explications…

4 817 €/m² : le prix moyen d’un appartement à Lyon
Devenir propriétaire d’un appartement dans la Capitale des Gaules n’a jamais coûté aussi cher ! Et pour cause, le baromètre LPI-SeLoger nous apprend que le prix du m² à Lyon atteint désormais 4 817 €. En termes de prix immobilier, la Cité des Gones n’est certes pas au niveau de Paris (10 450 €/m²) mais elle surclasse tout de même toutes les autres grandes villes de province : Bordeaux, Nice, Lille, Nantes…

Arrondissements : ça baisse dans le 2e, ça monte dans le 6e…
En termes d’évolution des prix, tous les arrondissements lyonnais ne sont pas logés à la même enseigne. Le 2e (Cordeliers, Ainay) et le 6e (Les Brotteaux, Cité Internationale), qui restent les deux arrondissements les plus chers (avec des prix immobiliers qui culminent respectivement à 6 136 € et à 6 250 €/ m²) de Lyon, en sont la parfaite illustration.

Plus de détails ici…

Lire également :

Innovation : Vinci Immobilier crée Vinci Immobilier Corporate Venture @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier crée Vinci Immobilier Corporate Venture, une société dédiée à l’investissement dans des startups. Une démarche d’investissement dédiée au financement de startups innovantes intervenant dans les métiers de Vinci Immobilier

Vinci Immobilier

VINCI Immobilier entend ainsi nouer des partenariats avec de jeunes entreprises innovantes dans lesquelles il pourra investir, au travers de prises de participations, jusqu’ à 1 000 000 d’euros.
La stratégie d’investissement de VINCI Immobilier Corporate Venture cible particulièrement :
– l’amélioration de l’expérience clients,
– le développement de nouvelles offres et services à destination des parties prenantes (clients, collectivités…),
– la recherche de solutions aux grands enjeux sociétaux en lien avec l’immobilier (transition écologique, vieillissement de la population…),
– la disruption de la chaîne de valeur immobilière (intermédiation commerciale, financement alternatif…),
– l’optimisation de la réalisation d’un programme immobilier.

Cette initiative est destinée à permettre à VINCI Immobilier d’accélérer le développement d’offres innovantes et le déploiement de nouvelles solutions pour une ville durable.

Plus d’informations…

Lire aussi :

Logements étudiants : l’usufruit locatif social, une réponse efficace @PERL_Immo

    Source : Perl

Paris, le 11 juillet 2019 – Pour beaucoup de lycéens, il sera bientôt temps de chercher un logement pour la rentrée. La chasse au logement sera d’autant plus ardue que le ministère de l’enseignement supérieur prévoit une augmentation d’environ 34 000 étudiants en septembre 2019 par rapport à la rentrée précédente.

Être au cœur des bassins d’emplois et des pôles universitaires tout en proposant des loyers abordables : voilà les critères auxquels doivent répondre les logements étudiants. Pourtant, la production est pour l’heure insuffisante sur le territoire. L’usufruit locatif social (ULS) créé par Perl est une solution efficace pour répondre à cette équation complexe, et renforcer la production de logements sociaux là où il y en a le plus besoin. 600 logements pour étudiants et jeunes actifs ont déjà été créés dans les territoires en forte tension foncière, à proximité des principaux pôles étudiants du pays.

Renforcer la production de logements étudiants dans les territoires les plus en demande

Comme chaque année, les étudiants français doivent faire face à un réel casse-tête pour trouver à se loger. Ils sont plus de 1,6 million à chercher un logement pour la rentrée universitaire. Parmi eux, 28% trouvent à se loger dans le parc privé, 8% en résidences CROUS (soit 110 000 logements), et seulement 5% sont hébergés en logements sociaux hors CROUS*.

En proposant des logements au cœur de NiceLyonToulouseBordeaux ou encore Courbevoie, Perl consolide l’offre de logements répondant aux besoins des jeunes actifs et étudiants, le tout à loyers abordables. Un élément déterminant, alors qu’aujourd’hui le logement constitue le premier poste de dépenses dans le budget d’un étudiant (500 euros par mois environ).

L’ULS est un dispositif fondé sur le partage de l’usage et de la propriété. Mobilisant l’épargne de particuliers, cette solution permet de proposer des logements sociaux en complément des modes de faire classiques, là où leur production est difficile et où les loyers sont généralement élevés, à l’instar des grands bassins universitaires du pays.

Lire la suite

Immobilier d’entreprise : quelles tendances au 1er semestre 2019 ? @KnightFrankFr

Source : Knight Frank

Knight Frank a dressé le bilan de l’investissement en immobilier d’entreprise au 1er semestre 2019. Quelles évolutions par rapport à 2018 ? Comment se portent les marchés des bureaux et des commerces ? 

Knight-Frank-Logo

Après un 1er trimestre 2019 assez calme, l’activité du marché français de l’investissement s’est nettement emballée au 2e trimestre. « La pause marquée en début d’année n’était que temporaire. Ainsi, après 4,5 milliards d’euros au 1er trimestre, 7,1 milliards ont été investis en France au 2e trimestre 2019. En légère baisse de 3 % sur un an, les sommes engagées depuis janvier totalisent donc 11,6 milliards d’euros, permettant au 1er semestre 2019 de faire quasiment jeu égal avec le 1er semestre 2018 et de dépasser de 55 % la moyenne décennale » annonce Vincent Bollaert, Directeur du département Investissement chez Knight Frank France.

L’année des méga-deals
Au 1er semestre 2019, le nombre total de transactions réalisées en France a diminué de 15 % sur un an. Cette baisse a été compensée par le dynamisme des opérations supérieures à 100 millions d’euros. Au nombre de 28 (contre 33 au 1er semestre 2018), celles-ci totalisent en effet 7,3 milliards d’euros, soit 63 % de l’ensemble des montants engagés dans l’Hexagone. Ce sont les cessions de bureaux qui ont fait la différence, en particulier celles réalisées au profit de SWISS LIFE (portefeuille « Texas ») et PRIMONIAL REIM associé aux Coréens de SAMSUNG (« Le Lumière », Paris 12e) pour un volume cumulé de près de trois milliards d’euros. Ces deux transactions géantes ont également gonflé la part de l’Ile-de-France. Ainsi, 9,5 milliards d’euros y ont été investis depuis janvier, tous types d’actifs confondus, soit une hausse de 4 % par rapport au 1er semestre 2018. Et ce n’est pas fini : d’autres méga-deals seront bientôt finalisés en région parisienne, à l’exemple des cessions du futur flagship NIKE sur les Champs-Elysées, de « Majunga » à La Défense ou de « Crystal Park » à Neuilly-sur-Seine.

Bureaux : des volumes multipliés par trois
Les volumes investis sur le marché français des bureaux ont été multipliés par trois entre les 1er et 2e trimestres 2019 et atteignent 9,2 milliards d’euros sur l’ensemble du 1er semestre. En hausse de 10 % sur un an, ce montant représente 80 % de l’ensemble des sommes engagées dans l’Hexagone, tous types d’actifs confondus.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :