Archives du blog

#RSE : Arkéa accompagne la startup rennaise Newcy @cmarkea

Après Algo Peinture, Cozynergy et Osmia, voici Newcy : une nouvelle pépite dénichée par les équipes du fonds « We Positive Invest » et accompagnée par Arkéa. 

Arkéa (avec le fonds Breizh Up et le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine) accompagne la startup rennaise Newcy dans la poursuite de son déploiement. Après avoir inondé le marché rennais de ses gobelets multicolores, Newcy souhaite implanter sa solution clef en main de gobelet réutilisable dans toutes les grandes villes de France. Cette levée de fonds de 1 M€ va lui permettre de réaliser les investissements nécessaires à son développement pour couvrir l’ensemble du territoire français d’ici 2020.

C’est en observant, chaque jour, l’amas de gobelets en plastique aux abords des distributeurs de boissons de leur campus que quatre étudiants de Rennes School of Business (Ecole Supérieure de Commerce de Rennes) et de l’INSA Rennes ont eu l’idée de créer la startup Newcy, pour « New Cycle ». Le constat est alarmant : « 4,7 milliards de gobelets sont jetés chaque année en France, soit 150 gobelets par seconde, et seulement 1 % d’entre eux est recyclé ! », précise Caroline Bettan, Présidente et co-fondatrice de la société.

L’enjeu de la transition énergétique

Newcy permet de s’inscrire dans la logique du zéro déchet et de réduire les émissions de CO2 de 79 % en moyenne (par rapport aux gobelets jetables). Pour le lavage des gobelets, la société fait également appel à des entreprises adaptées et maximise ainsi l’impact sociétal.

Dans un contexte de pressions réglementaires liées à l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique, qui prévoit l’interdiction de la vaisselle plastique jetable d’ici 2020, le concept original de Newcy a déjà séduit plusieurs entreprises dans le cadre de leur démarche de responsabilité sociétale. La startup estime le nombre de gobelets jetables épargnés à plus de 424 000 depuis mai 2017.

« Ce nouvel investissement témoigne de la volonté du groupe Arkea de renforcer sa présence dans des secteurs qui préfigurent l’économie de demain, en faveur du développement des territoires et des génératinos » Marc Brière, Président du Directoire d’Arkea Capital

> Télécharger le communiqué

 

2018 année record du marché de l’investissement immobilier – Analyse de #Catella

  Source : CATELLA

2018 part sur des bases très solides qui pourrait en faire une des années record du marché de l’investissement immobilier.

La prime de risque demeure attractive, les taux de vacance baissent, les loyers progressent et la France attire de nouveau : tous ces éléments maintiennent un contexte favorable pour le secteur.

Le 2ème semestre devrait poursuivre cette dynamique qui reste favorable aux vendeurs, surtout que l’equity est là et provient du monde entier.

Cependant certains marchés commencent à corriger, et notamment ceux qui ont connu des mouvements difficiles sur leur marché locatif ou qui n’ont pas de perspectives « Grand Paris ». Ce phénomène est pour l’instant un peu noyé dans la masse et les effets d’annonce, mais cela pousse à rester vigilant.

L’arrêt du quantitive easing par la BCE aura surement un impact sur les taux d’intérêt, mais on devrait commencer à le sentir en 2019. D’ici là, le momentum reste excellent !

…LIRE LA SUITE …

Immobilier d’entreprise : le marché locatif en IDF en hausse de 15% #Catella

Avec 1 333 000 m² il est le meilleur premier semestre depuis 2008.

Cette croissance s’explique par le dynamisme du marché des surfaces de plus de 5 000 m² (+24%) avec 41 transactions réalisées au cours du semestre. Parmi celles-ci, on note que le co-working continue son développement avec 5 nouvelles transactions réalisées dans le semestre.

Cette activité est aussi maintenue par la forte activité du Quartier Central des Affaires parisien. Ce marché, en hausse de 10%, est très actif sur tous les créneaux de surfaces. On y constate une baisse des mesures d’accompagnement sensible sur le créneau des petites surfaces pour lesquelles il n’est pas rare que les propriétaires reçoivent plusieurs dossiers de candidature sur la même offre.

Les taux de vacance sont en baisse dans tous les secteurs de l’Ile-de-France et la pénurie s’installe dans Paris avec un taux de 2,4%, qui atteint même 2,2% dans Paris QCA.

Le volume de 2018 pourrait se situer entre 2,7 et 2,8 millions de m² si la tendance actuelle se poursuit, soit un chiffre proche des niveaux records de 2006 et 2007.

> les chiffres clés

Région et Europe aident l’investissement dans les entreprises @NvelleAquitaine

Source : Nouvelle aquitaine

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, se rendra aux Forges de Bologne ce mercredi 11 juillet à 15 heures, à Parthenay (ZI la Chauvelière – 11 rue Gustave-Eiffel), pour visiter le site et poser la première pierre du nouveau centre de « Recherche et Développement » (R&D).

Lors de la commission permanente qui s’est tenue ce lundi 9 juillet à Bordeaux, et dans le cadre de sa politique d’aide aux investissements dans les entreprises, la Région a octroyé une subvention de 600 000 € aux Forges de Bologne, pour les parties liées aux équipements et aux travaux.

Site basé à Parthenay du groupe Lisi Aerospace, les Forges de Bologne lancent un projet baptisé UAP3 : un centre de « R&D » appliqué, alliant l’étude et la mise en œuvre de nouveaux process, les capacités humaines (ressources et compétences) et l’outil industriel adapté.

Ce projet bénéficie aussi d’une aide de l’Union européenne pour la partie « Recherche », via le Fonds européen de développement régional, à hauteur de 692 084,50 €.

Après avoir analysé les futures tendances du marché aéronautique, l’entreprise a identifié les futures familles de produits sur lesquelles elle a décidé de se positionner pour assurer sa pérennité et sa croissance dans les cinq à dix ans qui viennent.

 

 

…lire la suite…

Prélèvement à la source : quels impacts sur l’immobilier ? @SeLoger

Source : Seloger

Le prélèvement à la source de l’impôt est prévu pour début 2019… Mais alors, quels seraient les impacts sur le marché de l’immobilier ? Quelles conséquences pour les Français ?

nouveau-logo-se-loger

Prélèvement à la source : quel impact sur la capacité d’emprunt ?

Actuellement, pour évaluer la capacité d’emprunt du futur emprunteur, les banques prennent les revenus nets perçus par le ménage et font un rapport entre la future charge de remboursement mensuelle et ses revenus : ce taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 %. Les impôts sur le revenu ne sont pris en compte que dans le calcul du « reste à vivre », somme qui reste à l’emprunteur une fois déduites de ses revenus nets toutes les charges (autres prêts en cours, impôt, etc.). « En 2019 avec le prélèvement à la source, les impôts seront directement déduits du salaire. Si les banques calculent le taux d’endettement maximum en prenant en compte le salaire après impôts pour calculer le taux d’endettement, la capacité d’emprunt sera réduite d’autant, entrainant une perte de pouvoir d’achat immobilier (…)

Un sentiment d’appauvrissement pour les Français ?

La mise en place du prélèvement à la source risque de déstabiliser les Français et d’entrainer un flottement du marché début 2019. En effet, les ménages pourraient ressentir un effet psychologique « d’appauvrissement », en raison de la baisse du salaire affiché sur leur fiche de paie.

En savoir plus…

Lire aussi :