Archives du blog

PATRIZIA confirme sa position de prestataire global d’investissements immobiliers

Source : Galivel

Pour les six premiers mois de l’année 2017, le gestionnaire d’investissements sur les marchés immobiliers de la France et de 14 autres pays de l’Europe, PATRIZIA, a connu une hausse de ses actifs et de son résultat opérationnel sur l’ensemble du territoire européen.

  • Résultat opérationnel de 35,1 millions d’euros, bien en ligne avec la prévision annuelle de 60/75 millions d’euros
  • Actifs sous gestion en hausse de 0,6 milliard d’euros pour atteindre 19,2 milliards d’euros avec 20,6 milliards d’euros attendus pour la fin d’année
  • une offre publique de rachat d’actions débutera le 10 août 2017

Dans l’ensemble de l’Europe, PATRIZIA a développé ses actifs sous gestion, pour atteindre 19,2 milliards d’euros, en hausse de 0,6 milliard d’euros par rapport à la fin de l’année 2016. Depuis fin juillet 2017, les actifs sous gestion s’élèvent à 19,8 milliards d’euros. De plus, PATRIZIA dispose d’un pipeline supplémentaire d’acquisitions contractualisées totalisant plus de 0,7 milliard d’euros, ainsi que 0,2 milliard d’euros d’acquisitions planifiées, qui devraient aboutir au second semestre 2017.

Lire la suite

Nouvelle acquisition d’Héraclès Investissement à Créteil

Source : Heracles Investissement

HERACLES INVESTISSEMENT acquiert un immeuble de bureaux de 9 847 m2 à Créteil loué à plus de 91 %, dont 53% au Rectorat de Créteil

HERACLES INVESTISSEMENT, foncière immobilière détenue à 100 % par Xavier ALVAREZ-ROMAN et dirigée par Hervé MANET, annonce l’acquisition d’un immeuble de bureaux de 9 847 m² à Créteil.

Cet immeuble présente un taux d’occupation de 91 % pour un loyer annuel de 910 K€. Il est loué à plus de 53 % au Rectorat de Créteil.

Cette acquisition poursuit la stratégie d’HERACLES INVESTISSEMENT de constitution d’un portefeuille d’immeubles loués présentant un fort potentiel de transformation et de création de valeur car l’atout principal de cet immeuble est sa réversibilité.

> Télécharger le communiqué

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Hauts-de-Seine Habitat construit un nouveau foyer d’accueil médicalisé

Source : hautsdeseinehabitat.fr

hauts de seine habitatLundi dernier, 26 juin 2017, Sophie CLUZEL, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, Jean-Pierre JOUYET, ancien ministre et parrain de l’association des parents « Quelque chose en plus », Patrick DEVEDJIAN, Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Christian DUPUY, Vice-président du Conseil départemental et Président de Hauts-de-Seine Habitat, Virginie MICHEL-PAULSEN, Maire de Vaucresson, Ludovic SALAUN, président de l’association « Quelque chose en plus » et M. Stephen DECAM président de l’association ADAPEI Hauts-de-Seine et Pierre DENIZIOT, conseiller régional d’Île-de-France ont inauguré le Foyer d’accueil médicalisé « La Maison en Plus » de 32 hébergements, au 56 rue de Garches à Vaucresson.

Une majorité de résidents de l’établissement avec la complicité de leurs parents et des professionnels qui les accompagnent chaque jour ainsi que de nombreuses personnalités avaient répondu présent à l’inauguration de cet établissement ouvert depuis septembre 2016. Ce nouveau foyer construit par Hauts-de-Seine Habitat était très attendu par de nombreuses familles en quête d’une solution nouvelle pour leur enfant.

Avec la création de 32 places d’hébergement dont 8 places en hébergement séquentiel (alternance entre internat et externat sur une période de 15 jours), l’association « Quelque chose en plus » et le gestionnaire ADAPEI Hauts-de-Seine entendent améliorer considérablement les conditions d’accompagnement de ces personnes et augmenter sensiblement le nombre de places d’hébergement dans le département.

> Télécharger le communiqué

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce

Dernières places ! 6ème journée Santé ARKEA – EHESP @EHESP @cmarkea

Notez qu’il ne reste plus que quelques places pour assister à la 6ème journée ARKEA- EHESP organisée ce jeudi 22 juin 2017 à la Maison des Travaux Publics, à Paris.

Cette journée sera animée par des débats regroupant les thématiques liées à la finance, la trésorerie, la performance, la santé et la coopération. D’où la thématique centrale : « la coopération comme outil de performance ».

Les inscriptions sont encore ouvertes, profitez-en !

Venez prendre part à cet évènement qui a pour but d’éclairer les Directeurs d’hôpitaux, les attachés de Direction et les professionnels de l’immobilier aux enjeux financiers et économiques du secteur de la santé.

> En savoir plus sur le programme de la journée.

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

 

Que seront les commerces de demain ? @CaissedesDepots @cmarkea #ArkeaImmobilier

Delannoy livre blanc « Je ne sais pas ce que seront les commerces de demain, avoue, avec humilité, Michel-François Delannoy. Ce que je sais, c’est que la périphérie a plus de facilité à répondre aux évolutions que les centres-villes. Ces derniers ont des linéaires extrêmement contraints . Comment, dans ces centres-villes, à travers des investissements, allons-nous concevoir des bâtiments avec une certaine modularité, comment allons-nous préparer ces cœurs de ville à être au rendez-vous des transformations d’aujourd’hui et de demain ? » C’est la mutabilité qui fera la modernité des centres-villes. « Ce que nous devons injecter dans ces territoires, ce sont des capacités d’innovation dans le commerce, le tertiaire, l’action culturelle, dans les services à la population, dans les mobilités… » La CDC joue un rôle de stabilisateur en s’engageant sur le moyen et le long terme, en accompagnant les territoires vers leur avenir.

Deux exemples : Saint-Nazaire et Pau

Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, une ville qui a été secouée sur le plan industriel, a aujourd’hui une stratégie qui vise à concentrer son coeur de ville entre l’hôtel de ville, le « paquebot » et le secteur qui va vers la mer et l’ancienne base de sous-marins. En même temps, la ville rapatrie les étudiants en hyper-centre, conforte des activités comme les halles, le cinéma d’art et d’essai. Dans la rue de la République, qui va de la gare vers l’hôtel de ville, et qui était très commerçante, la dynamique commerciale sera tenue de manière plus raccourcie. «Ce que nous pouvons faire, c’est accompagner la transformation des pieds d’immeubles pour qu’ils deviennent soit des logements soit des petites activités tertiaires de centre-ville. Saint-Nazaire est pour nous un exemple de ce travail de stratégie, de précision du projet que nous mettons en oeuvre ».
Lire la suite