Archives du blog

Soirée annuelle et trophées 2018 de l’Inrap @Inrap

Source : INRAP

Pour sa première soirée annuelle organisée le lundi 11 juin, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), 1er opérateur européen de recherches archéologiques préventives, a réuni, à l’Institut du monde arabe, ses partenaires économiques, institutionnels et publics, scientifiques et culturels.
A cette occasion, et en présence de près de 300 invités, l’Inrap – représenté par Dominique Garcia, président, et Daniel Guérin, directeur général – et ses mécènes ont décerné quatre trophées (retour en photos sur https://www.inrap.fr/les-trophees-2018-de-l-inrap-souligner-l-engagement-de-ses-partenaires-et-les-13689).
Pour remettre ces trophées, l’Inrap a choisi de faire appel aux quatre mécènes des Journées nationales de l’archéologie qui ont eu lieu cette année du 15 au 17 juin (premier bilan sur https://www.inrap.fr/9e-journees-nationales-de-l-archeologie-un-rendez-vous-reussi-avec-le-public-13709) :
  • GRTgaz pour la catégorie « Territoires de demain » ;
  • le Groupe Capelli pour la catégorie « Éducation culturelle et artistique » ;
  • le Groupe Demathieu Bard pour la catégorie « Recherche et développement » ;
  • Bouygues Travaux Publics pour la catégorie « Développement durable ».
Les trophées 2018 ont souligné l’engagement des lauréats et les valeurs qu’ils partagent avec l’Institut.

Lire la suite

L’INRAP et le Musée du Louvre reconduisent leur partenariat scientifique et culturel @Inrap

Source : INRAP

Le 22 mai 2018, Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre et Dominique Garcia, président de l’Inrap, ont signé une nouvelle convention de partenariat dans un but à la fois scientifique et culturel.

inrap

Les deux établissements publics, forts de leurs missions complémentaires, prolongent la convention de coopération scientifique et culturelle signée en novembre 2014 et marquent ainsi leur volonté de développer et de mettre en œuvre des projets communs, conformément aux missions qui leurs sont confiées par le ministère de la Culture, notamment en matière d’éducation artistique et culturelle.

Entre 2014 et 2017, les parties ont mis à profit la convention-cadre qui les unit pour développer des synergies sur le champ culturel et pédagogique. Des collaborations fructueuses ont ainsi vu le jour dans le domaine événementiel : le musée du Louvre s’est inscrit dans la dynamique des Journées Nationales de l’Archéologie (JNA), grâce au concours de l’Inrap.

Avec le renouvellement de cette convention-cadre, le musée du Louvre et l’Inrap pourront initier des projets qui seront mis en œuvre à travers des conventions spécifiques. Elles porteront notamment sur la coproduction d’expositions, le développement conjoint de productions audiovisuelles ou la coédition d’ouvrages.

Cliquez ici pour en savoir davantage…

Lire également :

.@Inrap au Congrès des Epl pour valoriser le patrimoine du sous-sol @SalonEpl

Source : Inrap

inrap

L’INRAP, Institut National de recherches archéologiques préventives, sera présent au Congrès National des Epl (Entreprises publiques locales) du 10 au 12 octobre 2017 à Bordeaux, au STAND E12.
En partenariat depuis 2014 avec la fédération des Epl, leur volonté commune est de réunir la protection du patrimoine du sous-sol et la politique d’aménagement des territoires

En savoir plus le Congrès des Epl

A lire aussi :

@Institutionnels                     @royojm                     @AlexandraPoloce

Rennes Métropole : métamorphoser la ville d’ici 2030 @Inrap

inrap

Source: inrap.fr

Alors que Rennes, comme de nombreuses villes en France, voit de multiples travaux d’aménagement bouleverser sa physionomie, l’archéologie préventive, qui accompagne ces projets, permet aux habitants d’en savoir plus sur leur passé. Elle inscrit ces évolutions urbaines dans la longue durée.

Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole :

À Rennes, l’archéologie est le reflet d’un territoire, elle nous accompagne dans nos choix politiques, avec de nombreux projets  d’aménagement qui contribueront à métamorphoser la ville d’ici 2030.

Dans un contexte de forte mutation urbaine, la métropole a conscience de ce patrimoine et de la nécessité de le rendre accessible aux habitants. C’est notamment dans les missions de l’écomusée du pays de Rennes et du musée de Bretagne, qui conservent et valorisent les collections issues des fouilles. Autour de projets d’aménagement comme la première ligne du métro, le centre commercial de la Visitation, les Portes Mordelaises, l’Hôtel-Dieu ou le Parc des Tanneurs, l’archéologie préventive s’est développée depuis 2001 sur le territoire de Rennes Métropole.

Une relation fructueuse s’est construite avec l’Inrap, en tant qu’opérateur de fouilles mais aussi comme partenaire culturel dans la valorisation de ce patrimoine. La création du centre des congrès en cœur de ville sur un site historique exceptionnel, le couvent des Jacobins, et la réalisation de la seconde ligne de métro ont amplifié les relations entre la métropole et l’Inrap qui s’incarnent dans des opérations communes de valorisation comme les Journées nationales de l’archéologie ou du patrimoine.

Gaëtan Le Cloirec,  Archéologue responsable d’opération, Inrap
…Lire la suite…

De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’AMF et l’INRAP : l’archéologie au cœur du partenariat @l_AMF @Inrap

Source : inrap.fr

A travers une convention de partenariat signée le jeudi 22 juin, en présence de François Baroin, président de l’AMF, et Dominique Garcia, président de l’Inrap,  l’AMIF et l’INRAP ont marqué leur volonté commune de concilier au mieux leurs objectifs conjoints : faciliter l’aménagement du territoire et valoriser le patrimoine.

L’AMF et l’Inrap partagent l’objectif de faciliter l’intégration des opérations archéologiques, prescrites par l’État, aux projets d’aménagement. Ils souhaitent également contribuer ensemble à une meilleure connaissance de l’histoire des territoires dans laquelle s’inscrivent les nouveaux projets d’aménagement.

L’Inrap et l’AMF conviennent que le dialogue entre opérateur et aménageur en amont des opérations d’archéologie préventive est nécessaire à l’optimisation de ces dernières : connaissance générale des procédures, modalités opérationnelles de leur mise en œuvre, respect des délais et des coûts. À cette fin, dans le respect de la réglementation en vigueur et des prérogatives des services déconcentrés de l’État, l’Inrap contribuera à informer les adhérents sur le dispositif d’archéologie préventive et son évolution. Il proposera également aux adhérents de l’AMF, dans le cadre des opérations archéologiques qui lui seront confiées, de renforcer les échanges pour une meilleure prise en compte des contraintes et périmètres propres à chacune des parties.

Lire la suite

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce