Archives du blog

Innovations et récompenses au CES 2020 de Las Vegas @MaRegionSud @CES

Source : Région Sud

Une nouvelle fois présente à Las Vegas pour le rendez-vous annuel de l’innovation mondiale, la Région Sud accompagnait une trentaine de start-up au CES (Consumer Electronics Show) . Au programme, beaucoup de contacts, de travail, de récompenses et peu de sommeil pendant 3 journées riches et intenses !

Pour préparer au mieux ce grand événement, la Région Sud avait préalablement réuni la délégation à l’Hôtel de Région, en décembre. La dernière étape avant de traverser l’Atlantique en direction du Nevada. 

La Région Sud en force et en nombre  

Deuxième délégation la plus représentée sous le label French Tech, les start-up de la Région Sud ont rencontré un franc succès sur le CES, preuve de leur savoir-faire et de leur créativité. Et en prime,  de leur engagement pour faire de la Région Sud un territoire, responsable et décarboné…Lire la suite

Découvrez dès maintenant la page dédiée à l’événement avec les photos et temps forts de cette édition 2020 en cliquant ICI.

Lire aussi :

#CES2020 : les innovations françaises pour le quotidien de demain @Bpifrance

Source : Bpi France

La France est le 2e pays étranger représenté au CES de Las Vegas avec près de 350 exposants. Ils ont présenté leurs innovations aux professionnels du monde entier. Certains projets cherchent à faciliter notre quotidien. Voici 10 innovations qui s’intégreront, peut-être à notre journée type de demain.

En savoir plus

Lire aussi :

Réinventer le Havre : 7 sites bientôt réinventés @LH_LeHavre

Source : Le Havre

L’appel à projets Réinventer Le Havre lancé en début d’année a permis de sélectionner des projets innovants pour vivre, travailler, se distraire et transformer la vie en ville.

La Ville du Havre, en partenariat avec le Grand Port Maritime du Havre, Alcéane, le Groupe Hospitalier du Havre et la CCI Seine Estuaire, a décidé de proposer plusieurs lieux emblématiques du centre-ville reconstruit à l’imagination de porteurs de projets pluridisciplinaires. Au terme d’une première phase de sélection, 26 équipes ont été retenues par le jury en avril dernier et ont été invitées à se préciser leurs projets. Le jury composé d’élus de la Ville du Havre, d’experts et de représentants des partenaires de l’opération a dévoilé le 10 décembre les lauréats pour les sept sites à revisiter. Leur choix a été guidé par des critères de qualité architecturale, de solidité financière et bien sûr d’originalité avec la volonté que chaque site ait plusieurs vocations complémentaires. Les résultats sont alléchants….

…Lire la suite

Des idées de business insolites : la force d'innovation des entreprises nantaises @investnantesSN

Source : Nantes Saint-Nazaire

Nantes a la cote auprès des créateurs d’entreprises. Parmi les nombreuses startups qui naissent ici chaque année, certaines sont issues d’idées très orginales, voire extraordinaires. Voici cinq entreprises insolites qui sont souvent nées à Nantes et continuent de grandir sur le territoire, et parfois nées ailleurs, et qui ont choisi de rejoindre la métropole nantaise pour accélérer leur développement. Avec succès !

LISAqua, l’élevage écolo et local de gambas :

 » Des gambas haut de gamme et respectueuses de l’environnement élevées en Loire-Atlantique et sans antibiotique ». LISAqua a vu le jour en 2018, après que Charlotte Schoelinck a découvert, lors de sa thèse en biologie marine les dégâts environnementaux de l’aquaculture intensive :  les poissons et gambas issus d’élevages contiennent de nombreux additifs et antibiotiques, et les rejets polluants ne sont pas traités. Convaincue qu’il est possible de produire autrement, elle s’associe à Caroline Madoc et Gabriel Boneu pour lancer l’entreprise Lisaqua, pour Low-Impact et sustainable Aquaculture, avec l’idée de proposer des gambas fraîches, locales et garanties triple zéro : zéro antibiotique, zéro rejet polluant et zéro surgélation.

>Découvrir les autres idées insolites

Le trottoir, plateforme de services de la smart city @BanqueDesTerr

Source : Banque des Territoires

Lieu de déploiement des infrastructures et réseaux, le trottoir catalyse les grands enjeux de la smart city. Symbole de « la ville en tant que plateforme », terrain de jeu des start-up, c’est aujourd’hui un espace en tension pour lequel les villes doivent concevoir de nouvelles formes de régulation.  

« Si vous voulez regarder l’avenir des villes, regardez le trottoir » titrait récemment un éditorialiste du New York Times. Google en est le premier convaincu : sa filiale dédiée à la smart city a pris le nom de « Sidewalk Labs », autrement dit le « laboratoire du trottoir ». De fait, le trottoir est un lieu privilégié des innovations liées à la smart city en matière de mobilité, de commerce, de services comme de déploiement des capteurs.  Les usages du trottoir d’aujourd’hui s’inscrivent dans une longue histoire comme l’a rappelé Isabelle Baraud-Serfaty, présidente du cabinet Ibicity qui intervenait le 25 novembre dans le cadre d’une conférence autour du « trottoir, espace de plug & play de la smart city » organisée par la Fabrique de la Cité : « Le trottoir est né à Londres au début du XIXe siècle pour fluidifier la circulation des piétons et améliorer l’hygiène à une époque où le cheval était omniprésent. Il s’est rapidement imposé dans les métropoles comme le lieu d’implantation des réseaux urbains : égouts, gaz puis électricité…. C’est le symbole même de la ville des infrastructures. Désormais c’est celui de la ville des plateformes. » 

>En savoir plus

lire aussi :