Archives du blog

Institut national du cancer : quelles sont les avancées majeures dans la lutte contre les cancers ? @Institut_cancer

Source : Institut du cancer

L’Institut National du Cancer a publié son rapport d’activité 2018. Dans ce rapport, retrouvez toutes les actions menées par l’Institut, les grandes avancées majeures dans la lutte contre les cancers, les résultats financiers, des témoignages, et bien d’autres encore… 

Institut National du Cancer

L’Institut national du cancer, dans son rapport d’activité 2018, illustre les points clés de son action dans l’ensemble des dimensions de la cancérologie : la prévention, le dépistage, l’épidémiologie, la qualité et sécurité des soins et des traitements, la continuité et la qualité de vie, l’innovation thérapeutique et la médecine de précision, le soutien et la structuration de la recherche, l’information des publics, les partenariats et les actions internationales, la structuration et le pilotage.

L’AMÉLIORATION CONTINUE DES POLITIQUES DE PRÉVENTION ET DE DÉPISTAGE DES CANCERS
Le tabac est le premier facteur de risque de cancers. Chaque année 45 000 décès par cancers sont attribuables à sa consommation. En 2018, les chiffres de la prévalence tabagique enregistrent une réduction de 1,6 millions de fumeurs quotidiens chez les 18-75 ans. Cette réduction s’est amorcée en moins de deux ans et atteint pour la première fois depuis l’an 2000 les adolescents et les personnes aux revenus les plus faibles passées de 38,8 % 2016 à 34 % en 2017.

2018 marque aussi la publication de l’arrêté qui entérine la généralisation du programme national de dépistage du cancer du col de l’utérus. Dans un objectif de réduction des inégalités d’accès aux dépistages, la ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé la prise en charge à 100 %, sans avance de frais, de l’analyse du test de dépistage pour les femmes qui n’ont pas réalisé de dépistage depuis plus de trois ans, soit 40 % des femmes de 25 à 65 ans concernées par ce dépistage. Ceci pour réduire l’incidence de ce cancer (3 000 cas par an) et le nombre de décès qu’il induit (1 100 par an) de 30 % en 10 ans.

RENFORCER LA QUALITÉ, LA SÉCURITÉ ET LA PERTINENCE DES SOINS POUR L’ENSEMBLE DES PATIENTS
Fin 2018, des propositions pour renforcer la qualité et la sécurité des soins ont été remises à la ministre des Solidarités et de la Santé. Prévus par l’ordonnance de janvier 2018, ces projets s’inscrivent dans la Stratégie nationale de santé 2018-2022 et dans la Stratégie de transformation du système de santé.

Lire la suite

Catherine Lacombe, nommée Présidente du Conseil Scientifique de l’INCA @Institut_cancer

Source : Institut national du Cancer

Le Professeur Catherine Lacombe a été nommée, ce 27 juillet, à la Présidence du Conseil Scientifique de l’Institut National du cancer, par décret du Président de la République.

Résultat de recherche d'images pour "institut national cancer"

Professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH), elle a dirigé le département d’hématologie de l’Institut Cochin de 2006 à 2009 et a été chef du service d’Hématologie biologique, hôpital Cochin-Hôtel Dieu de 2000 à 2012. Le Pr Catherine Lacombe a co-dirigé, de 2010 à 2014, l’équipe de recherche « Signalisation et apoptose dans l’hématopoïèse normale et pathologique », de l’Institut Cochin, Inserm U1016, UMR8104, Université Paris Descartes dont elle est toujours membre. Elle étudie en particulier les mécanismes de régulation de l’érythropoïèse.

Ancien membre du conseil scientifique de la Faculté de médecine de Paris Descartes, du Board de l’European Hematology Association, le Pr Catherine Lacombe est membre du Scientific Advisory Board du Labex GR-Ex de l’Université Paris-Descartes et membre du Conseil de Surveillance de la Fondation pour la Recherche Médicale.

Consulter l’article

Lire également :