Archives du blog

Prélèvement à la source : comment choisir son taux ? @AG2RLAMONDIALE

Source : AG2R La Mondiale

En vue du prélèvement à la source prévu pour début 2019, vous aurez à choisir la nature du taux de prélèvement appliqué à vos revenus. Voici quelques explications et quelques conseils pour vous aider à choisir le bon taux !

ag2r

Qu’est- ce que le taux de prélèvement personnalisé ?

Le taux de prélèvement personnalisé est le ratio de votre salaire net qui vous sera prélevé chaque mois dès l’année prochaine avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source. C’est le taux moyen d’imposition du foyer fiscal.
Ce taux s’appliquera également aux bénéfices industriels et commerciaux, non commerciaux et agricoles mais aussi aux pensions alimentaires, aux revenus fonciers et aux rentes viagères imposables.
Les impôts seront prélevés directement sur votre salaire par le «tiers collecteur» (l’entreprise, la caisse de retraite ou la caisse d’allocation) qui versera l’argent à l’administration fiscale. Pour les bénéfices et les revenus fonciers, des acomptes seront calculés et prélevés directement sur le compte bancaire des contribuables, une fois par mois ou par trimestre.

Deux autres options possibles

Vous avez le choix de conserver le taux personnalisé indiqué par l’administration fiscale à l’issue de votre déclaration. Dans ce cas, vous n’avez pas de démarche à faire : il sera automatiquement retenu pour la collecte de l’impôt de l’année prochaine.
Mais vous pouvez aussi choisir un taux de prélèvement d’une autre nature. 2 options existent : le taux individualisé et le taux neutre. Chacune présente des avantages et des inconvénients.

Le taux individualisé

Pour les couples – mariés ou pacsés  –  soumis à la même imposition,  un taux dit individualisé peut être appliqué sur les revenus de chacun.

Lire la suite…

Lire également :

Taxe d’habitation : quelle évolution pour 2018, 2019 et 2020 ? @servicepublicfr

Source : Service Public

service-public.png

La loi de finances pour 2018 instaure, sous condition de revenus, le dégrèvement annoncé de la taxe d’habitation due pour les résidences principales. Ce dégrèvement doit permettre en 3 ans de dispenser environ 80 % des foyers du paiement de cette taxe. Les taux respectifs des trois années 2018, 2019 et 2020 sont de 30 %, 65 % et 100 %.

Pour 2018, le premier dégrèvement de 30 % est réservé aux contribuables dont le revenu fiscal de référence de l’année précédente n’excède pas les plafonds suivants

A lire aussi :

 

Augmentation de la CSG en 2018 : qui est concerné ? @AgircArrco

Source : Agirc Arrco

Le 1er janvier 2018, la CSG augmente de 1,7 %, passant de 6,6 % à 8,3 %.
Mais qui sera réellement concerné par cette hausse ?

agirc-arrco

Cette hausse s’applique à tous, y compris aux retraités.Cependant, certaines conditions permettent d’y déroger. Pour savoir si vous êtes concerné, vous devez d’abord connaître votre revenu fiscal de référence (il est indiqué sur votre avis d’imposition).

Cette augmentation vous concerne si votre revenu fiscal de référence est supérieur ou égal à 14 404 € pour une personne seule ou à 22 096 € pour un couple.

Vous n’êtes pas concerné par cette augmentation si :

  • Vous bénéficiez en 2017 d’une CSG au taux réduit de 3,8 % et que votre situation n’a pas changé. Dans ce cas, le taux de CSG reste le même.
  • Vous êtes exonéré de CSG.

A lire également :