Archives du blog

Prélèvement à la source : quels impacts sur l’immobilier ? @SeLoger

Source : Seloger

Le prélèvement à la source de l’impôt est prévu pour début 2019… Mais alors, quels seraient les impacts sur le marché de l’immobilier ? Quelles conséquences pour les Français ?

nouveau-logo-se-loger

Prélèvement à la source : quel impact sur la capacité d’emprunt ?

Actuellement, pour évaluer la capacité d’emprunt du futur emprunteur, les banques prennent les revenus nets perçus par le ménage et font un rapport entre la future charge de remboursement mensuelle et ses revenus : ce taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 %. Les impôts sur le revenu ne sont pris en compte que dans le calcul du « reste à vivre », somme qui reste à l’emprunteur une fois déduites de ses revenus nets toutes les charges (autres prêts en cours, impôt, etc.). « En 2019 avec le prélèvement à la source, les impôts seront directement déduits du salaire. Si les banques calculent le taux d’endettement maximum en prenant en compte le salaire après impôts pour calculer le taux d’endettement, la capacité d’emprunt sera réduite d’autant, entrainant une perte de pouvoir d’achat immobilier (…)

Un sentiment d’appauvrissement pour les Français ?

La mise en place du prélèvement à la source risque de déstabiliser les Français et d’entrainer un flottement du marché début 2019. En effet, les ménages pourraient ressentir un effet psychologique « d’appauvrissement », en raison de la baisse du salaire affiché sur leur fiche de paie.

En savoir plus…

Lire aussi :

Action Logement : Logivie et Villéo vont devenir HABELLIS @ActionLogement

Source : Logivie

Logivie et Villéo sont deux Entreprises Sociales pour l’Habitat qui appartiennent au Groupe Action Logement. En octobre 2018, ces deux ESH vont fusionner pour faire naitre un acteur de premier plan du logement social, Habellis ! 

Un projet de fusion adopté à l’unanimité
Logivie créée en 1958 et Villéo, créée en 1919 sont deux Entreprises Sociales pour l’Habitat issues du Groupe Action Logement. Action Logement immobilier, actionnaire majoritaire de ces deux sociétés, a souhaité l’étude d’un projet commun, initiative qui s’inscrit par anticipation de la loi ELAN. En effet, ces deux sociétés, au même métier, même objet social et de taille équivalente opèrent sur des territoires communs, différents mais complémentaires : la région Bourgogne-Franche-Comté.
Après étude du projet de fusion, il a été décidé à l’unanimité de concrétiser ce projet et d’écrire ensemble une nouvelle histoire. C’est sur un ancrage territorial fort, avec la force du Groupe auquel nous appartenons, que nous misons, pour répondre aux besoins hétérogènes et aux enjeux des territoires sur lesquels nous sommes présents.

Pour en savoir davantage, cliquez ici

Retrouvez sur un même sujet :

Perl lance la construction de logements co-construits avec les riverains et la Mairie @PERL_Immo

Source : Perl

Perl a lancé la construction d’un programme immobilier innovant comprenant 53 logements sociaux, au plein cœur de Paris 12e 

perl logo

Perl, pionnier d’un modèle immobilier fondé sur le partage temporaire de l’usage et de la propriété, a posé ce matin la première pierre de « Carré Daumesnil ». Cofinancée en Usufruit Locatif Social (ULS), cette opération de 53 appartements, située rue de Toul dans le 12e arrondissement de Paris, viendra renforcer l’offre de logements abordables intra-muros.

Ce projet est innovant à plusieurs titres : tout d’abord, il a été co-conçu avec les riverains et la mairie du 12e arrondissement. Il marque également le début d’un partenariat entre Perl et la Fondation Abbé Pierre, en faveur de la mixité sociale. Enfin, s’inscrivant dans une logique d’économie circulaire, la résidence intègrera une chaudière numérique réutilisant la chaleur de serveurs informatiques, une première pour une opération immobilière résidentielle à Paris.

Un projet co-construit avec les riverains et la mairie du 12e arrondissement de Paris
Situé rue de Toul dans le 12e arrondissement de Paris, en lieu et place d’une ancienne friche industrielle, « Carré Daumesnil » est exemplaire par sa co-construction. Alors que la situation était bloquée depuis plusieurs années, les riverains étant opposés au projet initial, Perl a proposé des solutions qui ont convaincu toutes les parties prenantes.

Le projet porté par Perl, a ainsi pu démarrer en 2016, en concertation avec les riverains et la mairie du 12e arrondissement, pleinement associés à sa conception.

Pour lire la suite, cliquez ici

Retrouvez aussi :

Retour en vidéo sur le 6e Speed Dating du Logement et de l’Immobilier d’Arkéa @cmarkea #ArkeaImmobilier

La 6e édition du Speed Dating du logement et de l’immobilier, organisé par Arkéa, a eu lieu le 5 juin dernier à la Maison de la Chimie. Plus de 600 professionnels de l’immobilier étaient présents à ce rendez-vous annuel pour parler des nouvelles tendances de l’aménagement urbain.

Cette rencontre a eu pour objectif de faciliter la création de liens entre les acteurs de la chaîne du logement : promoteurs, foncières, bailleurs, aménageurs et entreprises du bâtiment.

Retour en vidéo sur la 6e édition du Speed Dating du logement et l’immobilier : 

Immobilier : dans quoi faut-il investir en 2018 ? @Koregraf

Source : Koregraf

Le marché de l’immobilier est en pleine mutation avec les multiples transformations en termes de fiscalité, de loi, d’innovations… Mais alors, en vue de ces multiples opportunités, dans quoi faut-il investir cette année ?

koregraf-Logo

1- Le financement participatif : l’innovation au service de l’immobilier

Dans la catégorie de la pierre-papier, un nouveau type de placement a fait une entrée remarquée depuis quelques années : le financement participatif immobilier, aussi appelé crowdfunding immobilier. Tout particulier peut devenir co-promoteur d’un futur projet immobilier. Des plateformes de financement participatif généralistes ou spécialisées telles que Koregraf ont ainsi émergé depuis 2013 afin de proposer différents programmes immobiliers, dans lesquels les particuliers investissent.

2- Les nouvelles formes de viager

Parmi les autres placements ayant connu une évolution figure également le viager. Peu apprécié des Français en raison de son fonctionnement (achat d’un bien à un prix inférieur et versement d’une rente à une personne âgée qui, dans la majorité des cas, continue de résider dans le bien), ce dispositif connait un léger regain d’intérêt avec le viager mutualisé comme par exemple avec la plateforme Livsty. Ce n’est pas un particulier qui achète, mais plusieurs investisseurs via un fonds d’investissement ou une société civile immobilière (SCI).

3- Les placements immobiliers en SCPI

Les épargnants souhaitant investir en immobilier peuvent également se tourner vers les SCPI (Société civile de placement immobilier) ou les OPCI, moins connus, dans lesquels il est possible d’investir en direct, via un contrat d’assurance-vie ou en contractant un crédit. L’achat de parts de SCPI permet d’investir dans un ou plusieurs biens immobiliers (résidentiel ou d’entreprise), sans avoir à gérer le patrimoine locatif, confié à une société de gestion. Les investisseurs touchent en retour une quote-part des loyers, proportionnelle à leurs droits détenus dans la SCPI.

4- Réaliser un investissement immobilier locatif

Cliquez ici pour en savoir davantage

Retrouvez aussi :