Archives du blog

Cartographies du commerce en Île-de-France @Iauidf

Source : IAU IDF

Les cartes présentées dans ce rapport donnent une vision d’ensemble de l’offre et de la dynamique du commerce en Île-de-France. Elles ont été réalisées à partir des bases de données de l’IAU qui sont enrichies et actualisées régulièrement.

Sur la période étudiée (2010-2015) et les mises à jours récentes, on constate que la dynamique commerciale a été intense témoignant de l’attractivité de l’immobilier commercial et de l’Île-de-France pour les investisseurs, les distributeurs et les enseignes. Depuis 2010, 2,2 millions de m² de commerces ont été autorisés par les commissions d’aménagement commercial.

Si tous ces dossiers n’ont pas fait systématiquement l’objet d’une ouverture, pas moins de 25 centres commerciaux représentant plus de 800 000 m² ont été inaugurés parmi lesquels Qwartz, Beaugrenelle, So Ouest ou Aéroville.

D’autres sont encore en projet. En toile de fond, les achats en ligne ont poursuivi leur progression et ce sont aujourd’hui 9 Franciliens sur 10 qui consomment par ce canal.

Des modifications législatives ont aussi ponctué ces dernières années, et influencé sans aucun doute les décisions des acteurs du développement des commerces.

Ce panorama réalisé à l’échelle de la région Île-de-France propose une série de cinq cartes commentées :

• les centres commerciaux,

• les densités commerciales en commerces de plus de 300 m² de surface de vente,

• les projets autorisés en Commission départementale d’autorisation commerciale (CDAC),

• les projets d’équipements commerciaux,

• une carte de synthèse de l’offre commerciale existante et future.

En savoir plus

Voir aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

L’Île-de-France 1ère région aérospatiale française @iauidf @iledefrance

L’Île-de-France première région aérospatiale française
Source : IAU-IDF


L’Île-de-France, berceau mondial de l’aéronautique, représente encore le principal pôle d’emploi de cette industrie. Elle se caractérise par sa spécificité dans la construction de sous-ensembles complets. Depuis dix ans, la filière s’est structurée et de nouveaux projets garantissent son avenir. … en savoir plus

Qu’est-ce-que la métropole du Grand Paris ? @IAUIDF

Une des réponses au phénomène de métropolisation, sur le territoire francilien, a été la création de la métropole du Grand Paris.

Source : IAU IDF

Qu’est-ce-que la métropole du Grand Paris ?

Par Léo Fauconnet : Chef du Pôle Gouvernance à l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement d’Île-de-France (IAU)

Départements de grande couronne & aménagement @Iauidf 

Quels rôles pour les conseils départementaux dans l’aménagement du territoire ?


Source : IAU-IDF

Le rôle singulier de la grande couronne en matière d’aménagement dans le nouveau paysage institutionnel

Avec la création en cœur d’agglomération de la Métropole du Grand Paris (MGP) et des établissements publics territoriaux (EPT), des intercommunalités de plus de 200 000 habitants dans le reste de l’agglomération parisienne et, au-delà, d’intercommunalités de plus de 15 000 habitants, le système territorial francilien se recompose. Le changement du paysage institutionnel francilien entraîne une modification du ou des rôle(s) des institutions de gouvernement, de leurs espaces d’action, de leurs ressources, de leurs compétences et de leurs relations. Dans cette réorganisation du pouvoir politico-administratif francilien : quel(s) rôle(s) pour les départements dans le domaine de l’aménagement du territoire ?

C’est l’objet de cette étude consacrée aux départements dits de grande couronne dont les périmètres se trouvent principalement, mais pas entièrement, en dehors de la métropole institutionnelle du Grand Paris tout en étant dans la métropole fonctionnelle. Leur positionnement géographique, comme le rôle singulier joué par les institutions départementales depuis 50 ans dans l’organisation de l’aménagement régional, sont des éléments qui doivent être pris en considération pour comprendre la manière dont leurs rôles, dans l’espace francilien, sont aujourd’hui redéfinis.

Trois aspects sont principalement analysés :

  • les caractéristiques sociales, géographiques, d’aménagement et institutionnelles des 4 départements de grande couronne ;
  • les moyens financiers des conseils départementaux consacrés à l’aménagement de leur territoire analysés à travers leur budget ;
  • les outils dédiés à l’aménagement dont disposent les départements pour gérer les espaces à la fois urbains et ruraux composant leur territoire (société d’économie mixte/politiques contractuelles, coopérations souples de projet).

Accompagner les conseils départementaux pour jouer la carte de la complémentarité avec la Métropole du Grand Paris…en savoir plus

Comment améliorer la performance logistique du e-commerce ? @iauidf

Source : IAU-IDF

Ce rapport synthétise les résultats de l’enquête réalisée auprès de 3 800 internautes franciliens de 15 à 75 ans grâce au soutien financier de la région Île-de-France. Près de 9 Franciliens sur 10 ont acheté au moins un produit ou un service au cours des 12 derniers mois.

Tout le monde achète en ligne, sur tout le territoire francilien que l’on vive en zone dense ou rurale, en logement individuel ou collectif. Voyages et loisirs, habillement, produits culturels sont les plus achetés sur internet. Pour les voyages/loisirs, la grande majorité des internautes a basculé la totalité de ses achats sur internet (60 %). En revanche, les produits de consommation courante (alimentaire, santé) sont encore peu concernés (moins de 10 %). La complémentarité entre internet et magasins est confirmée, en particulier pour l’habillement pour lequel un consonaute sur deux achète dans les deux circuits.

Si l’on considère les seuls achats internet ayant généré une livraison ce sont alors 8 internautes sur 10 qui sont concernés. La livraison à domicile est privilégiée. Elle prévaut pour ceux qui optent pour un seul mode, en particulier les inactifs. Elle est combinée avec le retrait en point relais quand le Francilien utilise deux formules. Globalement, plus on achète sur internet, plus on multiplie les modes de livraison. Ceux qui achètent le plus se font livrer davantage en magasin et moins à domicile ou en point relais. 

Des variations apparaissent entre territoires. Par exemple, on recourt davantage au point relais et au drive quand on s’éloigne de la zone centrale et on recourt davantage au bureau de poste à Paris. On se déplace à pied pour retirer son colis livré en point relais à Paris et en voiture en grande couronne. En revanche, les Franciliens choisissent un point relais à moins de 10 minutes à pied ou en voiture, qu’ils habitent en zone rurale ou en cœur d’agglomération. … en savoir plus….