Archives du blog

Stéphane Pardoux, futur Directeur Général Adjoint de Gustave Roussy @HOSPIMEDIA @GustaveRoussy @pardouxstephane

Source : Hospimedia

Stéphane Pardoux s’apprête à quitter le Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) de Créteil, pour devenir le futur Directeur Général Adjoint de Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe.

Résultat de recherche d'images pour "stephane pardoux gustave roussy"

À la tête depuis la mi-2014 du CH intercommunal (CHI) de Créteil, auquel est venu officiellement se greffer début janvier par direction commune le CHI de Villeneuve-Saint-Georges, Stéphane Pardoux s’apprête à devenir le nouveau directeur général adjoint (DGA) de Gustave-Roussy à Villejuif. S’il reste donc dans le Val-de-Marne, il quitte en revanche l’hôpital public pour le secteur privé non lucratif. Sa prise de fonctions au sein du centre de lutte contre le cancer (CLCC) sud-francilien est envisagée courant septembre, a-t-il indiqué à Hospimedia. À Créteil et Villeneuve-Saint-Georges, deux établissements qui forment à eux deux le groupement hospitalier de territoire (GHT) nouvellement dénommé « Hôpitaux confluence Val-de-Marne Essonne », c’est son adjoint, Jean-Bernard Castet, qui va conduire l’intérim. La vacance du poste doit être publiée d’ici août au Journal officiel. Et s’agissant de Gustave-Roussy, le nouveau DGA prendra formellement la suite de Frédéric Varnier, devenu mi-mai directeur général du CHU de Caen (Calvados).

Âgé de 47 ans, Stéphane Pardoux est diplômé de la 35e promotion (1996) de l’École nationale de santé publique (ENSP, désormais École des hautes études en santé publique, EHESP). Par le passé, il a longtemps œuvré à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), y enchaînant notamment les fonctions de directeur des finances et du système d’information à l’hôpital Avicenne à Bobigny, des services logistiques et de l’hôtellerie au sein de l’hôpital Bichat-Claude Bernard à Paris, ou encore des investissements pour l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.

Plus d’informations ici…

Lire également :

Christine Schibler, nommée Déléguée Générale de la FHP @La_FHP

Source : FHP

Christine Schibler a été nommée Déléguée Générale de la FHP, la Fédération de l’Hospitalisation Privée. Elle succède ainsi à Michel Ballereau, et prendra ses fonctions le 1er juillet. 

FHP_LOGO

Diplômée de l’EM Lyon, Christine Schibler a occupé différents postes-clés dans le secteur sanitaire et au sein d’établissements de santé. Elle était depuis mars 2018 directrice de l’offre de soins et de la coordination des parcours de santé à la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne (FEHAP). Auparavant, Christine Schibler a dirigé le pôle établissements de santé de l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Ile-de-France qu’elle avait rejoint en 2010. En 2009 et 2010, Christine Schibler était Directrice adjointe des établissements du Groupe MGEN après avoir dirigé plusieurs hôpitaux et cliniques privés.

« Je tiens à remercier Michel Ballereau pour ces deux années consacrées à la FHP. Il a assumé ses fonctions de délégué général avec un grand professionnalisme. Son action a contribué de manière déterminante à plusieurs victoires de la FHP et à certains arbitrages positifs des pouvoirs publics, participant à la juste reconnaissance des missions des hôpitaux et cliniques privés. Je lui souhaite pleine réussite dans les prochaines fonctions qu’il occupera. » affirme Lamine Gharbi, président de la FHP.
Lire la suite

Santé : voici les 15 lauréats du 4e appel à projets « Recherche Hospitalo-Universitaire @MinSoliSante

Source : Ministère de la santé

Ministère des Solidarités et de la Santé

L’appel à projets « Recherche Hospitalo-Universitaire en santé » (RHU) du programme d’investissement d’avenir, dont l’opérateur est l’Agence Nationale de la Recherche, vise à soutenir des projets de recherche innovants et de grande ampleur dans le domaine de la santé. Focalisés sur la recherche translationnelle, les projets RHU associent secteurs académique, hospitalier et entreprises et ont la possibilité de recevoir entre 5 et 10M€.

Pour cette quatrième vague, le jury international a examiné 67 dossiers sur des critères de qualité scientifique, d’innovation mais aussi sur leur potentiel en matière de retombées médicales et socio-économiques. Il a proposé de retenir et financer 15 projets qui couvrent des aires thérapeutiques et des besoins médicaux variés.

Ces résultats démontrent l’excellence et le potentiel de la recherche biomédicale française et au-delà, sa capacité à proposer des innovations dans la prise en charge des patients. Des approches vers de nouveaux médicaments, de nouveaux outils de diagnostic avec l’apport des technologies du numérique et des « big data » vont être ainsi financées pour 121M€.

Voici la liste des lauréats : Lire la suite

Acteurs de la santé… J-1 avant la Journée ARKEA / EHESP ! #ArkeaSanté @cmarkea @EHESP

On se retrouve demain, vendredi 7 juin, pour vivre ensemble le 8e colloque ARKEA / EHESP

Rendez-vous demain au Pavillon Elysée, pour partager une journée qui s’annonce riche en rencontres et en échanges autour du thème « Nouveaux usages, nouvelles réglementations à l’ère de l’hôpital connecté »

N’hésitez pas à partager l’événement et à interagir avec #ArkeaSanté !

8e journée ARKEA EHESP

Voici les 9 intervenants qui vont marquer cette édition 2019 : 
– Jonathan BELCASTRO, Directeur de la Recherche Clinique et de l’Innovation au
CHU de Bordeaux
– Stéphanie RUIZ, Directrice grands comptes de Doctolib
– Kévin TORTET, Directeur adjoint à la Direction des opérations du CHU de Nice
– Georges HUCHARD, Directeur de l’Innovation Numérique et des Systèmes d’Information du CHU de Nice
– Charles GROSDIDIER, co-fondateur de LibMed
– Mickael MUNIER, Directeur Général du Groupe SOS Santé
– Brigitte RORIVE FEYTMANS, Directrice des finances, Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)
– Vincent DUPONT, Directeur financier et contrôle de gestion chez Centre Hospitalier
Départemental de Vendée
– Camille DUMAS, Directeur financier des Hospices Civils de Lyon-HCL

>>> Consulter le programme

Lire sur un même sujet :

CHRU : découvrez les résultats financiers 2018 @RESEAUCHU

Source : Réseau CHU

La Conférence des directeurs généraux de CHRU (Centres Hospitaliers Régionaux Universitaires) a communiqué, le 3 juin, les résultats financiers 2018 des CHRU. 

logo-reseauchu

Quelles ont été les grandes tendances 2018 ?
–   Les CHRU ont largement contribué au respect de l’ONDAM hospitalier, avec une stabilisation à +0,4% de leurs produits d’activité, sachant que les tarifs des séjours ont connu une baisse moyenne de -0,7% dans les CHU en raison de leur case-mix spécifique (hors coefficient prudentiel intégralement dégelé) et que la baisse tendancielle des dotations MERRI allouées aux CHU pour le financement de leurs missions distinctives s’est poursuivie en 2018.

–   Les CHRU ont maîtrisé l’évolution de leur masse salariale à +0,7% compte tenu de l’impact des mesures réglementaires et catégorielles qui leur sont imposées malgré une stabilité globale des effectifs (recouvrant une hausse de +2% du personnel médical en lien avec l’augmentation du nombre d’internes et d’étudiants et une baisse de -0,6% des personnels non médicaux sous l’effet des plans de retour à l’équilibre en cours dans certains CHU).

–   Dans un tel contexte, les CHRU ont amélioré leur résultat consolidé d’ensemble quasiment à l’équilibre à 99.7 %(pour un budget consolidé des CHRU de 31,8 Mds €), alors que la contrainte financière externe s’est maintenue avec le plan d’économies sur l’ONDAM hospitalier. Cette amélioration de la situation financière des CHU a contribué à réduire le déficit public hospitalier.

Le fonctionnement des CHU
L’année 2018 consacre une amélioration globale du résultat des CHU avec des dynamiques différentes selon les établissements. En effet, sur le budget principal, 56 % des CHU sont en déficit (soit 18 CHU) pour un total cumulé de -261 M€ et 44 % des CHU sont en équilibre ou excédent (soit 14 CHU) pour un total cumulé de 97 M€ ; le déficit global du budget principal s’élève à -164 M€ en 2018 contre -306 M€ en 2017 soit une division par deux traduisant la poursuite des plans de retour à l’équilibre dans les établissements déficitaires. Il convient de souligner qu’un établissement concentre à lui seul 95 % du déficit consolidé des CHU en 2018 et que 5 CHU concentrent 80% du déficit total des 18 CHU déficitaires. Enfin, le déficit global des CHU comprend des aides financières allouées en accompagnement des CHU en plan de retour à l’équilibre et pour les CHU non métropolitains dont le déficit structurel s’avère plus élevé.

Lire la suite…

Lire aussi :